Skip to main content

Addiction au sucre : comment s’en sortir ?


L'addiction au sucre peut concerner chaque personne au cours de sa vie : en prenant l'habitude de manger trop sucré, vous pouvez développer une dépendance au sucre qu'il convient de gérer pas à pas grâce à des techniques présentés dans cet article.



L'addiction au sucre existe-t-elle ? 

 

À partir de quelle quantité de sucre par jour peut-on parler d'addiction ? 

 

En habituant votre corps aux produits sucrés, vous pouvez développer une sorte de dépendance physique au sucre. Comme pour toute addiction, il n’existe pas de seuil type à partir duquel on considère qu’une personne sera dépendante : cela dépend de chaque individu.

 

Cependant, il est recommandé par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) de ne pas dépasser 50 grammes par jour de sucre ajouté (pour une consommation moyenne d’un adulte fixée à 2000 kilocalories). A partir de ce seuil, on peut considérer que vous êtes dans une consommation à risque de sucre, et que vous pouvez développer une addiction au sucre.

 

À titre de comparaison, 50 grammes de sucres correspondent à :

  • 8 morceaux de sucre en morceaux
  • 10 cuillères à café de sucre en poudre



Addiction au sucre : quels sont les signes ? 

 

L’addiction au sucre est différente d’autres addictions aux produits comme l’addiction à l’alcool par exemple, dans la mesure où contrairement à l’alcool, votre organisme a besoin de sucre pour fonctionner normalement.

 

En effet, d’après l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), les glucides en général doivent représenter entre 40 et 55% des apports énergétiques journaliers. Il est donc impossible de vivre sans apport de sucre dans votre organisme. Néanmoins, une limite est à délimiter entre un apport normal de sucre et une surconsommation voire une addiction au sucre.

 

Si la pensée de manger des produits sucrés vous obsède, où que vous consacrez une part importante de votre temps à rechercher ou à consommer des produits sucrés, vous souffrez sans doute d’une addiction au sucre. Le meilleur moyen de vous en rendre compte est de tenter d’arrêter le sucre pendant une journée : vous saurez alors à quel point votre organisme est dépendant au sucre.

 

Les signes qui peuvent vous alerter sont :

  • avoir des fringales de produits sucrés
  • être irritable quand vous manquez de sucre
  • manger des produits sucrés alors que vous n’avez pas faim
  • avoir une envie irrépressible de sucre

 



Quelles sont les conséquences de l’addiction au sucre ?

se défaire de l'addiction au sucre

 

Quels sont les risques à court terme de l'addiction au sucre ? 

 

En fonction de votre métabolisme, le principal risque à court terme de l’addiction au sucre est l’augmentation de votre glycémie, et la prise de poids. En effet, un surplus de sucre dans votre corps sera rapidement stocké sous forme de graisse, ce qui peut donc signifier une prise de poids assez rapide si vous consommez du sucre en excès.

 

Addiction au sucre : quelles sont les maladies possibles ?

 

Les sucres simples consommés en excès peuvent avoir des effets négatifs sur votre santé. On sait aujourd’hui qu’un apport trop élevé peut augmenter le risque de caries dentaires, de surpoids et d’obésité. L’addiction au sucre serait également associée à un risque plus élevé de diabète de type 2 et de maladies cardiovasculaires.

 

Bien que le lien direct entre surconsommation de sucres simples et cancer ne soit pas à l’heure actuelle établi avec certitude, des recherches sont en cours à ce sujet. On estime cependant que l’addiction au sucre serait responsable de cancers via la prise de poids et l’obésité, qui sont eux des facteurs de risques bien connus aujourd’hui.

 

La cohorte Nutrinet Santé menée par les chercheurs du réseau Nacre sur plus de 100 000 personnes confirme le lien entre consommation de sucre (boissons et produits sucrés) et un risque accru de cancer du sein, et ce indépendamment de la prise de poids des personnes suivies.




Addiction au sucre : comment s’en sortir ?

 

Comment se débarrasser de l'addiction au sucre ? 

 

Arrêter le sucre seul, comme entamer un régime sans sucre peut s’avérer très difficile. En effet, se restreindre toute la journée et être dans l’hypervigilance peut amener à des fringales ultérieures, ce qui est  contre-productif pour lutter contre l’addiction au sucre.

 

À chaque fois que vous consommez du sucre, votre glycémie (taux de sucre dans le sang) augmente, et votre pancréas sécrète de l’insuline pour faire chuter le taux de sucre afin qu’il reste à la normale. Plus vous mangez sucré, et plus la chute du taux de sucre dans votre sang sera importante.

 

On appelle ce phénomène l’hypoglycémie réactionnelle : la réaction de votre corps, via la sécrétion d’insuline, produit une chute brutale de la glycémie. Cela vous donne encore plus envie de manger du sucre car durant cette hypoglycémie, vous allez ressentir une envie de produit sucré pour compenser.

 

Ce qu’il faut garder en tête, c’est que ce mécanisme est passager : l’insuline arrête d’être sécrétée à un moment donné et votre taux de sucre dans le sang redevient stable. De plus, plus vous allez réguler l’apport en sucre, et plus le taux de glycémie reste stable dans le temps ce qui vous évitera d’avoir des fringales de sucre.

 

Comptez environ trois semaines pour entraîner vos papilles gustatives à se déshabituer de ce goût sucré. Les diététiciens vous aideront à arrêter le sucre tel que vous le consommiez, en le remplaçant par exemple par du sucre à index glycémique plus faible (ex : sirop d’agave, miel d’acacias). 

 

Qui consulter pour une addiction au sucre ? 

 

Il n’est pas question d’arrêter complètement le sucre car votre organisme a besoin de glucides pour fonctionner. Cependant, des diététiciens peuvent vous aider à réduire la consommation de sucres ajoutés et à rester dans une limite d’environ 50 grammes par jour, qui sont les recommandations journalières de l’OMS à ne pas dépasser.

 

Les diététiciens pourront établir avec vous la liste de tout ce que vous mangez dans une journée type, afin d’identifier la quantité de sucre que vous ingérez quotidiennement.

Pour gérer le contrôle des impulsions, qui sont le cœur de la plupart des addictions, vous pouvez également faire appel à un hypnothérapeute. Parmi les techniques qui peuvent aider à gérer le manque, l'hypnose a en effet montré des effets bénéfiques.

 

Où téléconsulter à proximité ?

 

 

Sources :