Skip to main content

Le dépistage organisé du cancer colorectal : comment ça marche ?

La très grande majorité des cancers colorectaux surviennent après l'âge de 50 ans, chez les hommes comme chez les femmes. Il s'agit d'une maladie bien souvent silencieuse au début. Elle peut donc passer longtemps inaperçue. Participer à un programme de dépistage peut donc faire une différence considérable dans la détection précoce et dans la prise en charge de cette maladie. Mais le dépistage du cancer colorectal, comment ça marche ? Quelles sont les personnes concernées ? Où se procurer un kit de dépistage ? 

 

Vous avez besoin de consulter mais votre médecin n'est pas disponible ? Les médecins partenaires MEDADOM sont disponibles 7j/7.

 

 

Image de la localisation du cancer colorectal.

 

Pourquoi le dépistage précoce est-il si important ? 

 

Quelques statistiques 

 

Près de 95 % des cancers colorectaux sont diagnostiqués après l'âge de 50 ans, touchant indistinctement hommes et femmes. La particularité de ce cancer réside dans son évolution souvent asymptomatique dans les premiers stades, rendant son dépistage précoce crucial pour une prise en charge efficace. En effet, lorsqu'il est diagnostiqué tôt, le taux de guérison atteint 90 %. Un autre avantage du dépistage précoce : les traitements sont beaucoup moins lourds et la chimiothérapie peut par exemple être évitée dans de nombreux cas de dépistage précoce. 

 

 

Quel est le cadre du dépistage organisé du cancer colorectal ? 

 

Entre 50 et 74 ans, les individus sont invités à participer à un programme de dépistage organisé, qui commence par un test de recherche de sang occulte dans les selles.

 

En cas de détection de sang (résultats positifs au test), une coloscopie est réalisée pour identifier les éventuels polypes ou adénomes susceptibles de se transformer plus tard en cancer ou pour diagnostiquer un éventuel cancer à un stade généralement peu avancé. Dans un grand nombre de cas, ces éléments douteux seront retirés par chirurgie sans qu'aucun autre traitement ne soit nécessaire (pas de chimiothérapie, pas de radiothérapie).

 

Si aucun sang n'est détecté, le test est considéré comme négatif. Vous serez néanmoins invité à répéter le test tous les deux ans, dans le cadre du programme de dépistage.

 

Besoin de consulter un médecin mais pas de rendez-vous ?

 

 

 

 

 

Quels sont les avantages du dépistage du cancer du colon ? 

 

Simple et performant 

 

Le test de dépistage du cancer colorectal se distingue par sa simplicité d'utilisation, son caractère non invasif et indolore et sa fiabilité. Il s'agit d'un prélèvement unique de selles, dont l'analyse permet de détecter des signes évocateurs de lésions pré-cancéreuses ou d'un cancer à un stade initial. La performance du test réside dans son analyse automatisée, offrant un outil de dépistage efficace et reproductible.

 

 

Accessible et gratuit 

 

L'Assurance Maladie garantit la gratuité du kit de dépistage et de son analyse, sans avance de frais. Il existe diverses modalités d'accès au kit : 

  • Par un professionnel de santé : Lors d'une consultation, votre médecin généraliste ou hépatogastroentérologue peut vous remettre le kit de dépistage et vous expliquer comment vous en servir.

 

  • Commande en ligne : Avec les informations fournies dans l'invitation, vous pouvez commander le kit sur un site dédié et le recevoir directement chez vous. Il sera bien entendu accompagné d'une notice.

 

  • En pharmacie : Vous pouvez également retirer un kit de dépistage en pharmacie, avec ou sans l'invitation reçue par courrier. N'hésitez pas à demander des explications au pharmacien d'officine si vous en ressentez le besoin.

 

 

Comment réaliser le test de dépistage ? 

 

Qui a accès au test de dépistage ? 

 

Les personnes éligibles au dépistage organisé du cancer colorectal reçoivent une invitation par courrier tous les deux ans. Il s'agit de tous les hommes et de toutes les femmes âgés de 50 à 74 ans, asymptomatiques, sans antécédents personnels ou familiaux de cancer colorectal ou de polypes adénomateux et sans maladie inflammatoire chronique de l'intestin (comme la maladie de Crohn ou la rectocolite hémorragique). Cette population est considérée comme ayant un risque standard de développer un cancer colorectal.

 

Concernant les personnes à risque élevé de cancer colorectal :


  • Les individus ayant des antécédents familiaux de cancer colorectal ou de polypes, ou ayant eux-mêmes eu des polypes ou un cancer colorectal, peuvent nécessiter un suivi adapté et plus rapproché, qui ne rentre pas dans le cadre du dépistage organisé standard.

  • Les personnes souffrant de maladies inflammatoires chroniques de l'intestin sont également considérées comme ayant un risque plus élevé et peuvent nécessiter des recommandations de dépistage spécifiques.

 

 

Et concrètement ? 

 

Le kit contient tout le nécessaire pour effectuer le test chez soi, de manière simple et parfaitement hygiénique. Voici les grandes lignes :

 

  • Prélèvement de l'échantillon : À l'aide d'un bâtonnet fourni, vous réalisez vous-même un prélèvement de vos selles.

  • Dépôt de l'échantillon : Le prélèvement est ensuite déposé sur une carte spécifique également incluse dans le kit.

  • Envoi du kit : Une fois le prélèvement effectué, vous placez la carte dans une enveloppe pré-affranchie fournie et l'envoyez au laboratoire indiqué pour analyse.

 

 

 

Sources :