Comprendre la Vaccination

#VieSansVirus

Aujourd'hui en France

Les chiffres en temps réel

(mis à jour le 05/12/2021)

77.3% des Français on reçu au moins une dose
75.7% ont reçu leur 2ème dose
76.1% des 12-17 ans sont complètement vaccinés
9.8M de personnes ont reçu une 3e dose de vaccin

Où se faire vacciner ?

Cliquez sur l'image ci-dessous

ILLU MEDADOM (1)-41

3ème dose, qui est concerné ?

À partir du 27 novembre 2021, le rappel vaccinal est ouvert à tous les adultes. Elle doit être administrée 5 mois après la dernière injection de vaccin et 4 semaines après l'injection unique de Janssen. 

NOUVEAU

  • A partir du 15 décembre 2021, le pass sanitaire des personnes de plus de 65 ans ne sera plus actif si la dose de rappel n’a pas été faite dans un délai de 7 mois à compter de la dernière injection du vaccin/infection au virus
  • La validité des tests RT-PCR et antigéniques est passé à 24 heures le 29 novembre 2021
  • Le pass sanitaire sera conditionné à la troisième dose du vaccin pour toutes les personnes de 18 ans et plus à partir de mi janvier 2022
  • Cet ensemble de la population disposera de deux mois et une semaine, à partir du 5e mois, pour recevoir la troisième dose, sans quoi, leur pass sanitaire ne sera plus valide

Notre nouveau livre blanc est disponible

 
Découvrez comment la téléconsultation redessine les lignes de la santé en 15 pages exclusives !

 

cover 1 - lb btoc
Téléchargez notre livre blanc
illustration variant
carte d identite variant V2_variant britannique (2)
carte d identite variant V2_variant sud africain (1)
carte d identite variant V2_variant brésilien (2)
carte d identite variant V2_variant indien (1)
Fichier 1

Les différents variants

Les variants ont été renommés par l’OMS avec des lettres grecques afin d’avoir des noms plus faciles à retenir, mais aussi pour éviter les appellations discriminatoires.

A ce jour, l’organisation considère que 5 variants sont préoccupants et 2 sont à suivre. 3 autres sont en cours d'évaluation. 

  1. Les variants préoccupants (VOC)

    Selon l’OMS, un variant est classé préoccupant s’il est associé au moins un des changements suivants

    • une augmentation de la virulence ou la transmissibilité
    • une augmentation de la virulence ou modification du tableau clinique
    • une diminution de l’efficacité des mesures de santé publique et sociales ou des outils de diagnostic, des vaccins et des traitements disponibles 
    A ce jour, il existe 5 variants préoccupants dans le monde :
    Alpha (Royaume-Uni)
    Beta
    Gamma (Brésil)
    Delta
    Omicron (Afrique du Sud) > notre article sur le sujet
  2. Les variants à suivre (VOI)

    Selon l’OMS, un variant est à suivre s’il : 

    • "présente des modifications génétiques dont on sait qu’elles affectent ou dont on prévoit qu’elles affecteront les caractéristiques du virus telles la transmissibilité, la gravité de la maladie, l’échappement immunitaire, la capacité d’échapper au diagnostic ou au traitement"
    • "cause une transmission communautaire importante ou plusieurs foyers de Covid-19, dans plusieurs pays, entraînant une prévalence relative croissante ainsi qu’une augmentation du nombre de cas dans le temps, ou d’autres conséquences épidémiologiques observables qui font craindre un risque émergent pour la santé publique mondiale"

    A ce jour, il existe 2 variants à suivre dans le monde 

    Lambda
    Mu > notre article sur le sujet
  3. Les variants en cours d'évaluation (VUM)
    20 A, 20 B, 20D

INFO/ INTOX SPECIAL VACCINATION

Le vaccin peut compromettre la fertilité

❌ FAUX

Non, rien ne prouve aujourd’hui que le vaccin impacterait la fertilité chez les femmes et chez les hommes.

Les vaccins à ARN messager modifient le code génétique

❌ FAUX

L’ARN messager ne peut pas entrer dans le noyau de la cellule renfermant l’ADN humain.

Les vaccins à ARN messager sont nouveaux pour lutter contre les virus en général, mais les chercheurs travaillent sur cette méthode depuis plusieurs années

✅ VRAI

L’ARN messager est une technique initialement découverte entre les années 1980 et 1990 par les chercheurs Katalin Kariko et Drew Weissman.

Me faire vacciner me rendra malade du virus

❌ FAUX

Les vaccins contre  la Covid-19 permettent au système immunitaire de reconnaître et de combattre le virus. Même si après une injection il arrive parfois de contracter des symptômes, ceux-ci sont normaux et sont le signe que l’organisme construit justement une protection contre le virus.

Les vaccins sont efficaces contre les variants

✅ VRAI

La vaccination ne protège pas à 100% du virus et des variants, mais limite les formes graves de la maladie et permet donc de sauver des vies.

Le vaccin n’est pas nécessaire si l’on a une forte immunité naturelle

❌ FAUX

Développer une immunité par vaccination réduit le risque de contracter le virus et d’en subir les conséquences.

