L'équipe médicale MEDADOM mercredi 29 septembre 2021

Conditions de co-administration vaccins COVID-19 et grippe

Les épidémies saisonnières font leur retour : la campagne de vaccination contre la grippe démarre le 26 octobre prochain.

En août dernier, la Haute Autorité de Santé (HAS) avait donné ses premières recommandations quant à l'innocuité d’une vaccination simultanée COVID-19 et grippe. Qu’en est-il aujourd’hui ? Quels sont les délais à respecter ?


Nos articles COVID-19 à retrouver ici.


vaccin-70-covid

 

 

Une efficacité vaccinale qui diminue avec le temps


Alors que les immunodéprimés doivent recevoir une troisième dose depuis l’avis du 22 avril 2021, les récentes études ont prouvé qu’une dose de vaccin supplémentaire pour les personnes risquant de développer des formes sévères du COVID-19 (les plus de 65 ans et populations fragiles) était également nécessaire. Depuis le mois de septembre, il leur est ainsi préconisé de recevoir une troisième dose après un délai d'au moins 6 mois suivant la primovaccination complète. 

Ce délai est réduit à 4 semaines pour les personnes ayant reçu une dose de vaccin Janssen.


Pfizer et Moderna possédant le même mode d’action ARNm et la même efficacité contre les variants, aucune recommandation particulière pour un vaccin plutôt qu’un autre n’a été formulée. 



L’HAS revient sur son premier avis de 15 jours de délai


Initialement, le délai préconisé entre une injection de vaccin COVID-19 et antigrippe était de 15 jours mais l’HAS est revenue sur l’avis qui avait été émis le 23 août dernier. 

 

Qu’il s’agisse de la première dose, de la seconde ou de la troisième COVID, les deux vaccins (contre la grippe saisonnière et contre le COVID) peuvent finalement être administrés le même jour.

 

Le site d’administration doit cependant être distinct pour les deux vaccins par exemple : muscle deltoïde bras droit et muscle deltoïde bras gauche.


Cette nouvelle recommandation s’applique aussi pour les autres vaccins du calendrier vaccinal puisque cette pratique ne compromet pas la tolérance ni l’efficacité des deux vaccins administrés le même jour. 

Une co-administration permettrait également d’optimiser la couverture vaccinale contre les épidémies saisonnières et le COVID.

 


Une question ? Les médecins partenaires MEDADOM sont disponibles.