L'équipe médicale MEDADOM vendredi 4 juin 2021

AÏE : ça pique ! Les insectes ont du mordant

Souvent bénignes, les piqûres n’en sont pas moins désagréables. Elles peuvent en revanche devenir plus inquiétantes dans le cas d’allergies voire aboutir à des pathologies à long terme comme la maladie de Lyme. Panorama des différentes piqûres et des astuces pour les soigner et les éviter.

En cas de symptôme ou de doute, une première consultation médicale peut s’avérer utile.


morsures et piqûres d’insectes

 

Ce n’est pas la petite bête qui va manger la grosse !


Et pourtant … en 15 ans, la France dénombre 237 cas ayant abouti à un décès suite à des piqûres d’abeille ou de frelon. Pas de panique, ces situations demeurent extrêmement rares et concernent des personnes allergiques. (Source : Inserm/CépiDc - Données 2000-2015)

Voici une liste (non exhaustive) des insectes susceptibles de vous importuner :

  • Guêpe
  • Abeille
  • Frelon
  • Taon
  • Moustique
  • Morpion
  • Punaise de lit
  • Puce
  • Tique
  • Scolopendre
  • Aoûtat
  • Fourmi
  • Araignée

Le saviez-vous ? Chez les moustiques, seule la femelle pique car sa reproduction nécessite l’intervention de sang humain. Elle a besoin d’une minute pour “faire le plein” au risque de piquer plusieurs fois la même personne si elle est interrompue. Le moustique peut être vecteur du paludisme mais les cas sont rares en France.

Au risque de défaire un mythe ; non, les moustiques ne piquent pas en fonction du goût sucré ou salé de votre sang. Ils sont en fait attirés par le signal chimique traduisant la nature de votre groupe sanguin mais également par la quantité de dioxyde de carbone dégagée par un individu. C’est justement là qu'interviennent les répulsifs. Ils vous enveloppent d’un film protecteur permettant de neutraliser les molécules de CO2 dégagées afin de tromper le moustique (comme si vous passiez sous une cape d’invisibilité) !

D’autres insectes comme les guêpes attaquent uniquement lorsqu’ils se sentent menacés.


Les distinguer et les soulager


Si vous vous faites piquer :

  1. utilisez de l’eau et du savon pour nettoyer
  2. munissez-vous d’une solution antiseptique ou d’une crème contre les démangeaisons afin de l’appliquer à l’endroit de la piqûre
  3. retirez l'aiguillon (dans le cas des hyménoptères)

Même si cela pourrait être tentant, évitez le froid. Cela ne fera qu’activer la douleur.

Quels qu’ils soient, les insectes qui vous piquent ou vous mordent laissent toujours une trace derrière eux. Une papule rouge (de 1 à 15 millimètres de diamètre) apparaît alors sur votre peau.

 

En ce qui concerne les tiques, le risque est multiplié en été et au printemps. Herbes hautes et forêts sont les endroits qu’elles affectionnent le plus. Si vous en repérez une sur votre peau, rendez vous en pharmacie pour vous procurer un tire-tique. N’essayez surtout pas de la retirer à la main ou avec une pince à épiler. Le corps étant très fragile, la tique peut rester coincée et être à l’origine d’une infection. Une fois l’extraction faite, la rougeur doit s’estomper sous 48h. Fièvre et douleurs articulaires doivent vous alerter.

 

Globalement, en cas de symptômes persistants ou particulièrement violents comme des gonflements, le durcissement de la zone piquée/ mordue, des éruptions, des étourdissements, une gêne respiratoire ou une pâleur inhabituelle, consultez un médecin rapidement.

 


Les solutions pour les éviter

  • Bien inspecter son corps (et celui de son animal) suite à une promenade en forêt tout en portant une attention particulière aux plis, creux, nuque oreilles et cuir chevelu. 
  • Pour éviter de vous vaporiser des produits insecticides sur le corps, optez pour des vêtements longs et clairs, en utilisant des sprays spécifiquement conçus pour les vêtements.
  • Investissez dans une moustiquaire pour votre bébé.
  • Installez dans des endroits éloignés de récipients susceptibles de contenir de l’eau stagnante (bacs dans le jardin, marre etc.).
  • Portez des chaussures lorsque vous vous déplacez pour éviter de marcher sur un insecte.