L'équipe médicale MEDADOM lundi 14 juin 2021

Don du sang et covid-19 : se débarrasser des idées reçues et donner !


#PrenezLeRelai


Les confinements successifs et l'épidémie de coronavirus dans son ensemble ont fortement impacté les dons de sang en 2020 et début 2021. Malgré une communication importante et un déconfinement amorcé, l'établissement français du sang (EFS) fait aujourd'hui encore face à des réserves à un niveau critique, comme l'a indiqué son Président dans un communiqué de presse du 31 mai dernier.

MEDADOM vous explique pourquoi le contexte et le virus ne vous empêchent pas de donner votre sang. 

Pour savoir où, quand et comment donner, rendez-vous sur le site de l'EFS.

Vaccin covid-19 et don du sang compatibles !

 

Finies les fausses idées sur le don du sang et la covid-19 !

 


Le vaccin contre le coronavirus n’empêche pas le don du sang

L'EFS le martèle : vous pouvez donner votre sang même si vous avez été vacciné conte la covid-19 ! Que vous ayez reçu la 1ère ou la 2ème dose, quel que soit le vaccin, c'est possible ! Le vaccin n'est pas une contre-indication au don du sang. Vous n'avez pas besoin d'attendre un délai après l'injection pour donner votre sang.

En effet, les vaccins délivrés en France ont un fonctionnement à ARN messager, aucune partie du virus n'est inoculée, le risque de transmission est donc nul.

 

Et si j'ai eu la covid-19 ?

 

À noter : Le coronavirus est un virus aérien qui ne se transmet pas par le sang.


Ainsi et seulement comme mesure de précaution, si vous avez été face au coronavirus, le délai pour donner diffère en fonction de votre symptomatologie et de votre résultat au test de dépistage :

Délai d'attente pour donner son sang avec le covid-19
Testé positif symptomatique 28 jours après début des symptômes 14 jours après la fin des symptômes
Test positif asymptomatique 14 jours après la date du test
Cas contact confirmé 14 jours après le dernier contact (vous êtes exempté du délai d'attente si vous présentez un test négatif)

source: Don du sang et covid-19


En finir avec les autres idées reçues sur le don du sang !

 

Pléthore de fausses idées reçues existent sur le don du sang, l'EFS y répond via une l'infographie à retrouver ici. Par exemple, concernant comme les risques de contamination par le matériel, l'EFS répond "Le matériel de prélèvement utilisé est stérile et à usage unique".

 


Des réserves de sang au seuil critique (mai 2021)

 

Dans son communiqué de presse du 31 mai dernier, l'EFS lance un cri d'alarme à la population et les incite à donner . En effet, les seuils de réserve sont critiques avec seulement 85 000 poches alors qu'il en faudrait 15 000 de plus, une situation encore plus alarmante pour les groupes sanguins O et B. Cela peut également s'expliquer par différents facteurs :

  • une demande plus importante notamment du fait de la reprogrammation de certaines opérations chirurgicales
  • et contrairement à ce que l'on pourrait croire, avec le déconfinement, la population s'est détournée du don

 

 

À qui est destiné mon sang ?

Ce sont plus de 10 000 dons de sang par jour qui sont requis en France pour couvrir les besoins (EFS).

 

Les dons de sang et plus globalement les produits sanguins humains peuvent sauver des vies dès lors :

  • qu'ils sont utilisés, dans près de 50 % des cas, pour pallier le manque d'un composant sanguin dans certaines pathologies ou des cancers ou pour produire certains médicaments.
  • qu'il existe une hémorragie trop importante, en général en situation d'urgence (traumatisme, accouchement, etc.)


Alors, #prenezlerelai et donnez, donnez, donnez !


Une question ? Un doute ? Les médecins partenaires MEDADOM vous répondent lors d'une consultation en ligne.


Sources :