Je n'ai pas besoin de me faire vacciner si j'ai déjà attrapé le COVID

❌ FAUX

Un virus reste présent dans le corps même après le rétablissement de la personne, il peut ainsi refaire surface (National Institute of Health)

Se faire vacciner n’empêche pas d’être malade ni de transmettre le virus

✅ VRAI

C’est vrai, mais le vaccin protège des formes graves de la COVID-19 et limite la transmission du virus.

Je suis vacciné(e), je peux donc arrêter de prendre des précautions et de suivre les gestes barrières

❌ FAUX

Non, je peux tout de même attraper un variant ou d’autres maladies, et les transmettre il faut donc rester vigilant.

Le vaccin peut causer des variants

❌ FAUX

Non, les vaccins contre la Covid-19 ne provoquent ni ne créent de variants. Les nouvelles variantes d’un virus se produisent car le virus en question change constamment par le biais d’un processus naturel et continu de mutation.

Le pass sanitaire

Qu’est ce que le pass sanitaire ?

  • Un certificat preuve d’une vaccination complète 
  • Un test PCR ou antigénique négatif de moins de 48 heures pour les évènements et moins de 72 heures pour les passages de frontières européennes
  • Un certificat de rétablissement du Covid-19 de moins de 6 mois 

Il peut être présenté sous une version papier ou numérique via l’application TousAntiCovid.

Retrouvez plus d’informations sur le pass sanitaire dans le Blog MEDADOM.

ILLU MEDADOM (1)-46
ILLU MEDADOM (1)-34
ILLU MEDADOM (1)-33

A la une :

Sur notre blog :

Logo Medadom 300x300

Dans la presse :

FAQ

Quel est l’intervalle de temps à respecter entre les deux injections du vaccin ?

  • Pour un vaccin à ARN messager, le délai entre les deux doses est de 3 à 7 semaines
  • Suite à une première injection du vaccin AstraZeneca, il faudra attendre 4 semaines pour la seconde dose
  • Le vaccin Jassen ne nécessite qu’une seule dose (sauf personnes concernées par le rappel)

 

Puis-je me faire vacciner si je suis enceinte ?

  • Oui dès le premier trimestre de grossesse, de préférence avec un vaccin à ARN messager. Les femmes à partir du deuxième semestre sont prioritaires pour se faire vacciner

 

Puis-je me faire vacciner si j’ai déjà eu la Covid-19 ?

  • Oui, 2 mois après la fin des symptômes avec une seule dose de vaccin seulement qui jouera un rôle de ‘rappel’

 

Mon test PCR sera-t-il positif après m’être fait vacciné ?

  • Non, mais il est possible de développer des formes bégnines du virus suite à la vaccination. Même si les risques sont plus faibles, il est toujours possible de contracter le virus, de le transmettre et donc, d'être positif.

 

Peut-on se faire vacciner à domicile ?

  • Des vaccinations à domicile sont organisées pour les personnes âgées trop fragiles pour se déplacer. Il faut se renseigner auprès de sa mairie pour connaître les modalités de la vaccination à domicile. 

 

Au bout de combien de temps après avoir fait le vaccin sommes-nous immunisés ?

  • Pour les vaccins Moderna, Pfizer/BioNtech et Astrazeneca, l’efficacité vaccinale est obtenue 7 jours après l’injection 
  • Pour le vaccin Janssen, il faudra attendre 28 jours après l’injection

L'agenda de la vaccination en France

Retrouvez les principales dates ci-dessous

1
27 décembre 2020 Début de la campagne de vaccination en France
2
4 janvier 2021 Les personnels de santé et les aides à domicile de plus de 50 ans sont éligibles à la vaccination
3
18 janvier 2021 Les personnes âgées de plus de 75 ans peuvent se faire vacciner ainsi que les personnes présentant une des cinq pathologies conduisant à un très haut risque de forme grave de la maladie et ce quel que soit leur âge
4
4 mars 2021 Les pharmaciens, infirmiers et sages-femmes sont autorisés à vacciner, selon une publication du Journal Officiel
5
11 mars 2021 Les pompiers viennent en renfort et sont également mobilisés pour vacciner les Français
6
15 mars 2021

La campagne de vaccination en officine s'accélère, les pharmaciens sont prêts à recevoir les patients

7
29 mars 2021 Les 70 ans et plus sans comorbidités peuvent recevoir le vaccin 
8
12 avril 2021 Les 55 ans et plus peuvent recevoir le vaccin
9
12 mai 2021 La vaccination ouverte sans limite d'âge lorsqu'il reste des doses disponibles
10
31 mai 2021 La vaccination ouverte à tous les majeurs
11
15 juin 2021 Les 12-17 ans autorisés à se faire vacciner
12
21 juillet 2021 Mise en place du pass sanitaire obligatoire
13
9 août 2021

Pass sanitaire devenu obligatoire
(voir encart sur le sujet)

14
24 août 2021

Précision des personnes éligibles à la troisième dose de rappel du vaccin (voir encart)

15
27 novembre 2021

3ème dose de rappel ouverte à tous les 18 ans +

Les vaccins en France

Les fiches identité des vaccins

Les vaccins en France

Comirnaty de Pfizer/Biotech

Premier vaccin commercialisé en France, il présente un taux d'efficacité plus élevé que les deux autres.

