Skip to main content

Kyste : Causes d'apparition et dangerosité

Un kyste est une poche entourée d’une membrane distincte qui se développe dans l’organisme. Il existe différents types de kystes pouvant contenir une variété de matières et d’éléments différents. Toutefois, ils sont le plus souvent remplis de liquide, habituellement de pus ou de mucine.

La plupart des kystes sont de taille modérée et ne provoquent pas de symptômes, mais certains peuvent être douloureux, gênants ou dangereux.

Le terme de « kyste » est purement descriptif et n’est pas rattaché à une pathologie particulière. Quand un kyste est observé, il faut donc rechercher sa cause pour déterminer sa nature et évaluer ses potentielles conséquences sur la santé.

 

Vous avez besoin de consulter mais votre médecin n'est pas disponible ? Les médecins partenaires MEDADOM sont disponibles 7j/7.

 

mid-section-young-woman-having-pain-hand-against-gray-background

 

Quelle est la cause d'un kyste ?

 

Il existe une multitude de types de kyste différents, et chaque type de kyste peut avoir des causes variées. La plupart d’entre eux se forment de manière spontanée, sans que la cause de leur apparition ne soit connue.

Certains kystes peuvent être le fruit d’une anomalie héréditaire (polykystose rénale), d’une affection cancéreuse (tumeurs malignes), d’une inflammation des tissus, d’une usure des tissus liés à l’âge (kyste synovial) ou encore d’un traumatisme. 

Les kystes mammaires et les kystes ovariens, deux atteintes fréquentes, pourraient présenter une cause hormonale, bien que leurs mécanismes d’apparition et d’évolution ne soient pas tout à fait élucidés. 

Enfin, certains kystes contiennent des parasites ou des corps étrangers que le corps a isolé pour s’en protéger.

 

Vous pensez avoir un Kyste ?  Dès maintenant, les médecins partenaires MEDADOM peuvent vous donner un premier avis en téléconsultation.

 
 

 

Est-ce qu'un kyste est dangereux ?

 

Le terme de « kyste » ne renvoie pas à une pathologie particulière, mais à la description d’une excroissance composée d’une poche entourée d’une membrane, isolée de l’organisme et contenant le plus souvent du liquide ou de l’air.

 

La plupart des phénomènes qui correspondent cette description sont bénins, ce qui signifie qu’ils ne vont pas évoluer de manière incontrôlable et s’étendre à l’organisme tout entier, comme c’est le propre des tumeurs malignes.


Les kystes bénins ne provoquent généralement pas de symptômes et gardent une taille modérée. Ils peuvent toutefois devenir douloureux, notamment lorsqu’ils compressent les tissus alentour.

Il existe toutefois des tumeurs kystiques, c’est-à-dire des masses cancéreuses avec l’aspect d’un kyste. Celles-ci sont rares, et surtout présentes au niveau des reins.

 

Pour connaître avec certitude le caractère bénin ou malin d’un kyste, il est souvent indispensable de pratiquer des examens complémentaires, et notamment une biopsie.
La biopsie consiste à ponctionner le liquide contenu dans le kyste, afin de l’analyser en laboratoire pour rechercher des traces de cellules cancéreuses.

Certains kystes bénins, c’est-à-dire dépourvus de cellules cancéreuses, peuvent également devenir relativement dangereux lorsqu’ils atteignent un volume conséquent et/ou sont situés sur des zones sensibles.

 

En effet, un kyste trop volumineux peut se rompre et provoquer une hémorragie, ou compresser un organe voisin et gêner son fonctionnement ou le détériorer. Enfin, il peut arriver que certains kystes s’infectent.

 

En dehors de ces complications rares et au pronostic habituellement favorable, les kystes sont typiquement sans danger.


 

Quand s'inquiéter d'un kyste ?

 

La plupart des kystes sont tout à fait bénins, mais il est impossible de les distinguer de tumeurs cancéreuses d'aspect kystique du premier coup d’œil.


Les pathologies cancéreuses se soignant toujours mieux et ayant toujours un meilleur pronostic lorsqu’elles sont traitées au plus tôt, il est important de consulter un médecin si vous observez l'apparition d'un kyste, où qu’il soit situé.


Un médecin sera à même de confirmer son caractère bénin, ou de vous prendre en charge au plus tôt en cas de pathologie cancéreuse.

En tout état de cause, il convient de vous inquiéter dès lors que votre kyste semble évoluer dans le temps. Une pathologie bénigne ne devrait pas ou peu évoluer avec le temps.
Une masse, même d’aspect kystique, qui évolue relativement rapidement (sur quelques mois) est particulièrement suspecte : il est essentiel de consulter un médecin sans attendre !

 

Téléconsultez via notre plateforme :

 

 

 

 

Est-ce qu'un kyste peut partir tout seul ?

 

 

La majorité des kystes disparaissent spontanément, sans aucun besoin de traitement. Les causes de leur apparition et de leur disparition ne sont souvent jamais élucidées. Il peut également arriver qu’ils récidivent, puis disparaissent à nouveau de manière cyclique.


Certains types de kystes, et notamment les kystes mammaires, ont la particularité d’apparaître et de disparaître - ou de grossir et de rétrécir - au rythme des fluctuations hormonales.
En attendant qu’un kyste disparaisse de lui-même, il est toujours plus prudent de consulter un médecin pour confirmer sa nature bénigne et avoir l’esprit tranquille.


Les kystes esthétiquement ou fonctionnellement gênants (douloureux, volumineux, etc.) peuvent parfois être ôtés chirurgicalement s’ils ne disparaissent pas spontanément. Des récidives peuvent survenir. C’est le cas des kystes sébacés qui sont superficiels sous la peau et visibles. Ils s’enlèvent facilement.

 

Article écrit en collaboration avec le docteur Bernard Cornette De Saint-Cyr, Chirurgien esthétique à Paris.