L'équipe médicale MEDADOM mardi 15 juin 2021

Le végétarisme, bon pour la santé ?

Ces dernières années, le régime végétarien, qui consiste à ne manger ni viande ni poisson, a gagné en popularité. 5% de la population française suivrait désormais ce régime. (selon une étude menée par Harris Interactive). 

La crise environnementale, accompagnée d’une prise de conscience de l’impact de notre alimentation sur notre corps, n’ont fait que renforcer l’idée que devenir végétarien serait bon, non pas uniquement pour la planète, mais également pour notre santé. Ce régime nous apporte-t-il tout ce dont l’organisme a besoin ?


Découvrez tous nos articles sur la nutrition sur le blog MEDADOM.

Les bienfaits du végétarisme

Le régime végétarien, une aubaine pour nos artères 

 

D’après le Ministère de l’agriculture et de l’environnement, 69% des Français se soucieraient de l’impact de leur alimentation sur leur santé.


Une étude présentée en mai 2020 a révélé que ce régime végétarien avait de nombreux bienfaits sur notre santé. Il en ressort :

  • Une nette influence positive sur le poids, avec un apport calorique et en gras saturé quotidien plus faible.
  • Une diminution des facteurs de risques cardiovasculaire grâce à son influence positive sur la tension artérielle et le cholestérol.  

 

En effet, les chiffres de l’étude parlent d’eux-mêmes :

  •  -2kg sur la balance en moyenne
  •  -27% de risque d’avoir un diabète de type 2
  • -55% de cas d’hypertension artérielle.

Les personnes suivant un régime végétarien présentent donc un risque plus faible de maladies cardiaques. Moins de calories, de gras saturés, plus de fibres, de vitamines et d’antioxydants : ne pas manger de viande et de poisson serait alors bénéfique pour notre santé et plus particulièrement pour nos artères. 

 

 

Être végétarien oui, mais de manière réfléchie ! 

 

Bien que ce régime soit bon pour nos artères, certaines études montrent que les végétariens présenteraient un risque plus élevé d’accidents vasculaires cérébraux. Cela serait dû en partie à une carence en vitamine B12, présente dans les viandes et les poissons. Cette vitamine est essentielle puisqu’elle aide à prévenir les lésions nerveuses. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), les apports journaliers de cette vitamine recommandés sont de 2,4 microgrammes pour un adulte.

 

Pas de panique ; cette vitamine, dont la quantité dont nous avons besoin est en réalité faible, se trouve également dans d’autres aliments d’origine animale, consommés dans le régime végétarien comme le lait, les œufs et le fromage.

L’adaptation n’est donc pas compliquée. Les protéines qu’ apportent la viande par exemple peuvent également être retrouvées dans les légumineuses et céréales. Le régime végétarien présenterait donc davantage de bienfaits sur notre santé que de dangers.

 

Comme pour tout régime toutefois, il faut qu’il soit varié, complet et équilibré.

 

Comment manger vitaminé ? 

 

 

Véganisme, végétalisme, végétarisme, quelle différence ? 

 

Si vous voulez faire plus attention à votre alimentation mais que renoncer à la viande est trop compliqué, optez pour le flexitarisme ! Consommez moins de viande rouge et de poisson sans pour autant les exclure de votre régime. 

 

Il ne faut pas confondre véganisme, végétarisme et végétalisme. 

  • Le végétarisme et le végétalisme sont des régimes alimentaires.
    Le régime végétalien exclut tout produit d’origine animale, c’est-à-dire viande, poisson, œuf, lait, fromage, miel etc.  
  • Le véganisme est un mode de vie. Il consiste à exclure tout ce qui est issu de l’exploitation animale. Ainsi, au-delà d’adopter un régime végétalien, il exclut le cuir, les fourrures, les produits testés sur les animaux etc. 

Le régime végétalien et le mode de vie végane sont alors encore plus restrictifs que le régime végétarien.

Le régime végétalien présenterait quelques risques. Il peut en effet entraîner de nombreuses carences. Ce régime diminue considérablement l’apport de gras saturés essentiels, de vitamines, de fer et autres apports importants pour notre santé. Étant très restrictif, il est recommandé de prendre des compléments alimentaires, notamment riches en vitamine B12, pour compenser cette perte mais également de l’adopter avec vigilance. Pour cela, il est conseillé de faire appel à un nutritionniste ou un diététicien pour s’assurer d’apporter à notre corps tout ce dont il a besoin.  

 

 Sources :


Une question ? Les médecins partenaires MEDADOM sont disponibles pour vous répondre en moins de 10 minutes !