L'équipe de rédaction MEDADOM jeudi 23 juin 2022

Comment préserver son audition pendant les événements festifs ?

Les soirées festives sont souvent l’occasion de se rassembler entre amis et de faire de nouvelles rencontres. Cependant, c’est également un milieu  propice à de nombreuses prises de risques dont les risques auditifs. S’exposer à des niveaux de bruit trop élevés peut entraîner des conséquences irréversibles pour l’audition. Découvrez dans cet article les moyens de vous en prémunir.

risque auditif fete dj

 

Quels sont les risques d’une surexposition au bruit ?

 

Quels sont les risques auditifs pendant les événements festifs ?

 

Il n’est pas rare de déclarer un trouble de l’audition lors d’événements festifs : boîte de nuit, festival ou concert sont des lieux à risque de développer un traumatisme sonore. Si on vous vous exposez à un niveau de bruit trop intense pour votre oreille, vous risquez donc d’endommager votre audition, potentiellement de façon définitive.

L’intensité d’un son va se mesurer en décibel (dB) et nous renseigne sur sa pression (ou force) sonore. Une pression sonore trop importante et/ou subie de manière trop prolongée peut abîmer votre audition.

Votre oreille interne est composée de milliers de cellules auditives appelées cellules ciliées en raison de leur forme. La fonction de vos cellules ciliées est de capter les vibrations de l’environnement et de les retranscrire en signal nerveux afin que votre cerveau les intègre comme des sons. Ce sont elles qui vous permettent d’apprécier un concert en “lisant” les sons environnants.

Ces cellules tapissent votre organe de Corti se situant dans la cochlée de votre oreille interne. Elles sont positionnées en différents groupes, chacun d’entre eux étant réceptif à une fréquence bien particulière. En effet, ces cellules ne peuvent pas se reproduire et sont donc uniques. Si bien que si elles sont abimées ou détruites après un festival par exemple, vous ne pourrez plus (ou moins bien) entendre les sons de la fréquence ayant causé leur endommagement.

 

Quels sont les risques d’une surexposition au bruit pour la santé ?

 

Les effets directs du bruit subi de manière prolongée en festival, concert ou boîte de nuit sur votre corps sont les suivants :

  • Une augmentation du rythme cardio-respiratoire
  • Une élévation de la tension artérielle
  • Une perturbation de la digestion
  • Des troubles du sommeil
  • Une diminution de l’attention

 

Et en cas d’exposition à des niveaux de bruits élevés, ou de manière répétée comme par exemple certains DJs en boîte de nuit ou en festival, les risques à moyen terme pour la santé sont nombreux :

  • Des troubles de l’équilibre, des vertiges
  • Un risque élevé de maux de tête et de migraines
  • Des ulcères à l’estomac
  • Un risque de pneumothorax
  • Une surdité aiguë

Les prises de risques auditifs répétées lors de festival, de concert ou de soirées en boîte de nuit sont les premières causes de traumatismes auditifs. On estime que les trois quarts des DJs de moins de 26 ans sont atteints de troubles auditifs précoces directement liés à ces pratiques.

 

Vous avez des questions sur votre audition ?

Pas de rendez-vous ? Pensez à la téléconsultation !

 

 

 

Comment prévenir les risques auditifs ?

 

Quelles-sont les recommandations en boîte de nuit, festival ou concert ?

Pour vous aider à faire le lien entre niveau de décibel et dangers, gardez en tête les repères suivants :

  • 50 dB : musique relaxante
  • 80 dB : sons de la rue en journée
  • 85 dB : bruit d’un moteur de tondeuse à gazon
  • 100 dB : son d’un marteau-piqueur
  • 100-105 dB : niveau sonore en boîte de nuit, en concert ou en festival
  • 120 dB : bruit d’un réacteur d’avion

Le seuil de risque est de 85 dB tandis que le seuil de douleur est à 120 dB. A ce niveau sonore, vous risquez une perte d’audition irréversible au bout d’une minute.

Le saviez-vous ? Le seuil d’intensité est règlementé en boîte de nuit : il ne doit pas excéder 102 dB. Faites attention aux soirées non encadrées, ou le seuil d’intensité peut dépasser largement ce seuil et vous mettre en danger.

 

Comment repérer les situations à risques en boîte de nuit ?

 

Gardez à l’esprit ces quelques repères pour vous aider à mesurer le niveau d’intensité sonore si vous êtes par exemple en boîte de nuit avec des amis. Sachez que si vous avez besoin d’élever la voix pour vous faire entendre, le niveau acoustique est supérieur à 80 dB, soit proche de la zone de risque. Si, pour vous faire entendre, vous devez crier, alors le niveau sonore est supérieur à 90 dB. Ces signes doivent vous alerter et vous pousser à vous éloigner des sources musicales.

A la suite d’un concert ou d’une soirée, une sensation très identifiable vous permet de savoir si vous avez été trop exposé au bruit. Si vous ressentez un bourdonnement ou des acouphènes dans votre oreille, c’est le signe d’une surexposition au bruit, ou à un niveau de décibel trop important. Ce phénomène est également connu sous le nom de fatigue auditive. Pensez à vous protéger la prochaine fois, car multiplier les fatigues auditives entraîne un risque de surdité.

 

Comment réduire les risques en boîte de nuit ?

 

L’enjeu pour votre capital auditif sera donc de diminuer le niveau sonore pour ne pas fatiguer votre oreille interne. L’objectif sera de vous situer le plus souvent possible sous le seuil de risque de 85 dB. Pour vous en assurer, plusieurs solutions existent pour prévenir les risques de perte d’audition et profiter sereinement de votre concert ou soirée en boîte de nuit.

Sachez qu’à chaque éloignement d’un mètre de la source sonore, l’intensité sonore diminue de 3 décibels. Ainsi, pour tenter de diminuer au maximum le niveau sonore et vous protéger, éloignez vous le plus possible des enceintes.

Faites régulièrement des pauses dans votre soirée : toutes les heures si vous le pouvez, rendez-vous dans un endroit plus calme ou à l’extérieur de la boîte de nuit par exemple. Ceci permettra à votre oreille interne de moins se fatiguer lors de l’événement.

Autre solution très efficace : l’utilisation des bouchons d’oreille. Rassurez-vous, il ne s’agit pas de vous empêcher d’écouter votre artiste préféré en festival. Dans un festival de musique en moyenne, le niveau sonore est compris entre 100 et 110 décibels, soit largement au-dessus du seuil de risque. Les bouchons d’oreille amoindrissent jusqu’à 20 dB. Ainsi, porter des bouchons d’oreille vous permettra de vous replacer sous le seuil de risque tout en profitant de la musique.



 

Sources :