Skip to main content

Catégorie

santé et recherche

La méningite peut être à l’origine de séquelles neurologiques à vie

La méningite est une infection touchant la moelle épinière et les méninges. Elle peut avoir des conséquences graves, notamment lorsqu'elle survient chez les enfants. Récemment, une étude publiée dans la revue JAMA Network a révélé que cette maladie peut entraîner des handicaps neurologiques chez un enfant sur trois. 

 

Vous avez besoin de consulter mais votre médecin n'est pas disponible ? Les médecins partenaires MEDADOM sont disponibles 7j/7.

 

 

 

Comprendre la méningite 

 

La méningite est une inflammation sérieuse des méninges, membranes entourant le cerveau et la moelle épinière. Elle est particulièrement dangereuse chez les enfants, surtout les nourrissons.

 

 

Quels sont les symptômes d'une méningite chez l'adulte et chez l'enfant ? 

 

Enfant endormi atteint d'une méningite bactérienne.

 

Les symptômes de la méningite chez les adultes incluent souvent de la fièvre, des maux de tête, une raideur de la nuque, parfois accompagnés de nausées et de vomissements.

 

Chez les bébés et les jeunes enfants, les symptômes peuvent être moins évidents, comme une fontanelle bombée (le "point mou" sur la tête), des difficultés à se nourrir, une somnolence ou un état léthargique, et une faible réactivité.

 

Il est important de consulter un médecin très rapidement si on suspecte une méningite, que ce soit chez l'adulte ou chez l'enfant. Il faut être particulièrement vigilant chez les jeunes enfants car les symptômes peuvent être moins perceptibles​. 

 

 

Quelles peuvent être les causes d'une méningite ? 

 

La méningite peut être causée par plusieurs agents infectieux, notamment des bactéries (comme Streptococcus pneumoniae, Neisseria meningitidis, Haemophilus influenzae), des virus (comme les entérovirus, le virus de l'herpès), des champignons et des parasites. Elle peut également être déclenchée par des conditions non infectieuses, comme des maladies systémiques (lupus), des réactions à certains médicaments, des traumatismes crâniens ou des interventions chirurgicales au cerveau​. 

 

 

Est-ce une maladie contagieuse ? 

 

La méningite en elle-même n'est pas contagieuse, mais certains agents infectieux qui la causent le sont. La méningite bactérienne et virale peut se propager d'une personne à l'autre, généralement par des gouttelettes respiratoires, comme lors de la toux ou des éternuements, ou par contact étroit. Cependant, les autres formes de méningite, telles que celles causées par des champignons ou des conditions non infectieuses, ne sont pas transmissibles.

 

 

Quels sont les traitements d'une méningite ? 

 

Le traitement de la méningite dépend de sa cause  :

 

  • Pour la méningite bactérienne, des antibiotiques sont utilisés.
  • En cas de méningite fongique, des antifongiques sont prescrits.
  • Certains cas de méningite virale, comme ceux causés par l'herpèsvirus ou la grippe, peuvent être traités avec des antiviraux.
  • Les causes non infectieuses de la méningite sont traitées en s'attaquant à la maladie ou à la blessure sous-jacente. 

 

Des médicaments anti-inflammatoires, des analgésiques et des fluides intraveineux peuvent également être utilisés pour soulager les symptômes​.

 

 

Quelles peuvent être les complications d'une méningite ? 

 

Les complications de la méningite peuvent être graves. Elles incluent la surdité, des déficits cognitifs et moteurs, des crises d'épilepsie, et dans des cas sévères, des dommages au cerveau. Les séquelles peuvent varier en fonction de la gravité de l'infection et de la rapidité de la prise en charge médicale. Certaines complications peuvent avoir des effets à long terme sur la qualité de vie et nécessiter des soins et un suivi médical à vie.

 

 

 

Des séquelles neurologiques plus fréquentes que ce que l'on pensait 


Dans une recherche approfondie publiée dans le JAMA Network, les scientifiques ont analysé un vaste ensemble de données sur la méningite bactérienne en Suède, s'étendant sur plusieurs décennies. Ils ont comparé les cas de plus de 3500 enfants atteints de méningite bactérienne à un groupe témoin de 32 000 personnes.

 

Leur étude a mis en évidence que les enfants ayant survécu à la méningite bactérienne sont significativement plus susceptibles de souffrir de divers troubles neurologiques, comme des déficiences cognitives, des convulsions, des problèmes visuels ou auditifs, des troubles moteurs, comportementaux ou des dommages cérébraux structurels.

 

Cette découverte souligne l'importance de la prévention et de la recherche de traitements protecteurs pour le cerveau, en particulier pendant la phase critique de traitement antibiotique. Les chercheurs espèrent progresser vers des essais cliniques, basés sur ces nouvelles perspectives.

 

 

 

Comment prévenir les méningites ? 

 

Pour prévenir les méningites, il existe des recommandations :

 

  • La vaccination : Des vaccins sont disponibles contre plusieurs agents pathogènes qui causent la méningite, tels que le méningocoque, le pneumocoque et Haemophilus influenzae de type b (Hib).

 

  • Une hygiène rigoureuse : Se laver fréquemment les mains, surtout après avoir été aux toilettes, avant de manger, et après avoir été en contact avec des personnes malades.

 

  • Éviter la consommation d'eau contaminée : Ne pas nager dans ou consommer de l'eau potentiellement contaminée.

 

  • Antibiotiques prophylactiques : Dans certains cas, des antibiotiques préventifs peuvent être recommandés pour les personnes en contact étroit avec un individu atteint de méningite bactérienne.

 

Besoin d’un médecin ? Pensez à la téléconsultation avec MEDADOM ! Bénéficiez en vous inscrivant, d’une téléconsultation avec l’un de nos médecins partenaires :

 

 

 

 

 

Sources :