L'équipe de rédaction MEDADOM lundi 22 août 2022

Comment savoir si on est bipolaire ?

 

HubSpot Video

 

Quel-est le point commun entre Vincent Van Gogh, Winston Churchill et Napoléon Bonaparte ? Ces personnalités historiques étaient toutes trois bipolaires, trouble très médiatisé, parfois même glamourisé mais qui génère pourtant une très grande souffrance chez les personnes qui en sont atteintes.



Une affection aiguë ? Vous pouvez consulter en vidéo via une borne ou une cabine ! 
Localiser une borne à proximité

 

 

La bipolarité, c’est quoi ?

 

Qu'est ce que ça veut dire être bipolaire ?

 

Que veut dire bipolaire ? Avez-vous déjà remarqué que lorsque vous vous sentez triste, l’ensemble du monde vous paraît moins joyeux ou moins digne d’intérêt ? À l’inverse, avez-vous déjà fait l’expérience d’un sentiment de joie intense, comme par exemple lorsque l’on tombe amoureux, et avez-vous redécouvert les choses qui vous entouraient à cette période, comme si tout d’un coup tout votre environnement vous émerveillait ?

Si c’est le cas, alors vous avez déjà testé les fluctuations de votre humeur ou autrement dit, avez déjà été dans un état bipolaire : variant d’un extrême à l’autre, d’un pôle à l’autre. Tandis qu’il est tout à fait normal que notre humeur varie dans le temps ou en intensité, il peut y avoir des dysfonctionnements de l’humeur chez certaines personnes, qui vont alterner de manière pathologique des affects extrêmement et versus extrêmement négatifs.

Ce problème de santé mentale porte un nom : la bipolarité, aussi appelé le trouble bipolaire. Les personnes bipolaires alternent donc des phases d’humeur très diminuée (phase dépressive) et des phases d’humeur très élevée (phase maniaque).

 

Le saviez-vous ? Ce trouble psychiatrique est un des plus incapacitants pour la vie des personnes qui en souffrent d'après l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

 
Cette variation chronique de l’humeur est complexe à évaluer car les manifestations de chaque état (positif ou négatif) sont différentes. Être bipolaire génère des symptômes caractéristiques dans chacune des phases.

 

 

Quels-sont les symptômes chez un bipolaire ? 



Quels sont les symptômes d'une phase maniaque ?

Selon la 5ème édition du Manuel Diagnostique et Statistique des troubles mentaux (DSM-5), “un épisode maniaque est défini comme une période nettement délimitée d’élévation de l’humeur ou d’humeur expansive ou irritable ou d’une augmentation de l’activité ou de l’énergie”.


Les symptômes caractéristiques d’une phase maniaque survenant dans le cadre d’un trouble bipolaire sont les suivants :

  • avoir une très haute estime personnelle
  • ressentir moins de fatigue ou avoir moins besoin de dormir
  • communiquer et parler beaucoup, parfois sans arrêt
  • avoir des idées qui partent dans de multiples directions et parler vite
  • être facilement distrait
  • être agité
  • s’impliquer dans des activités de plaisir et prendre des risques (notamment sexuels)
  • avoir des symptômes de type psychotiques


Dans le trouble bipolaire, on admet une phase maniaque lorsque celle-ci dure au moins une semaine et lorsque les symptômes sont présents quasiment tout le temps durant cette période.

 

Quels sont les symptômes d'une phase dépressive ?

Être bipolaire c’est donc alterner cette phase maniaque (d’agitation et d’humeur élevée) avec une autre phase complètement inverse : la phase dépressive caractérisée elle-même par d’autres symptômes caractéristiques du trouble bipolaire :

  • être déprimé, ressentir une humeur triste et quasiment permanente
  • avoir perdu le plaisir et l’intérêt à effectuer des activités
  • avoir perdu l’appétit ou du poids ou inversement avoir pris du poids
  • dormir plus que d’habitude ou au contraire expérimenter des périodes d’insomnie
  • être agité ou au contraire se sentir ralenti
  • se sentir fatigué, avoir une perte d’énergie
  • se dévaloriser et avoir une faible estime personnelle
  • présenter des difficultés de concentration
  • avoir des idées suicidaires

 

 

 

Que faut-il savoir sur la bipolarité ?

quels symptômes d'un trouble bipolaire

 

Combien de personnes en France sont bipolaires ?

 

En France, on estime qu’entre 1% et 2,5% de la population adulte souffre de symptômes bipolaires au cours de sa vie, soit entre 450 000 et 1 million de personnes bipolaires.

Pour être diagnostiqué bipolaire, il faut présenter des phases dépressives puis maniaques ou hypomaniaques (formes atténuées de la manie) de manière cyclique

Le saviez-vous ? Une forme mixte de la bipolarité existe également, à savoir le fait de vivre en simultané des symptômes dépressifs et maniaques. Environ 20% des épisodes bipolaires sont mixtes.

 

Parce qu'on peut être bipolaire sans pour autant expérimenter de période où on se sent "à fond", sachez qu'il existe au final deux grands types de bipolarité :

  • Le type 1 est caractérisé par un épisode maniaque clairement identifié, qui alterne avec un épisode dépressif et ainsi de suit dans le temps.
  • Le type 2 est caractérisé par l’absence d’épisode maniaque : si vous en souffrez, vous alternez des épisodes dépressifs avec des épisodes hypomaniaques, autrement dit une vous alterner les périodes dépressives avec des périodes de mieux, mais sans jamais basculer dans des état d’énergie et de surexcitation caractérisant la manie.

 

 

Bipolaire ou schizophrénie : quelles différences ?

 

La schizophrénie est un trouble psychotique se caractérisant par la présence de symptômes dits « positifs » et d’autres dits « négatifs ».

Les symptômes positifs signifient que certains comportements, pensées, émotions ou perceptions vont venir se manifester « en plus » chez la personne bipolaire, comme par exemple des hallucinations ou des idées délirantes.

À l’inverse, les symptômes négatifs sont l’absence de certains comportements qui sont d’habitude présents chez la personne bipolaire, comme la perte de volonté ou encore l’indifférence émotionnelle.

Schizophrénie et bipolarité sont donc drastiquement différents : tandis que le premier est un trouble psychotique, le second est un trouble de l’humeur. Les symptômes de la schizophrénie et de la bipolarité ne sont pas les mêmes, ni les modalités de prise en charge.

 

 

Existe-t-il un test pour diagnostiquer une personne bipolaire ?

 

Le diagnostic du trouble bipolaire passe par un entretien d’évaluation clinique avec un psychologue ou un psychiatre. Votre médecin généraliste, s’il fait l’hypothèse diagnostique d’une bipolarité, vous orientera vers un spécialiste pour confirmer le diagnostic et permettre une prise en charge adaptée.

 

Vous souhaitez en parler à un médecin rapidement ?  

Pas de rendez-vous ? Pensez à la téléconsultation !

 


Pour en savoir plus sur le trouble bipolaire et son diagnostic, rendez-vous sur le site de l’Assurance Maladie.

 

Sources :