bg-office-working-unsplash

Conjonctivite : types, causes, traitement et prévention
Découvrez quels sont les différents types de conjonctivites, quelles sont leurs causes possibles et comment les traiter efficacement.

Très fréquente notamment chez les enfants, la conjonctivite représente la première cause de consultation ophtalmologique. Elle peut être d’origine bactérienne, virale ou allergique. Découvrez quels sont les différents types de conjonctivite possibles, comment différencier la conjonctivite bactérienne de la conjonctivite virale, comment les traiter et quels conseils mettre en place pour limiter leur apparition.

Définition et symptômes de la conjonctivite

 

La conjonctivite est une inflammation qui se produit au niveau de la conjonctive, la membrane qui recouvre l’intérieur des paupières ainsi que la zone blanche de l'œil. Elle peut être causée par un virus, une bactérie, une allergie ou apparaître suite à une irritation.

 

Lorsque j’ai une conjonctivite, je ressens généralement des démangeaisons au niveau des paupières, une gêne ou encore des picotements associés à une forte envie de me frotter les yeux. Mes yeux peuvent être rouges, plus sensibles à la lumière et larmoyer de façon plus prononcée que d’habitude. Mes paupières peuvent aussi être enflées et “collées” lorsque je me réveille le matin.

 

La conjonctivite est une affection bénigne de l'œil, qui n’entraîne pas de complications particulières lorsqu’elle est bien traitée avec des soins ophtalmiques adaptés. Si la conjonctivite est provoquée par un virus ou une bactérie, il existe par contre un risque de surinfection qui peut atteindre la cornée et engendrer d’autres problèmes plus graves comme une baisse de la vision. Dans les cas où la conjonctivite est provoquée par une allergie ou une substance irritante, éviter au maximum l’exposition aux allergènes est recommandé pour limiter les crises et les symptômes associés qui peuvent gêner la vie quotidienne et le sommeil.

 

 

Quels sont les différents types de conjonctivite et leurs causes ? 


Conjonctivite et covid : un lien hypothétique

On retrouve plusieurs types de conjonctivite selon leurs causes :

 

 

La conjonctivite allergique

 

Comme son nom l’indique, la conjonctivite allergique est causée par un allergène. Elle peut apparaître pendant la saison des pollens, généralement au printemps ou à l’automne et disparaît ensuite avant de revenir l’année suivante. Les symptômes de la conjonctivite sont ici généralement associés à d’autres symptômes comme une congestion et un écoulement nasal ainsi que des éternuements répétés qui sont caractéristiques de la rhinite allergique. Outre les pollens, la conjonctivite allergique peut aussi être déclenchée par d’autres types de substances allergènes ou irritantes comme les conservateurs ou parfums synthétiques présents dans certains soins d’hygiène, le chlore ou encore les produits de nettoyage des lentilles de contact. 

 

 

La conjonctivite virale

 

La conjonctivite virale est provoquée par un virus. On la rencontre très souvent chez les enfants car elle est associée à de nombreuses maladies comme la rougeole, la rubéole ou encore la rhinopharyngite.

Chez les adultes, la conjonctivite virale peut être liée au virus de l’herpès labial. Lorsque j’ai une conjonctivite virale, mes deux yeux sont généralement touchés. Les sécrétions oculaires présentes sont claires et fluides.

 

 

La conjonctivite bactérienne

 

Moins fréquente que la conjonctivite virale, la conjonctivite bactérienne est déclenchée par une exposition à une bactérie comme le streptocoque ou le staphylocoque. En général, lorsque j’ai une conjonctivite bactérienne, un seul de mes yeux est affecté au début de la maladie. Je peux avoir l’impression d’avoir quelque chose dans l'œil, et celui-ci peut être irrité. Comme la conjonctivite virale, des sécrétions peuvent apparaître, mais celles-ci sont généralement purulentes, de couleur jaunâtre et plus épaisses. C’est notamment grâce à ce symptôme caractéristique que je peux différencier la conjonctivite bactérienne de la conjonctivite virale. A noter que ces deux types de conjonctivites sont tous les deux très contagieux !

 

Conjonctivite et COVID-19 : un lien ?

Les symptômes du virus de la COVID-19 peuvent être multiples. Outre la fièvre, la toux sèche ainsi que la fatigue, de nombreuses autres manifestations peuvent apparaître comme des maux de tête, la perte de goût et de l’odorat ou encore des douleurs musculaires. D’après certaines études, la COVID-19 pourrait aussi favoriser l’apparition de conjonctivite chez certaines personnes touchées par le virus ainsi que d’autres troubles oculaires comme une sensibilité accrue à la lumière.

Au printemps et en automne avec le retour des allergies, on peut aussi parfois confondre la conjonctivite allergique avec le virus de la COVID-19. Pour les différencier, il est nécessaire de prêter attention à la présence d’autres symptômes caractéristiques, et de faire un test pour exclure la contamination. 

 

Traitement de la conjonctivite 

Un seul oeil est affecté lors d’une conjonctivite bactérienne

 

Dès que je ressens les symptômes caractéristiques de la conjonctivite décrits ci-dessus, je prends rendez-vous avec un médecin afin qu’il puisse procéder à un examen clinique et déterminer de quel type de conjonctivite je souffre.

