L'équipe de rédaction de MEDADOM vendredi 19 mars 2021

Salon PandemIA : la COVID-19 a accéléré la recherche et l'IA

MEDADOM a eu le plaisir d'être partenaire de l’événement "Les journées PandemIA" qui s'est déroulé en ligne le 18 mars et 19 mars 2021. Ce salon digital organisé en collaboration avec l’Institut COVID-19 AD MEMORIAM a été l’occasion de faire un bilan de la crise sanitaire tous domaines confondus et du recours à l'intelligence artificielle (IA).

Salon PandemIA recherche et IA

Nous avons notamment pu suivre la session intitulée "Recherche et société" du vendredi 19 mars consacrée au rôle de la recherche et à la gestion de crise au niveau hospitalier.
4 intervenants ont pris la parole lors de cette session présentée par le Pr. Alexandre Mignon, Secrétaire de PandemIA :
  • Michael Blum, Lead Data Scientist à Owkin
  • Pr. Fabrice Brunet, Président-Directeur Général de Centre Hospitalier Universitaire de Montréal (CHUM)
  • Pr. Catherine Paugam, Directrice Générale Adjointe de l'AP-HP et anesthésiste-réanimateur
  • Pr. Yazdan Yazdanpanah, Directeur de l'agence nouvellement créee ANRS Maladies Infectieuses et Émergentes

Tous nos articles sur la COVID-19 ici.

L' IA et la recherche catalysées pendant la crise

"Partenaires ensemble contre le virus" a été leitmotiv des acteurs dès le début de la crise sanitaire en mars 2020. C'est dans ce contexte que recherche et recours à l'intelligence artificielle en santé ont été accélérées.

Deux exemples ont été exposés pendant la session :

  1. Le développement en un temps record de ScanCOVID IA :
  • Un outil qui permet d'anticiper le risque de dégradation des patients testés positif au coronavirus lors de leur arrivée au sein des services d'urgences
  • Un projet issue d'une co-construction : l'Institut Gustave Roussy est à l'initiative du projet, avec Owkins, start-up spécialisée dans l'IA et le machine learning, l'AP-HP et l'INRIA
  • Conçu à partir de données de scanners mais également biologiques, radiologiques et cliniques, un score de risques a pu être établi (modèle qui utilise 5 variables).
  • Aujourd'hui principalement utilisé pour la recherche, il a vocation a être partie intégrante du pronostic et de l'aide à la décision et est évalué pour obtenir un marquage CE.  

Michael Blum s'est félicité de la rapidité de la mise en place du projet "de la recherche à l'application clinique" et a noté que la réflexion sur les usages est toujours plus longue que le développement d'outil de machine learning en lui-même.

2. La création de l'ANRS Maladies infectieuses émergentes 

"La France est le pays européen ayant obtenu le plus de financement pour de projets de recherche pendant la crise sanitaire"
Pr. Yazdan Yazdanpanah, Directeur de l'agence nouvellement crée ANRS Maladies Infectieuses et Émergentes

Suite à la crise sanitaire de la COVID-19, une nouvelle agence de recherche sur les maladies infectieuses et émergentes a vu le jour le 2 janvier dernier.
Cette agence est a été créée suite au rapprochement de l'Agence nationale de recherches sur le sida et les hépatites virales ainsi que du groupe REACTing
- objectif : identifier les priorités et coordonner la recherche
- périmètre : maladies infectieuses, maladies émergentes
- activités : animation, coordination, évaluation et financement de la recherche dans son périmètre d'action
- elle mettra l'accent sur la recherche fondamentale où l'activité est la moins importante en France que dans les autres domaines de recherche

Logo des journées pandelia qui s'est concentré cette année sur le coronavirus

Deux maîtres-mots : mobilisation et innovation

"Il y a eu une prise de conscience collective de l'intérêt de la co-construction"
Catherine Paugam, DGA de l'AP-HP


Face au besoin de réponses rapides dans un contexte d'urgence, les différents intervenants ont souligné l'élan de mobilisation, d'agilité et d'interopérabilité des acteurs de l'écosystème de santé a été sans précédent. Ce fort engagement a permis de trouver des solutions rapidement notamment dans la recherche, le financement, la prise en charge des patients et la gouvernance des établissements de santé. Cellules de crises dans les hôpitaux, mise en place d'outils... on ne compte pas les initiatives mises en place en un temps record.

Au-delà de l'agilité et la mobilisation des acteurs, il faut noter la levée des restrictions budgétaires et réglementaires dans une grande majorité des cas.

Un doute, une question, des symptômes de la COVID-19 ? Les médecins partenaires MEDADOM sont disponibles en moins de 10 minutes pour une téléconsultation.