L'équipe médicale MEDADOM mercredi 13 avril 2022

Que manger en cas de gastro ou grippe intestinale ?

Qu’est ce qu’une grippe intestinale ? Comment en guérir et que manger en cas d’infection ? Existe-t-il des remèdes de grand-mère efficaces ?

On vous dit tout sur la meilleure façon de se prémunir et se soigner en cas de gastro.


Retrouvez le reste de nos articles nutrition en cliquant ici.

stomach-pain-teen-boy-with-stomachache-child-having-terrible-pain-in-stomach-diarrhea-or-gastroenteritis-health-problem-child-has-stomachache-with-food-poisoning-child-holding-hands-on-belly

 

Y-a-t-il une différence entre une gastro et une grippe intestinale ?

 

Grippe intestinale ou gastro-entérite ? Il n’existe en réalité aucune différence entre ces deux notions qui correspondent à une seule et même infection d’origine virale ou bactérienne.

Les contaminations virales sont les plus fréquentes et représentent ⅔ des cas. 

Les bactéries comme la salmonelle, escherichia coli, ou encore campylobacter sont également responsables de certaines formes de gastro-entérites. Cette maladie passagère peut se déclarer lorsque des aliments contaminés par ces bactéries sont ingérés et libèrent des toxines comme le staphylocoque ou le B Cereus dans l’organisme. 

Dans les cas les plus rares, les antibiotiques peuvent être la cause de contaminations. Raison pour laquelle il est toujours préférable de demander l’avis d’un professionnel de santé avant de les utiliser.

 

 

Comment éviter la gastro ?

 

Le respect de l’hygiène alimentaire est primordial :

  • Les étapes de cuisson et de préparation (lavage, épluchage) des aliments permet d'éliminer les éventuels germes qui seraient présents dans la nourriture. En effet, manger un poisson ou une viande cru peut s’avérer risqué si ces denrées ne sont pas ultra fraîches ou que l’hôte présente des fragilités digestives. 
  • Recongeler un produit qui a déjà été décongelé est fortement déconseillé. 
  • De la même manière, si la chaîne du froid est brisée (un aliment est resté trop longtemps hors de réfrigérateur ou n’a pas été stocké aux bonnes températures), le risque de développement de microorganismes est accru. 


En période d’épidémie, se laver les mains régulièrement et éviter les contacts rapprochés comme les accolades, bises… permet de limiter la propagation du virus.

 


Que faut-il manger ou faire en cas de symptôme de gastro ? 

 

Ne vous méprenez pas, en cas de gastro-entérite, inutile d’aller consulter un gastro-entérologue ! Excepté si vous souffrez régulièrement de troubles digestifs ou d'une pathologie digestive. Voici quelques conseils pratiques pour soigner rapidement une gastro-entérite.

 

#1 Le maître-mot est l’hydratation.

Diarrhées, fièvre et vomissements faisant partie des symptômes courants, il est essentiel de compenser la perte hydrique en buvant régulièrement de l’eau et ainsi éviter la déshydratation. Optez pour des sachets réhydratants (remboursés par l’Assurance Maladie pour les moins de 5 ans) riches en minéraux ou des tisanes et eaux sucrées maison sans gaz.

Les jeunes enfants, personnes fragiles et femmes enceintes doivent être surveillés de près et orientés vers les services d’urgence en cas de déshydratation.

 

Coca sans bulle, fausse bonne idée ? En cas de diarrhée ou de vomissement, le corps est affaibli et il est parfois difficile d’ingérer quoi que ce soit de solide. Le coca peut être une bonne alternative dans la mesure où il est riche en sucres et donc énergisant en cas de déficit calorique. Des études de 1960 ont également souligné ses vertus antiémétique (anti-vomitive).

Attention cependant à le boire à température ambiante, avec le moins de bulles possible au risque de provoquer des contractions gastriques.

Préférez le coca classique décaféiné et ne dépassez pas 2 verres par jour.

 

#2 Le fait de ne pas s’alimenter peut ralentir la guérison de l’intestin.

Il faut donc essayer de manger aussi normalement que possible en limitant les aliments gras, frits, épicés, froids, chocolatés tout en favorisant :

  • le riz, les pâtes ou les pommes de terre - le tout bien cuit, 
  • les viandes et poissons maigres (blanc de dinde, poulet, cabillaud…), 
  • les légumes et fruits cuits (carottes, pommes), la compote ou les bananes pas trop mûres,
  • les biscottes,
  • la soupe ou le bouillon de légumes,
  • les yaourts pour restaurer la flore intestinale si vous les tolérez.

 

Les pertes en sels minéraux peuvent être conséquentes lors d’épisodes de diarrhées ou de vomissements. Pensez à saler un peu plus qu’à l’accoutumée vos plats tout en limitant l’apport en fibres qui peuvent accélérer le transit.

 

#3 Manger en petites quantités pour réhabituer votre système digestif à la nourriture. Réintroduisez prioritairement les féculents et protéines maigres ainsi que les fruits et légumes cuits.

 

#4 Reposez-vous !

 


Une question ? Un symptôme inhabituel ? Vous pouvez consulter en ligne avec MEDADOM.