L'équipe médicale MEDADOM mercredi 24 mars 2021

À vos souhaits ! Les beaux jours et les pollens sont de retour

Atchouuuuuuuum ! Plus du quart de la population française souffre d’allergie respiratoire. Qu’elles soient dues à des facteurs environnementaux polluants, intérieurs, ou extérieurs, ces allergies passent rarement inaperçues et provoquent des symptômes allant de simples démangeaisons jusqu’aux œdèmes pour les cas les plus sévères.

Découvrez nos articles de blog.

printemps et allergies : combo gagnant

 

Les allergies sont déclenchées par… des protéines !

Au moment de leur reproduction, les végétaux disséminent des pollens dans l’air. Ces substances sont parfois allergisantes. Plus le temps est sec et plus les allergènes restent en suspension dans l’air et sont susceptibles d’entrer en contact avec les muqueuses.

Il existe 3 grandes périodes polliniques :
  • à la fin de l’hiver (arbre)
  • au printemps (graminées)
  • et à la fin de l’été/ début de l’automne (herbacées et ambroisie).

Les plus répandues sont les allergies au pollen de bouleau et aux graminées.

Une allergie est déclenchée par la présence d’anticorps spécifiques synthétisés en réponse à une "agression" par des allergènes. Tous les allergènes, qu’ils soient alimentaires, environnementaux, animaux,... sont en fait des protéines. C’est l’interaction des anticorps avec ces allergènes qui déclenche la réaction allergique et les symptômes qui l'accompagnent.

Cascades d’éternuements, démangeaisons, nez qui coule ou qui se bouche… Ces sensations ne vous sont pas étrangères ? Elles désignent la triade de symptômes classiques menant au diagnostic d’une rhinite ou allergie saisonnière.

Les allergies peuvent être atténuées grâce à des traitements de type anti-histaminiques, vasoconstricteurs nasaux, bronchodilatateurs, etc. La désensibilisation pratiquée par un allergologue permet quant à elle de traiter la cause allergique et peut significativement améliorer la qualité de vie des patients. Voire même supprimer définitivement les symptômes.

Le saviez-vous ? Lorsque vous êtes allergiques aux poils d’animaux, vous êtes en fait allergiques aux micro défections (contenant des protéines) des acariens se promenant sur les poils de vos compagnons à 4 pattes.

 


Quelques gestes à adopter


Les gestes à adopter pour faire face aux pollensSource : Pendant la saison pollinique, adoptez les bons gestes, partagée sur Twitter par le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (RNSA), 10 avril 2020

En cas de symptômes, une première consultation médicale peut s’avérer utile. Elle est possible en téléconsultation.

 

Les pouvoirs insoupçonnés du pollen

Le pollen est également un produit de la ruche ultra recherché pour ses vertus thérapeutiques et nutritionnelles. Seuls les pollens anémophiles (transportés par le vent) sont allergisants. Ceux formés par les insectes lorsqu’ils butinent les fleurs (entomophiles) sont très nutritifs et non impliqués dans les allergies

Ainsi, le pollen est utilisé depuis des siècles par les Égyptiens et les Chinois. Énergie, immunité, digestion, performances physique, oxydation, fertilité… sont autant d’aires thérapeutiques sur lesquelles ce nectar a démontré des actions positives.

Chaque type de pollen a des bienfaits bien spécifiques sur l’organisme. Ainsi celui issu du châtaignier agira davantage sur la circulation tandis que le pollen du pissenlit héritera des vertus de la plante hôte sur la digestion.

 

N'hésitez pas à demander un avis médical. Consultez un médecin partenaire MEDADOM en ligne.