L'équipe médicale MEDADOM mercredi 20 octobre 2021

Cancer du sein : pensez au dépistage !

Alors que le dépistage du cancer du sein a reculé considérablement en 2020 avec la crise sanitaire du coronavirus, octobre rose, le mois du cancer du sein est l'occasion de réaffirmer l'importance du dépistage. Aujourd'hui, le taux de mortalité a fortement diminué de par des thérapies plus efficaces, mais également par davantage de dépistage du cancer du sein : poursuivons cette lancée !

Donnée : Le cancer du sein pourrait concerne une femme sur huit (source : ameli). 


Nos articles santé et recherche à retrouver ici.


Cancer du sein : n'oubliez pas le dépistage !

 

Reconnaître les symptômes du cancer du sein


À l'instar d'autres cancers, des cellules malignes vont se développer et en général former une masse. Ces cellules anormales peuvent s'étendre aux tissus voisins voire dans la circulation sanguine dans de rares cas : c'est la métastase.  


Quels sont les symptômes du cancer du sein ? 


Dès les premiers rendez-vous gynécologiques, les professionnels de santé vont prendre soin de la santé de vos seins. Ils vont, dès l'adolescence, dépister un cancer du sein avec la palpation. Il est d'ailleurs conseillé de pratiquer un dépistage permanent par une autopalpation régulière à la recherche de tout facteur anormal du sein. Les signes suivants doivent vous alerter :

  • masse, boule ou ganglion dans un sein ou au niveau de la poitrine et des aisselles
  • écoulement
  • modification morphologique du sein : dimension, forme, pigmentation, texture
  • rétraction du mamelon 
  • d'autres symptômes peuvent être moins significatifs : fatigue, altération de l'état général

Donnée : 54 00 nouveaux cas sont recensés par an (chiffres Ligue contre le cancer)

 

 

Existe-t-il des facteurs de risques du cancer du sein ? 


Bien qu'encore non décelée avec certitude, la cause du cancer du sein est toutefois hypothétique. Ce serait l'association de prédispositions génétiques et des facteurs environnementaux qui serait à l'origine de l'apparition du cancer du sein. On peut considérer comme facteurs de risques les éléments suivants : 

  • des antécédents familiaux de cancers de sein
  • la présence d'une mutation sur des gènes identifiés
  • l'existence d'un précédent cancer du sein doit amener à un dépistage du cancer du sein plus fréquent
  • un âge supérieur à 50 ans
  • la consommation d'alcool et de tabac pourrait également avoir un impact sur la survenue d'un cancer du sein
  • d'autres facteurs de risques pourraient également intervenir comme une ménopause tardive ou des grossesses tardives 

 

Le saviez-vous ? On pense souvent que les seuls cancers qui peuvent concerner les organes sexuels masculins sont les cancers de la prostate ou des testicules. Or, le cancer du sein est également retrouvé (1% des cas). 

 

 

Un dépistage, des dépistages



Dépistage du cancer du sein après 50 ans

  • Quoi ? Un dépistage systématique est recommandé tous les deux ans après l'âge de 50 ans et jusqu'à 74 ans. 

  • Pourquoi ? Car 80% des cancers se développent après 50 ans.

  • En quoi consiste le dépistage du cancer du sein ? 
    - un examen clinique avec la palpation 
    - une mammographie qui va permettre de détecter des lésions non détectables lors de l'examen clinique 
    -  une échographie ou une IRM peuvent compléter le dépistage 
    - en cas de présence de masse anormale ou de lésion, une biopsie peut être pratiquée 
  • Est-ce payant ? Le dépistage effectué tous les deux ans est pris en charge par la Sécurité Sociale depuis 2004. 

Donnée : Le taux de survie a 5 ans est estimé à 87%. 


Vous n'avez pas pris le temps de vous faire dépister en 2020 ? Il n'est pas trop tard ! Le dépistage a reculé de presque 10 points en 2020 (42,8% des femmes éligibles). On craint donc des retards de diagnostics qui vont empêcher une prise en charge précoce. 

Dans le cadre d'Octobre rose, les initiatives se multiplient à l'image de ce "Mammobus" qui est en fait un cabinet de radiologie qui se déplace pour sensibiliser et inciter au dépistage en région parisienne. 



Dépistage : une vigilance avant même 50 ans !


Précocement pris en charge, le cancer du sein guérit dans 90% des cas. Même si 80% des cancers du sein se développent après 50 ans, 20% se développent donc avant, en toute logique ! Il est donc nécessaire de se faire suivre par un professionnel de santé dès l'adolescence et de procéder à l'autopalpation régulière à la recherche d'une masse ainsi que d'être vigilante à toute modification qui surviendrait sur le sein et le mamelon. 

 

Besoin de conseils ou d’un suivi ? Les médecins partenaire MEDADOM sont disponibles pour vous répondre !

 



Sources :
- Un Mammobus pour dépister le cancer du sein dans les quartiers populaires France 24, 19 octobre 2021
- Cancer du sein : la maladie, Santé Publique France, 13 juillet 2021
- Cancer du sein, La ligue contre le cancer, 28 septembre 2020
- Le dépistage n'est plus un tabou et ça peut vous sauver la vie, La ligue contre le Cancer
- Tout savoir sur le cancer du sein, Fondation pour la Recherche Médicale
- Cancer du sein, Institut National du Cancer