L'équipe de rédaction MEDADOM jeudi 18 janvier 2024

Comment communiquer avec son bébé pendant la grossesse ?

Durant la grossesse, avant que le nouveau-né n'ouvre les yeux sur le monde extérieur ou prononce son premier mot, une communication silencieuse et profonde s'établit déjà entre lui et sa mère. Plusieurs études ont en effet révélé que les bébés ressentent, réagissent et communiquent avec leur environnement, principalement à travers les sensations, les sons et même les émotions de la mère. MEDADOM vous invite à découvrir les différentes techniques pour communiquer avec son bébé pendant la grossesse.

 

Communiquer avec son bébé, oui, mais comment ?

 

Le lien précoce entre la mère et l'enfant se manifeste dès la période prénatale, bien avant que le bébé ne voie le jour. Les découvertes scientifiques ont confirmé que le fœtus perçoit les sons et réagit à différentes stimulations auditives in utero.
Depuis les premières observations des réactions des bébés aux sons, la recherche a approfondi notre compréhension de l'audition fœtale. Dès la 26ᵉ à la 28ᵉ semaine de gestation, le fœtus semble réagir aux sons par des mouvements et des variations physiologiques, suggérant une sensibilité auditive précoce.

 

Une étude récente relayée par le journal The Guardian révèle également que communiquer verbalement avec le bébé pendant la grossesse peut contribuer à son développement cognitif. Celle-ci a démontré que cette pratique était bénéfique, particulièrement chez les bébés prématurés, en favorisant le développement du cortex auditif et en améliorant potentiellement leurs capacités linguistiques à long terme.

Cette interaction vocale et sensorielle prénatale dépasse largement le simple apprentissage du langage, établissant un lien significatif entre la mère et l'enfant bien avant la naissance. Mais le son n’est pas la seule façon de communiquer avec son bébé. Le toucher a aussi son importance !

 

Quelles sont les pratiques pour communiquer avec son bébé ?

 

Découvrir les pratiques pour communiquer avec son bébé durant la grossesse offre une opportunité unique d’initier et de développer le lien précoce qui existe entre la mère et l'enfant. En voici les principales : 

 

Le toucher, pour mieux se lier à son bébé

 

La première pratique concerne le toucher. Celle-ci porte même un nom : l’haptonomie. Au cœur de cette pratique se trouve le toucher, l'un des premiers sens à se développer chez le fœtus. Les séances d'haptonomie guident les parents pour qu'ils explorent ce mode de communication avec leur futur bébé.

Des futurs parents touchent le ventre de la femme pour créer un lien avec le futur bébé.

Par le biais de caresses douces et attentionnées sur le ventre de la maman, les parents apprennent à ressentir les réactions de leur enfant. Les gestes sont accompagnés par l'observation des réponses du bébé. Cette interaction tactile précoce permet aux parents de comprendre et de répondre aux signaux de leur enfant, créant ainsi une connexion émotionnelle unique.

 

Les sessions d'haptonomie, qui commencent souvent au début de la grossesse, prennent une forme plus interactive à partir du quatrième mois, lorsque les mouvements du bébé commencent à être perceptibles. Ces moments deviennent des occasions privilégiées pour les parents d'entrer en contact avec leur bébé à travers des gestes doux et une communication verbale bienveillante. Le spécialiste qui guide ces séances accompagne le couple pour qu'ils puissent interagir efficacement avec leur enfant en utilisant à la fois le toucher et la voix.

 

Chaque séance, d'une durée moyenne d'une heure, offre aux parents l'opportunité de s'immerger dans cette expérience unique. Comprendre les réactions de leur enfant, apprendre à le solliciter par des gestes apaisants et établir un dialogue précoce avec lui deviennent les objectifs principaux de ces rencontres. En moyenne, entre cinq et huit séances sont nécessaires pour appréhender pleinement les bienfaits de l'haptonomie.

 

En France, la Sécurité Sociale prend en charge (hors dépassement) sept séances d’haptonomie au titre de la préparation à l’accouchement, si celles-ci sont réalisées soit par une sage-femme, soit par un médecin.

 

Porter un bola de grossesse : est-ce pertinent pour communiquer avec son bébé ?

Bijou plébiscité par les futures mamans, le bola de grossesse offre plusieurs atouts. Placé sur le ventre, le bola de grossesse émet un son délicat à chaque mouvement de la future maman, permettant à l'enfant à naître de percevoir ces petits tintements. Même lors des moments agités de la vie quotidienne ! C'est précisément dans ces instants où la femme enceinte peut difficilement se concentrer sur sa grossesse que le bola devient un outil précieux, offrant une pause apaisante dans un quotidien parfois stressant.

