L'équipe de rédaction MEDADOM mardi 24 mai 2022

Dépistage des MST : remboursé par la Sécurité sociale ?

HubSpot Video

Selon l’OMS, 376 millions de nouveaux cas d’IST sont diagnostiqués chaque année. Afin d’éviter de subir les conséquences négatives de ces maladies sur le long terme, le dépistage des MST est fortement conseillé. 

Pas de rendez-vous ? Pensez à la téléconsultation !

Comment se déroule le dépistage d’une MST ? Celui-ci est-il remboursé par la Sécurité sociale ?

Test d’IST : ce qu'il faut savoir

Quand faire un dépistage de MST ?

 

Les personnes ayant des rapports sexuels non protégés sont plus à même de contracter une infection sexuellement transmissible (IST). Il est donc très fortement conseillé de faire un test de MST si la relation sexuelle a eu lieu sans port de préservatif.

 

Les tests de dépistage sont également conseillés dans les cas suivants :

  • Si les partenaires décident de ne plus utiliser de préservatifs 
  • Si les partenaires sont dans une relation polygame
  • Si l’un des deux partenaires montre des symptômes évocateurs d’une MST

 

Les personnes qui sont dans une relation de couple depuis longtemps n'ont souvent pas effectué de test de dépistage de MST. Il est donc possible que l'un des partenaires vive avec une IST non diagnostiquée depuis plusieurs années, d’où la nécessité de se faire dépister.

 

Combien de temps après le rapport l’effectuer ?
Le délai à respecter entre le rapport sexuel à risque et le test de MST dépend de l’IST à dépister. Pour un diagnostic de VIH, les patients devront attendre qu’un délai de 6 à 12 semaines se soit écoulé après le rapport sexuel. Quant au dépistage de la gonorrhée, il peut s’effectuer dès la semaine qui suit le rapport sexuel. Pour ce qui est de la détection d’une infection à chlamydia, elle peut avoir lieu dès 2 semaines après le rapport à risque. Enfin, l’hépatite B et l'hépatite C peuvent être diagnostiquées 4 à 8 semaines après un rapport sexuel non protégé.  

 



Où se passe un test de dépistage de MST ?

 

Les tests de dépistage des MST sont effectués de façon anonyme dans l’un des lieux suivants : 

  • dans les laboratoires privés ou publics;
  • dans des centres de planning familial;
  • dans des centres de protection maternelle et infantile (PMI);
  • dans des centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic (CeGGID);
  • du sein d’associations de lutte contre le SIDA;
  • dans des permanences d'accès aux soins de santé pour personnes en situation de précarité (PASS).

 

 

Quel bilan sanguin est réalisé pour détecter une MST ?

 

Certaines IST peuvent être détectées au moyen d’une prise de sang réalisée dans un laboratoire d’analyses médicales. C’est notamment le cas du VIH, de l’hépatite B et de la syphilis. Le plasma sanguin prélevé est analysé afin de détecter la présence d’anticorps ou d’antigènes dirigés contre un virus ou une bactérie spécifiques. 

En cas de relation sexuelle avec une personne porteuse du VIH, il est conseillé de se rendre aux urgences de n’importe quel hôpital afin de se faire administrer un traitement préventif rapidement. 



 

Quels sont les dépistages de MST possibles ?


Selon l’IST à diagnostiquer, les moyens de dépistage seront différents.

 

Test MST par prélèvement sanguin 

Les IST suivantes peuvent être détectées par prélèvement sanguin :

  • SIDA/VIH
  • Hépatites A, B et C
  • Syphilis



Test MST à l’aide d’examens médicaux

Les IST suivantes peuvent être diagnostiquées par le biais de prélèvements d’urines ou au moyen d’un frottis : 

  • Chlamydia (frottis et prélèvement d’urines)
  • Gonorrhée (frottis et prélèvement d’urines)
  • Trichomonas (frottis)
  • Papillomavirus (frottis)

Le diagnostic de l’herpès génital n’a lieu qu’en cas d’apparition de signes cliniques.

 

Faut-il être à jeun pour un dépistage MST ?

Il n’est pas nécessaire d’être à jeun pour effectuer un test de MST.



Dépistage des MST : est-ce remboursé par la Sécurité sociale ?

remboursement dépistage ist


Dès lors qu’ils sont réalisés sous prescription médicale, les tests de dépistage de MST sont remboursés à 100% par la Sécurité sociale, et ce quelle que soit la maladie à diagnostiquer.

 

 

Sources :