L'équipe médicale MEDADOM mercredi 27 avril 2022

Bas de contention : une prescription possible en téléconsultation

Vos bas de contention ne sont plus fonctionnels et vous en avez besoin de nouveaux ? Vous avez les jambes lourdes ou des varices ? Tout le monde peut être amené à porter des bas de contention dans sa vie, en curatif ou en préventif.
Aucun médecin n'est disponible ? Vous pouvez optez pour la téléconsultation pour obtenir une ordonnance de bas de contention ou la renouveler. 

 

Avec MEDADOM, la téléconsultation est possible sans rendez-vous. 

bas de contention et téléconsultation


Indications et mode d'emploi des bas de contention 

 

Les bas de contention ressemblent à des bas classiques (chaussettes, mi-bas ou collants). Il existe également des bandes (bandes sèches ou bandes induites), utilisées sur des courtes durées. 



Pourquoi porter des bas de contention ? 


Leur action compressive permet une meilleure circulation de sang grâce à la pression exercée sur la jambe (le flux de sang est accéléré, aidé par les mouvements). 
De par ce mécanisme, le sang est fluidifié, ce qui diminue le risque de coagulation du sang et la formation d'une thrombose veineuse (caillot dans le sang, aussi appelée phlébite) et donc d'embolie pulmonaire (lorsque le caillot de sang remonte vers les poumons). 

Ainsi, porter des bas de contention aide à prévenir mais également à traiter. Les situations dans lesquelles vous pouvez besoin de bas de contention sont plurielles :

  • vous êtes immobilisé sur une longue période (difficultés de mobilité, post-opératoire)
  • vous présentez des varices > 3mm : des dilatations anormales des veines qui pourraient grossir et provoquer un caillot sanguin ou vous avez eu des varices récemment ou une sclérothérapie
  • vous avez une pathologie veineuse  qui vous met à risque de développer des thromboses veineuses (œdème chronique, ulcère, eczéma veineux, hypodermite veineuse ou lipodermatosclérose - un durcissement de la peau au niveau de la malléole) 
  • vous avez eu une thrombose veineuse ou une embolie pulmonaire récemment  
  • les bas de contention sont aussi recommandés à partir du 3ème de grossesse de manière préventive car différents facteurs peuvent impacter la circulation sanguine (compression de certaines veines, prise de poids, etc…) et après une césarienne
  • vous avez les jambes lourdes
  • vous effectuer un long voyage en position assise ou au contraire vous avez prévu une station debout prolongée


Attention : bien que les contre-indications aux bas de contention soient limitées, elles existent. Elles concernent par exemple les personnes diabétiques présentant une microangiopathie ou encore unz thrombose septique, une artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI) ou de phlegmatia cœrulea dolens. Ainsi, il n'est pas dangereux de porter des bas de contention si et seulement si les contre-indications sont respectées : renseignez bien toutes vos pathologies au prescripteur qui vous dire vous ne présentez pas de contre-indication au port de bas de contention.

La Haute Autorité de santé (HAS) propose un tableau du choix du dispositifs en fonction de votre situation clinique et les modalités ici. Elle précise que leurs effets de ralentissement d'affection veineuse ne sont pas démontrées sur des stades cliniques précoces des affections veineuses (efficace à partir du stade clinique C2). Dans tous les cas, c'est le médecin qui évalue le besoin en fonction de votre situation médicale, en suivant ces recommandations.

 

Combien d'heures par jour porter les bas de contention ? 
Si vous êtes à risque de développer une phlébite, et en dehors de situations particulières ponctuelles, il est préférable de garder ses bas de contention toute la journée pour potentialiser leur efficacité.

 


Quelles sont les différentes classes de bas de contention ? 



Il existe donc différentes classes de bas de contention en fonction de la pression de compression :

  • classe I : entre 10 et 15 mmHg : utilisé pour les varices simples par exemple
  • classe II : entre 15,1 et 20 mmHg : classe II ; pour la prévention de thrombose 
  • classe III : entre 20,1 et 36 mmHg : classe III ; pour l'eczéma veineux 
  • classe IV : supérieur à 36 mmHg : pour des ulcères par exemple 

Le prescripteur (médecin ou sage-femme) précisera la pression sur l'ordonnance. Le pharmacien fera les mesures pour vous délivrer des bas de contention qui conviennent à votre morphologie. Plusieurs matériaux existent, pas seulement le nylon ou le lycra ! 
Le prix des bas de contention est fonction de la classe et du type (entre 20 et 80 euros). 

 

Infos remboursement
Les bas de contention sont remboursés par l'Assurance maladie s'ils sont inscrits sur la liste des produits et prestations remboursables) à hauteur de 60% de la base Sécurité sociale (différents montants pour chaque type de contention, 29,78 euros pour les bas de contention, soit un remboursement de 17,87 euros) dans la limite de 8 paires par an. La prise en charge est de 100% pour les patients en affection de longue durée (ALD). 

 


Comment bien enfiler ses bas de contention ? 


Plusieurs conseils pour mettre vos bas de contention, dès le matin :

  • veillez à avoir les jambes sèches
  • pour éviter le filage, enlevez vos bijoux et ne tirez pas trop sur les bas
  • enfilez vos bas en position assise
  • appliquez une technique précise proposée dans le schéma ci-dessous par l'Assurance maladie, en retournant le bas pour plus de facilité 

    Enfiler des bas de contention facilement

Source : Comment utiliser et entretenir vos bas ou collants de compression ? Assurance maladie, 2 janvier 2021

Doit-on porter ses bas de contention la nuit ?
Il n'est pas utile de porter ses bas de contention la nuit, sauf contre-indication. 

 

 

 

Comment se passe la prescription de bas de contention en téléconsultation ?

Le médecin téléconsultant vous interroge sur vos pathologies, vos activités (mobilité, sports, postures etc.), vos antécédents de thrombose veineuse ou varice et évalue votre niveau de sédentarité. En fonction de ces éléments, il évalue le risque de phlébite et vous prescrit des bas de contention adaptés. Si vous consultez depuis une cabine ou une borne de téléconsultation installée dans les pharmacies et mairies, il pourra vous demander de prendre vos constantes comme votre tension artérielle, ce qui lui permettra d'affiner son diagnostic. 

À la fin de la téléconsultation et si le médecin la juger nécessaire, une ordonnance sera délivrée et valable dans votre pharmacie habituelle. Le pharmacien prendra alors les mesures nécessaires et vous proposera différents modèles. 

À noter : S'il s'agit d'un renouvellement d'ordonnance, veillez à présenter ou charger l'ordonnance dans votre compte !




Comment faire une téléconsultation ? Téléchargez l'application sur le Play Store ou l'App Store 
Vous pouvez aussi effectuer une téléconsultation via les bornes et cabines connectées en pharmacies et mairies. 




Sources :
- La compression médicale dans les affections veineuses chroniques, Haute Autorité de Santé, Décembre 2021 
- Comment utiliser et entretenir vos bas ou collants de compression ? Assurance maladie, 2 janvier 2021
- Les bas de contention contre la thrombose veineuse, Vidal, 12 avril 2021