L'équipe de rédaction de MEDADOM lundi 4 décembre 2023

Quelle est la différence entre pyélonéphrite et cystite ?

Les infections urinaires sont des pathologies courantes, affectant de très nombreuses personnes chaque année. Une femme sur 2 aura au moins une infection urinaire au cours de sa vie !  Les hommes peuvent aussi être touchés, mais c'est moins fréquent. Deux types principaux se distinguent : la pyélonéphrite et la cystite. Bien que liées, ces pathologies diffèrent par leurs symptômes, leurs traitements, et les zones affectées. Dans cet article, nous allons explorer ces différences pour mieux comprendre et savoir comment faire face à ces infections. Nous discuterons aussi de la prévention des récidives.

 

 

Vous pensez être concerné par une infection urinaire ?
Consultez ici un médecin sans rdv en téléconsultation

 

 

Qu'est-ce qu'une pyélonéphrite ? Qu'est-ce qu'une cystite ?  

 

La pyélonéphrite, une infection urinaire haute 

 

La pyélonéphrite est une forme d'infection urinaire qui affecte les reins. Généralement causée par la propagation d'une bactérie depuis la vessie jusqu'au rein, elle peut être aiguë ou chronique.

 

Les symptômes sont les suivants : 

  • Douleurs et malaise : Douleur dans le bas du dos ou sur les côtés, souvent accompagnée de fièvre.
  • Symptômes urinaires : Urgence urinaire, douleur lors de la miction, parfois sang dans l'urine.
  • Symptômes généraux : Frissons, nausées, vomissements, et fatigue générale.

 

Le diagnostic nécessite un examen d'urine. Il est essentiel pour détecter la présence de bactéries et de leucocytes. Des analyses sanguines et, dans certains cas, des images par échographie ou scanner peuvent être nécessaires.

 

 

La cystite, une infection urinaire basse 

 

La cystite est une inflammation de la vessie, souvent due à une infection bactérienne. Elle est plus courante chez les femmes en raison de leur anatomie urinaire.

 

Les infections urinaires sont des pathologies courantes, affectant de très nombreuses personnes chaque année.


Les symptômes sont les suivants :

  • Symptômes urinaires : Besoins urgents et fréquents d'uriner, douleur ou brûlure lors de la miction, urine trouble, parfois avec du sang.
  • Inconfort général : Douleur dans le bas-ventre et sensation de malaise. 

 

Un test urinaire est souvent suffisant pour diagnostiquer la cystite. La bandelette urinaire est un outil de diagnostic rapide et facile à utiliser, permettant de détecter la présence de divers éléments dans l'urine, tels que le sang, les protéines, le glucose, et les leucocytes. Il faut tremper la bandelette dans un échantillon d'urine et de lire les résultats en fonction des changements de couleur des réactifs. 

 

 

Comment différencier la cystite de la pyélonéphrite ?

 

La pyélonéphrite est une affection plus sévère que la cystite. Il y a généralement de la fièvre et une altération de l'état général. Les douleurs se localisent au niveau des reins et non au niveau du bas ventre comme dans la cystite. En revanche, les symptômes urinaires (besoins urgents et fréquents d'uriner, douleur ou brulure lors de la miction) sont identiques. 

 

Vous souffrez d'une infection urinaire ? Consultez votre  médecin traitant. Si celui-ci n'est pas disponible rapidement, n'hésitez pas à téléconsulter en ligne pour avoir un premier avis médical.

Téléconsulter sans rendez-vous

 

Quels sont les traitements existants pour soulager ces infections ?

 

 

La pyélonéphrite 

 

La prise en charge de la pyélonéphrite implique toujours des antibiotiques. Un ECBU (examen Cyto-Bactériologique des Urines) est indispensable pour identifier le germe impliqué et adapter l'antibiothérapie. Le traitement dure entre 7 et 10 jours. 

 

Une hydratation adéquate et, si nécessaire, une hospitalisation peuvent être requises. Il est important de suivre le traitement complet pour éviter les complications ou les récidives. La complication la plus redoutée est l'infection généralisée ou la septicémie. Lorsque le traitement est bien suivi, elle est très rare. 

 

La cystite 

 

La cystite est généralement traitée avec des antibiotiques. Il est conseillé de boire abondamment pour faciliter la guérison. La durée du traitement varie souvent entre 3 et 5 jours, selon la sévérité de l'infection. Si la bandelette urinaire est requise, l'ECBU n'est généralement pas nécessaire pour une cystite simple. Une consultation médicale est essentielle pour le bon diagnostic et traitement.

 

 

Comment prévenir et éviter les cystites et les pyélonéphrites ? 

 

Pour prévenir les infections urinaires, suivez ces conseils pratiques :

  • Hydratation : Buvez suffisamment d'eau quotidiennement pour aider à éliminer les bactéries du système urinaire.
  • Hygiène intime : Nettoyez la zone génitale de l'avant vers l'arrière après être allé aux toilettes pour éviter la propagation de bactéries vers l'urètre.
  • Miction fréquente : Urinez régulièrement et ne retenez pas l'urine, car cela peut favoriser la prolifération bactérienne.
  • Vider la vessie après les rapports sexuels : Urinez immédiatement après un rapport sexuel pour éliminer les bactéries potentiellement introduites dans l'urètre.
  • Sous-vêtements et vêtements : Portez des sous-vêtements en coton et évitez les vêtements trop serrés qui peuvent irriter l'urètre.
  • Produits d'hygiène intime : Évitez les douches vaginales et l'utilisation de produits parfumés dans la zone génitale, car ils peuvent perturber la flore naturelle et augmenter le risque d'infection.

En appliquant ces mesures préventives, vous pouvez réduire significativement le risque de développer une infection urinaire. Si les infections sont fréquentes ou persistantes, une consultation médicale est recommandée.

 

Pas de rendez-vous ? Pensez à la téléconsultation !

 

 

Sources :