En prenant le temps de s'asseoir confortablement ou même de s'allonger, la future maman peut délicatement faire rouler le bola sur son ventre. Ce geste devient un rituel quotidien, un moment intime où la mère et l'enfant se retrouvent. Pour celles qui pratiquent l'haptonomie, ce rendez-vous régulier renforce la connexion émotionnelle entre la future maman et son bébé, faisant du son du bola de grossesse un élément familier et réconfortant pour l'enfant à naître.

 

 

Communiquer avec le son de la voix

 

Si l'audition du fœtus se développe progressivement autour du cinquième mois de grossesse et n'atteint sa pleine opérationnalité qu'à 37 semaines, les vibrations de la voix maternelle sont perçues bien avant cette période.

 

Des études ont montré que ces vibrations vocales peuvent avoir un impact sur le développement cérébral du fœtus. Dès les premiers stades de la grossesse, le bébé est enveloppé par le spectre sensoriel global de sa mère, ressentant non seulement sa voix, mais aussi ses mouvements, ses émotions. Cette immersion dans l'univers sonore maternel crée un environnement rassurant pour le bébé à naître.

 

Contrairement à une croyance répandue, ce ne sont pas les voix graves qui captent l'attention du fœtus, mais plutôt le volume sonore. Il est ainsi conseillé de prêter attention à la modulation de sa voix de manière adéquate pour que le bébé puisse la percevoir, et de parler d'une manière claire pour établir une communication efficace avec le bébé.

 

Cet échange vocal semble important dans la création d'un environnement émotionnellement sécurisé pour le fœtus. Les mots prononcés avec intention et sens participent à cette connexion précoce entre la mère et son enfant à naître. Il est conseillé aux futurs parents de maintenir une approche naturelle et spontanée lors de leurs échanges vocaux avec le bébé, car cela contribue à instaurer un lien affectif dès la phase prénatale. 

 

Cette pratique pour communiquer avec son bébé pendant la grossesse n'est pas uniquement bénéfique pour la mère. Elle l’est également pour le père ! Cette familiarité avec les voix parentales crée une base solide pour le développement initial de l'enfant et favorise l'établissement de liens affectifs durables au-delà de la naissance.



Communiquer avec son bébé par la musique

 

Dès la 26ᵉ semaine de gestation, les connexions neuronales et auditives du bébé sont déjà actives, lui permettant de réagir aux stimuli sonores. Des études ont démontré que les bébés exposés à la musique durant les trois derniers mois de la grossesse ont montré une propension à se tourner spontanément vers les haut-parleurs diffusant les mêmes mélodies entendues in utero. 

 

L’écoute musicale impacte par ailleurs la croissance du fœtus, régule sa fréquence cardiaque et influence ses mouvements. La musique entendue dans le ventre de la mère semble laisser une empreinte dans le cerveau du bébé, privilégiant sa capacité à gérer le stress et la douleur pendant plusieurs mois après sa naissance. La stimulation musicale durant la grossesse peut contribuer à améliorer les habiletés auditives du nouveau-né, soutenant ainsi son apprentissage du langage et de la musique lorsqu’il grandit. De plus, cette exposition précoce peut également agir sur l'humeur et l'état émotionnel du bébé, créant un environnement sensoriel favorable à son bien-être global.

 

Notons que la sélection de la musique durant la grossesse a son importance et doit se faire avec précaution. Des mélodies apaisantes, douces et non agressives seront ainsi recommandées pour optimiser les bienfaits de cette expérience musicale pour le fœtus !

 

La communication avec son bébé pendant la grossesse, que ce soit par le toucher, la voix ou la musique, dépasse le simple échange sensoriel : c'est un lien précieux qui se tisse bien avant la naissance. Que ce soit en pratiquant l'haptonomie, en dialoguant avec une voix timbrée et pleine d'intention, ou en offrant une expérience musicale douce, chaque interaction renforce ce lien émotionnel unique. Ces moments partagés contribuent au développement sensoriel, émotionnel et cognitif du fœtus.

 

Vous êtes enceinte et vous vous posez des questions sur votre grossesse, mais aucun médecin n’est disponible pour vous rassurer ou vous orienter ? Ayez le réflexe téléconsultation avec MEDADOM ! 


Téléconsulter sans rendez-vous

 

 

 

 

Sources :