Dans certains cas, le médecin pourra me prescrire des analyses complémentaires, notamment si ma conjonctivite est d’origine bactérienne afin d’adapter le traitement.

 

 

Soigner une conjonctivite bactérienne

 

En cas de conjonctivite bactérienne, mon médecin pourra me prescrire un traitement antibiotique à appliquer localement sur la zone oculaire concernée sous forme de collyres ou de pommades. Le type d’antibiotiques dépendra de la bactérie identifiée.

Si l’infection est étendue, d’autres types d'antibiotiques pourront m’être prescrits afin de stopper sa propagation. Comme pour tout traitement antibiotique, je veille à bien respecter les doses prescrites, ainsi que la durée du traitement même si les symptômes sont moins présents ou disparaissent au fil des jours. Pour soulager les symptômes et m’aider à retrouver du confort, le médecin pourra aussi me conseiller d’autres soins oculaires contenant des agents antiseptiques ou du sérum physiologique. 

 

 

Traitement de la conjonctivite virale

 

Si mon médecin me diagnostique une conjonctivite virale, le traitement consistera principalement à soulager les symptômes le temps que l’infection disparaisse, généralement en moins d’une semaine. Pour retrouver du confort, mon médecin pourra me prescrire des solutions de type collyres à base d’antiseptiques ou lubrifiants afin d’atténuer les démangeaisons, les rougeurs et les sensations désagréables qui peuvent survenir pendant la journée ou la nuit. 

Pour réduire les rougeurs et les gonflements éventuels des paupières, je peux également appliquer des compresses froides sur les yeux plusieurs fois par jour et pendant plusieurs minutes, notamment le matin au réveil. Si ma conjonctivite virale est causée par un virus de type herpès, mon médecin me prescrira également un traitement pour l’éliminer. 

Comme les traitements antibiotiques, je veille à bien respecter les doses et la durée du traitement pour éviter les récidives et empêcher que mon organisme ne développe des résistances aux molécules contenues dans les médicaments.

 

 

Traiter la conjonctivite allergique

 

La conjonctivite allergique se traite en réduisant le plus possible l’exposition aux allergènes et par le soulagement des symptômes. Si la conjonctive est provoquée par une rhinite allergique, il est essentiel d’adopter certains réflexes pour limiter l’apparition et l’intensité des symptômes : aérer les pièces de la maison très brièvement le matin ou le soir, bien se laver les mains régulièrement, éviter de toucher ses yeux et limiter les sorties en extérieur ou le cas échéant porter un masque ainsi que des lunettes de soleil. 

Faire des analyses est aussi essentiel pour bien identifier les agents allergènes concernés afin de prévenir leur exposition et mettre en place des traitements préventifs adaptés en suivant le calendrier des pollens dans ma zone géographique. 

Enfin, si la conjonctivite allergique est provoquée par un autre type d’allergène, son identification sera là aussi essentielle. Tenir un journal peut dans ce cas m’aider à savoir d’où ma conjonctivite allergique provient, notamment si les symptômes apparaissent après avoir utilisé un produit ou un soin d’hygiène spécifique. Mon médecin pourra dans tous les cas me prescrire des médicaments de type antihistaminiques pour réduire l’intensité des symptômes, ainsi que des collyres ou du sérum physiologique pour plus de confort.

 

 

Comment prévenir la conjonctivite ?

 

En cas de conjonctivites trop fréquentes, je peux mettre en place un certain nombre de recommandations et de mesures d’hygiène pour limiter leur apparition.

Du côté des soins d’hygiène et des soins cosmétiques, j’évite de partager mes crèmes et produits de maquillage avec d’autres personnes. Je veille aussi à bien respecter les dates limites d’utilisation et à vérifier régulièrement leur aspect. Si j’observe un changement de couleur, d’odeur ou de texture, mieux vaut ne plus les utiliser car cela peut indiquer une contamination bactérienne. En règle générale, j’évite de toucher mes yeux avec mes mains et je les lave régulièrement tout au long de la journée. 

Si je porte des lentilles de contact, je dois redoubler de vigilance pour éviter toute contamination et la conjonctivite. Avant de les mettre ou de les enlever, je veille à bien me laver les mains avant de les manipuler. Je les nettoie également bien après usage, et je les place dans le petit contenant prévu à cet effet jusqu’à la prochaine utilisation avec la solution nettoyante à l’intérieur. 

Si je constate que mes conjonctivites sont provoquées par des soins d’hygiène ou des soins cosmétiques, je les remplace le plus possible par des produits plus naturels et plus bruts, dépourvus de substances irritantes ou allergisantes. En cas de sensibilité ou d’allergie, je limite le plus possible mon exposition à la fumée du tabac.

 

Vous ressentez des symptômes de la conjonctivite et souhaitez être mis en relation avec un médecin ? Inscrivez-vous dès maintenant sur notre plateforme MEDADOM pour obtenir une consultation avec un médecin agréé à l’Ordre des Médecins dans un délai moyen de 10 minutes.

 

Sources :