Dénomination

Pfizer-BioNTech COVID-19 VACCINE ; Bnt162b2

Origines des laboratoires :

États-Unis et Allemagne

Date d'autorisation

21/12/2020

Fonctionnement

ARN messager

Public cible

12 ans et plus

Efficacité

95% contre le virus du COVID 28 jours après la première injection
Il ne contient pas le virus lui-même et ne peut pas provoquer la Covid-19

Résistance aux variants

efficace à 96% après deux doses contre les risques d'hospitalisation liés au variant Delta - 83% d'efficacité face au variant Alpha après une dose et 65% après deux doses

2ème dose

21 jours

Contre-indication

hypersensibilité à la substance active ou l'un des excipients

Conditions d'administration

voie intramusculaire après dilution

Effets indésirables

douleur au point d’injection, maux de tête, fatigue, fièvre peu élevée 
> au 18 mars, 10 963 cas ont été rapportés dont 22;4% graves (sur 6,3 millions de personnes vaccinées)

Vaccination chez la femme enceinte

au cas par cas après décision avec le professionnel de santé (vaccins à ARN messager à privilégier)

Conservation

flacon congelé : pendant 6 mois entre -90°C et -60°C au congélateur

flacon décongelé : une fois décongelé, le flacon peut être conservé jusqu’à 1 mois entre 2-8°C & avant utilisation, le flacon non ouvert peut être conservé pendant 2 heures maximum à des températures allant jusqu’à 30°C

vaccin dilué : après dilution, la stabilité physico-chimique en cours d’utilisation a été démontrée pendant 6 heures entre 2°C et 30°

Moderna

Commercialisé en France

Dénomination

Moderna mRNA-1273

Origines des laboratoires :

États-Unis

Date d'autorisation

06/01/2021

Fonctionnement

ARN messager

Public cible

12 ans et plus

Efficacité

93.3% chez les adolescents ayant été cas de Covid-19 d’au moins 14 jours après la deuxième injection

Résistance aux variants

efficace pour le variant anglais
très réduite en présence des variants brésilien et sud-africain

2ème dose

28 jours d’intervalle entre 2 doses

Contre-indication

antécédent d'allergies graves

Conditions d'administration

intramusculaire

Effets indésirables

douleur au point d'injection, fatigue, maux de tête

Au 18 mars, sur 441 160 doses injectées, 496 cas ont été rapportés dont 18,8% de cas graves.

Vaccination chez la femme enceinte

au cas par cas après décision avec le professionnel de santé (vaccins à ARN messager à privilégier)

Conservation

entre -25°C et -15°C pendant 7 mois
pendant 30 jours entre 2°C et 8°C

AstraZeneca

Commercialisé en France

Dénomination

ChAdOx1-S [recombinant]

Origines des laboratoires :

Royaume-Uni

Date d'autorisation

29/01/2021

Fonctionnement

vecteur viral

Public cible

plus de 18 ans

Efficacité

60 à 70%

Résistance aux variants

efficacité estimée à 92% après deux doses et 71% après une dose face au variant Delta - 76% efficace après une dose et 86% après deux doses face au variant Alpha

2ème dose

de 28 jours à 84 jours d’intervalle entre 2 doses

Contre-indication

hypersensibilité à la substance active ou à l'un des excipients

Conditions d'administration

intramusculaire (de préférence dans le muscle deltoïde du bras) 

Effets indésirables

états grippaux
Au 29/03/21, l’ANSM rapporte 5693 cas d’effets indésirables (sur 1,4 millions de doses injectées), 27% de cas graves, 20 décès et 29 cas de thromboses

Vaccination chez la femme enceinte

à éviter : privilégier les vaccins à ARN messager

Conservation

entre 2 et 8°C

Janssen de Johnson & Johnson

Commercialisé en France

Dénomination

COVID-19 Janssen

Origines des laboratoires :

Etats-Unis

Date d'autorisation

11/03/2021 (EMA) / France 11/03/2021

Fonctionnement

vecteur viral

Public cible

adultes (+ de 18 ans) selon le schéma vaccinal

Efficacité

efficace à 66% pour prévenir les formes modérées du COVID et 85% contre les formes graves

Résistance aux variants

57% contre le sud-africain (selon une étude du laboratoire)

2ème dose

l'HAS recommande une deuxième injection avec Pfizer ou Moderna pour les vaccinés avec Janssen

Contre-indication

réaction allergique à un des composants

Conditions d'administration

voie intramusculaire

Effets indésirables 

(étude de phase 3) pas d'EI notables, certains légers : douleurs aux point d'injection, fièvre modérée (9%), maux de tête, fatigue

Vaccination chez la femme enceinte

à éviter : privilégier les vaccins à ARN messager Conservation : entre 2 et 8°C *selon une étude menée par l'Université de Witwatersreand

Conservation

2-8°C (6h après ouverture)

S'inscrire à la newsletter

Recevez nos emails sur la vaccination, sur la santé et le bien-être avec MEDADOM.