L'équipe médicale MEDADOM jeudi 28 octobre 2021

Comment reconnaître une allergie à un médicament ?

L'allergie à un médicament, ou l'hypersensibilité médicamenteuse, est beaucoup plus fréquente que l'on pense. Elle peut être souvent très grave, d'où l'importance de reconnaître les signes et d'agir rapidement en conséquence. Dans la majorité des cas, l'allergie médicamenteuse affectera la peau. On vous en parle. 

Le saviez-vous ? Quand un médicament est à l'origine d'une conséquence sur l'organisme, on parle de cause iatrogène


Nos articles santé et recherche à retrouver ici.


Allergie à un médicament : différentes formes

 

Allergie à un médicament : les différentes formes 

Les signes d'une allergie à un médicament 


Si vous avez pris un médicament pour la première fois, il est possible que votre corps réagisse, comme il réagirait à une attaque extérieure et une infection (virus, bactérie), parfois de manière passagère, mais avec une forme grave. En effet, le médicament peut être un allergène chez certaines personnes. C'est en général les cellules de l'épiderme qui vont activer un mécanisme de défense. Différentes formes sont possibles parmi lesquelles :

  • l'urticaire : cette allergie à un médicament provoque des démangeaisons intenses causées par des petits granules pouvant affecter en partie ou l'ensemble du corps. 
    Cette allergie médicamenteuse est retardée si elle survient après l'arrêt du traitement. Ainsi, en cas d'urticaire soudain, pensez à faire le lien avec une prise médicamenteuse récente. 

    Il est possible de développer un œdème de Quincke, c'est-à-dire un angio-oedème des muqueuses qui affectent en général le visage. Attention : s'il affecte les voies respiratoires, il peut bloquer la respiration : il s'agit d'une urgence ! 

  • l'exanthème : en cas d'allergie à un médicament, des petites taches rouges peuvent apparaître : non grave, cette forme d'éruption cutanée disparait en général rapidement 

  • l'eczéma : en cas d'allergie à un médicament, des petites plaques rouges, parfois accompagnées de cloques et de démangeaisons peuvent apparaitre

  • la nécrolyse épidermique toxique, due le plus souvent à une réaction médicamenteuse, est rare mais grave. En effet, cette maladie se manifeste "par des détachements épithéliaux cutanés et muqueux" (source : US National Library of Medicine National Institutes of Health

    D'autres organes peuvent être affectés par l'allergie à un médicament. Dans de rares cas, peut survenir un choc anaphylactique caractérisé le plus souvent par un sentiment de malaise général associé à des symptômes (digestifs, cutanés ou respiratoires) exacerbés (forts vomissements par exemple ou urticaire géante). Il s'agit d'une urgence qui nécessite une prise en charge immédiate et l'injection d'adrénaline

Le saviez-vous ? L'allergie médicamenteuse la plus fréquente est l'allergie à la pénicilline. Les antibiotiques représentent 50% des allergies médicamenteuses (source : Le Figaro Santé). 


Quelles sont les autres allergies ?


Pourquoi l'allergie à un médicament affecte-t-elle la peau ? 


Les mécanismes immunitaires allergiques se situent au niveau de la peau : les IgE sont des anticorps qui vont permettre une réaction immédiate. Les réactions retardées activent des lymphocytes par mémoire immunitaire, qui déclenche l'apparition d'eczéma. 


Combien de temps dure une allergie à un médicament ? 

 

La durée est variable en fonction de la gravité et peut durer de quelques jours à quelques semaines. 


 

Que faire en cas d'allergie à un médicament ? 

 

Deux réactions allergiques à médicament nécessitent une prise en charge d'urgence : 
  • l'œdème de Quincke 
  • le choc anaphylactique
Dans tous les cas, gardez votre calme. 
 
Pour les allergies médicamenteuses retardées en général moins graves ou pour une allergie à un médicament, les traitements dépendent de l'affection cutanée : antihistaminique ou corticoïdes sont les plus souvent utilisés. 

Dans tous les cas, il est important de changer de médicament : des alternatives thérapeutiques existent de la plupart du temps, d'autant plus concernant les antibiotiques. De même, il est important de signaler toute allergie à un médicament dès lors que vous avez un rendez-vous avec un professionnel de santé que vous ne connaissez pas, d'en informer vos proches ou bien de le consigner dans un document que vous avez tout le temps sur vous. 
 
 

Besoin de conseils ? Les médecins partenaire MEDADOM sont disponibles pour vous répondre !

 



Sources :

- Peut-on être allergique aux médicaments ? Vidal, 19 juillet 2021 
- Allergie médicamenteuse, Le Figaro Santé
- La nécrolyse épidermique toxique, US National Library of Medecine National Institutes of Health , 31 mars 2016
- L'anaphylaxie, Association Française pour la prévention des Allergies