L'équipe de rédaction MEDADOM lundi 26 septembre 2022

Comment gérer les crises d'hyperphagie ?

HubSpot Video

 

L'hyperphagie ou hyperphagie boulimique est aussi appelé binge eating disorder.  Il s'agit d'un trouble du comportement alimentaire (TCA) à part entière qui se distingue à la fois de l'anorexie et de la boulimie.



Quelle est la définition de l'hyperphagie ?

 

La définition de l'hyperphagie peut en réalité faire référence à deux états : l'hyperphagie en tant que symptôme (signe) qui n'est pas forcément pathologique et l'hyperphagie en tant que syndrome (trouble pathologique). Il est donc primordial de savoir distinguer les deux.

En effet, "l'hyperphagie" au sens premier du terme est définie comme l'augmentation des apports caloriques par la prise de nourriture. Vous avez, comme tout le monde au moment des repas, des comportements d'hyperphagie : il n'y à rien de pathologique ici.

En revanche, la définition de l'hyperphagie en tant que trouble du comportement alimentaire (aussi appelé hyperphagie boulimique) est différente. Dans ce cadre, les prises alimentaires deviennent très importantes et/ou incontrôlées, et s'alimenter ne répond plus à une faim "normale" mais à un désir impétueux d'ingérer de la nourriture.

L'hyperphagie boulimique en tant que trouble alimentaire est donc liée à des prises alimentaires pathologiques qui s'appellent les comportements de "binge eating".

Ces comportements sont définis comme :

  • l'absorption, en une période de temps limitée (par ex., moins de 2 h), d'une quantité de nourriture largement supérieure à ce que la plupart des gens absorberaient en une période de temps similaire et dans les mêmes circonstances, et
  • le sentiment d'une perte de contrôle sur le comportement alimentaire pendant la crise.



Qu'est ce qui cause l'hyperphagie ?


Comme tout trouble du comportement alimentaire, l'hyperphagie peut résulter / être un symptôme d'une difficulté chez la personne qui en souffre. Cela peut être un moyen d'exprimer et de tenter de réguler ses angoisses, une difficulté existentielle ou un besoin de perdre le contrôle dans une vie trop ordonnée.

Dans tous les cas, cela témoigne d'une souffrance psychologique qui doit être repérée et accompagnée. N'ayez pas peur d'en parler à vos proches si vous en souffrez.

Enfin, l'une des causes possible (plus rare) de l'hyperphagie boulimique peut également être d'ordre biologique. En effet, des lésions ou dysfonctionnements du système biologique contrôlent la prise alimentaire peuvent entraîner ce trouble.

 


Quels sont les symptômes de l'hyperphagie ? 

 

Selon les critères diagnostiques du Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux - 5ème édition (DSM-5), l'hyperphagie boulimique est caractérisée par plusieurs symptômes :

  1. Des épisodes de "binge eating" récurrents
  2. Des symptômes caractéristiques (au moins 3) : 
    1. Des quantités de nourriture supérieures à celles consommées habituellement
    2. Des sensations d'inconfort au niveau de l'estomac en raison de la quantité ingérée
    3. Une absence de faim en tant que sensation physique au moment des crises
    4. Une consommation de nourriture cachée, de manière solitaire
    5. Des sentiments de honte, dégoût de soi, culpabilité suite à la prise alimentaire
  3. Une souffrance liée au trouble d'hyperphagie boulimique
  4. L'absence de comportements visant à compenser les apports caloriques

On considèrera que vous êtes atteint d'hyperphagie boulimique lorsque l'on retrouve ces crises au moins une fois par semaine durant une période minimale de trois mois.

 

 

Quelle différence entre l'hyperphagie et la boulimie ?

 

Il existe des différences marquées entre l'hyperphagie et la boulimie.

L'hyperphagie présente, tout comme la boulimie des épisodes d'ingestion incontrôlée de nourriture en grande quantité et dans un laps de temps réduit en réponse à une sensation psychologique de faim décuplée et insatiable.

L'hyperphagie et la boulimie sont donc similaires à la seule différence que les épisodes hyperphagiques dans sont suivis de comportements compensatoires dans la boulimie (ex : prise de purgatifs, sport intense, vomissements) alors que ce n'est pas le cas dans l'hyperphagie, ce qui a tendance à entraîner un surpoids chez 50% des hyperphagiques.

Mis à part cela, les deux syndromes sont très similaires :

hyperphagie. vs boulimie

Retrouvez ici d'autres différences entre ces syndromes.

 

Vous vous demandez que faire après une crise d'hyperphagie boulimique et souhaitez être mis en relation avec l’un de nos médecins partenaires en téléconsultation ?

Téléconsulter sans rendez-vous

 

 

 

Est-ce grave l'hyperphagie ?

jeune femme faisant une crise d'hyperphagie boulimique

 

L'hyperphagie boulimique, comme tout trouble du comportement alimentaire, entraîne une souffrance marquée. Sachant que la plupart des personnes ont commencé durant l'adolescence, période particulièrement à risque de développer des troubles psychologiques, on comprend que c'est un syndrome grave qui doit être pris en charge.

Si vous êtes hyperphagique, vous risquez d'être plus impulsif que les autres qui vous entourent, d'avoir des comportements compulsifs ainsi que des pensées obsessionnelles. L'estime de soi est également faible et on observe souvent une tendance à se dévaloriser.

Les personnes hyperphagiques peuvent également être perfectionnistes, hypersensible vis-à-vis de l'opinion des autres, et peuvent ressentir de l'insécurité dans leurs interactions sociales (anxiété, timidité).



Quels sont les troubles associés à l'hyperphagie ?

 

La gravité de ce trouble, au-delà des symptômes cliniques importants, réside dans les troubles associés qui sont fréquemment causés par l'hyperphagie :

  • Troubles dépressifs
  • Troubles obsessionnels compulsifs (TOC) : souvent centrés sur la nourriture, l’image corporelle
  • Troubles anxieux
  • Abus de substances psychoactives
  • Alexithymie (altération de la régulation des émotions)
  • Etc.

 

Quels sont les traitements de l'hyperphagie ? 

 

L'hyperphagie peut être prise en charge par des psychologues spécialisés dans les troubles du comportement alimentaire. Si vous en souffrez, parlez-en à votre médecin qui pourra vous orienter vers les personnes spécialistes des troubles du comportement alimentaire.

Des programmes thérapeutiques validés et efficaces peuvent vous aider à prévenir les crises d'hyperphagie et à vous aider à savoir quoi faire après une crise. Ils sont menés par le thérapeute en quelques séances, et peuvent être suivi en groupe ou de manière individuelle.

 

 

Sources :