L'équipe médicale MEDADOM vendredi 23 juillet 2021

BBQ, micro-ondes, vapeur : décryptage des modes de cuisson billet#2

Dans le premier billet, nous vous proposions une battle plancha versus barbecue. Dans ce second article, vous allez découvrir d’autres modes de cuisson et peut-être même être surpris par certains, peu banales...

Découvrez tous nos articles sur la nutrition sur le blog MEDADOM.

cuissons et santé


Faut-il faire bouillir ses aliments ?

 

La cuisson bouillie entraîne la perte d’une partie des nutriments qui se retrouvent dans l’eau de cuisson. Pour minimiser les pertes, il convient de ne pas couper les fruits et légumes avant de les plonger dans l’eau ou d’en faire des morceaux les plus gros possibles pour minimiser le contact entre l’eau et l’aliment. 

Pour certains aliments comme la tomate, la cuisson agit au contraire comme un véritable booster (le lycopène se libérant avec l’action de la chaleur). 

 

Astuce anti-gaspi : pensez à conserver l’eau de cuisson de vos légumes pour des soupes, sauces ou autres préparations. 

 

 

"Ondes" n'est pas toujours synonyme de toxicité

 

En effet, plus la cuisson est courte et plus les nutriments seront préservés. Ainsi, la cuisson au micro-ondes, souvent décriée à tort, permet de conserver la quasi-totalité des vitamines (sauf peut-être la vitamine C).

L’inconvénient du micro-ondes réside dans l’uniformité de la cuisson. Assurez-vous que l’ensemble de la préparation est cuite convenablement et qu’elle n’a pas favorisé l’apparition de points chauds. En coupant les aliments en petits bouts, on réduit ainsi le risque de sous-cuisson. 



Et si votre lave-vaisselle servait à autre chose qu'à nettoyer vos assiettes ?

 

Apprenez à utiliser le lave-vaisselle pour cuire vos aliments de façon saine et écologique ! Cette cuisson vapeur permet en effet de conserver une cuisson constante et à basse température. Des paramètres qui permettent de conserver les nutriments ainsi que les saveurs des plats cuisinés tout en évitant l’ajout de matières grasses superflues. 

 

Comment s’y prendre ? C’est très simple. Profitez d’un cycle de lavage et réglez votre lave-vaisselle entre 60 et 100 degrés Celsius. Cela permettra une cuisson douce tout en s’assurant de la destruction des éventuelles bactéries (notamment pour les femmes enceintes). 

Pour ce faire, placez votre préparation dans un petit sachet de type sac de congélation, film alimentaire ou contenant en verre. Pour le poisson, comptez 25 minutes à 65°C, pour la viande blanche plutôt 2 heures. Les légumes auront besoin de 2h30 à une température de 75°C pour cuire convenablement tout en restant croquants. 

 


Evitez les micro-organismes pouvant être responsables de maladies 

La cuisson permet notamment d’éliminer une majorité des germes qui pourraient être nocifs à notre organisme. Il est donc nécessaire d’adapter son mode de consommation en fonction de son état physiologique. Avant de vous lancer dans des tartares crus, voici un récapitulatif du VIDAL


Germes possibles dans les aliments et maladies

Un symptôme ? Les médecins partenaires MEDADOM sont disponibles pour vous répondre en moins de 10 minutes !