bg-office-working-unsplash

La hernie inguinale, une pathologie très fréquente chez les hommes
Guérir d'une hernie inguinale est possible

Une hernie inguinale se manifeste par une grosseur au niveau de l’aine. Elle apparaît secondairement à la saillie d’un organe, souvent l’intestin, en dehors de son emplacement habituel, par une ouverture au niveau de la région inguinale. 

Le seul traitement de la hernie inguinale est chirurgical et 150 000 opérations sont réalisées chaque année en France.

Plus fréquente chez l’homme, elle nécessiterait une opération chez un homme sur trois au cours de sa vie, selon le site de la sécurité sociale.

Bien que l’incidence de la hernie inguinale augmente avec l’âge, elle peut également être présente de naissance, plutôt chez les garçons et toucherait 2 à 5% des enfants. 


Besoin d'un avis médical rapidement et pas de médecin disponible ?

Où téléconsulter à proximité ?

Qu’est-ce qu’une hernie inguinale ?



Définition d'une hernie inguinale


Une hernie est le déplacement d’un organe en dehors de son emplacement habituel, par un orifice (une ouverture). Dans le cas de la hernie inguinale, il s’agit d’une partie l’intestin ou d’un autre organe de l’abdomen qui se déplace dans le canal inguinal par une ouverture de la paroi abdominale dans l’aine. La hernie inguinale peut également s’étendre au scrotum (communément appelé « bourses »).

Une hernie inguinale est alors responsable d’une grosseur sous la peau au niveau de la région inguinale, communément appelée l’aine, se situant entre l’abdomen et la cuisse. 

Une hernie inguinale peut se manifester d’un seul côté ou des deux, on parle alors de hernie bilatérale.

L’ouverture de la paroi abdominale responsable de la hernie inguinale peut être congénitale (de naissance) ou se développer avec l’âge.

 

 

Quelle est la cause de la hernie inguinale ?

 


Une hernie inguinale congénitale (chez l’enfant)

Une hernie inguinale peut être présente dès la naissance. Elle touche principalement les garçons (dans 90% des cas) et serait présente chez 2 à 5% des enfants.

Chez le garçon, le canal qui permet la descente des testicules de l’abdomen vers le scrotum pendant la grossesse (le canal péritonéo-vaginal) ne se referme pas avant la naissance. Une anse de l’intestin peut alors passer dans ce canal, entraînant une hernie. 

Chez la fille, il s’agit du canal reliant la cavité abdominale et la grande lèvre (le canal de Nück) qui reste ouvert, et par lequel peut passer l’ovaire dans l’aine.

Dans les deux cas, les hernies inguinales congénitales se manifestent donc à la suite d’un défaut de fermeture de canaux durant la croissance fœtale.

Chez l’enfant, les hernies inguinales congénitales représentent 95% des hernies infantiles.

 

La hernie inguinale acquise (chez l’adulte)

Chez l’adulte, il existe deux types de hernies inguinales :

  • Une hernie inguinale directe apparaît directement au travers des muscles, elle survient en conséquence d’un affaiblissement des muscles abdominaux 
  • Une hernie inguinale indirecte survient par le passage à travers l’orifice inguinal profond, se développant différemment chez l’homme et la femme. Chez l’homme, la hernie inguinale longe le cordon spermatique, un conduit en forme de corde qui relie l’abdomen aux testicules. La hernie inguinale chez la femme suit le ligament rond, qui joint l’abdomen et l’avant de l’utérus.

Une hernie inguinale peut donc être liée :

  • À l’apparition accidentelle d’un orifice par déchirure, par des poussées répétées par exemple
  • À une distension de l’orifice inguinal : l’orifice liant les différentes structures de l’abdomen (vaisseaux, ligaments, canaux) et les testicules (chez l’homme) et membres inférieurs, devient trop lâche

Une hernie inguinale acquise peut être favorisée si :

  • Je porte des charges lourdes de façon répétée
  • Je suis en surpoids ou obèse
  • Je tousse beaucoup, notamment si je souffre d’une pathologie pulmonaire chronique
  • Je suis constipé

 

 

 

Quels sont les symptômes de la hernie inguinale ?

 

 

Comment reconnaître une hernie inguinale ?


Une hernie inguinale se manifeste principalement par une grosseur dans l’aine ou le scrotum, non douloureuse. Cette dernière peut grossir quand je me lève et rétrécir quand je me couche, à cause des mouvements de l’intestin liés à la gravité. C’est pour cela qu’elle peut être moins présente le matin qu’en fin de journée.

En plus de cette protubérance dans l’aine, je peux remarquer les symptômes suivants :

  • Je ressens une gêne, voire une douleur au niveau de l’aine
  • Je remarque une pesanteur dans le bas de mon abdomen
  • Si je suis un homme, la hernie inguinale peut descendre jusque dans la bourse de l’un de mes testicules (hernie inguinale indirecte)

Il est également possible que j’aie une hernie inguinale sans toutefois ressentir de symptôme, surtout si ma hernie est de faible taille.

Si je remarque ces symptômes, je consulte un médecin dès que possible.
En cas de signes de complication, je me rends aux urgences

Pas de rendez-vous ? Pensez à la téléconsultation !


La femme est moins sujette que l’homme à la hernie inguinale. En effet, les femmes développent plus souvent des hernies crurales, dans lesquelles l’organe passe par l’orifice crural, situé à la racine de la cuisse. 

Une hernie crurale est souvent plus petite mais aussi plus douloureuse et plus à risque de complications.

 


Comment une hernie inguinale est-elle diagnostiquée ?

hernie-inguinale-2Les symptômes de la hernie inguinale seront confirmés par le médecin


Si mon médecin soupçonne une hernie inguinale, il m’examinera tout d’abord en position couchée puis me demandera de me mettre debout. Dans les deux cas, le médecin m’examinera normalement puis me demandera de tousser ou de pousser.

En effet, la palpation de la protubérance permet de caractériser la hernie inguinale :

  • Elle grossit lors des efforts : si je tousse, si je pousse ou si je soulève une charge lourde
  • Elle diminue lorsque le médecin appuie doucement dessus, car l’organe saillant remonte dans l’abdomen

Pour une hernie inguinale chez l’homme, le médecin pourra également placer un doigt dans un pli du scrotum pour aider au diagnostic de la hernie indirecte.

Enfin, une échographie peut être réalisée pour valider le diagnostic.

La recherche des facteurs de risques de la hernie inguinale sera faite et pourra relever que :

Si je souffre de hernie inguinale, mon médecin pourra m’orienter vers un chirurgien digestif. Si les symptômes sont absents, il faudra surveiller son évolution. En cas de symptômes, une intervention chirurgicale pourra m’être recommandée.

Bien que peu fréquente, la hernie inguinale chez la femme est une indication chirurgicale.

Comment soigner une hernie inguinale ?

Le seul traitement de la hernie inguinale est une opération chirurgicale



Une hernie inguinale peut-elle disparaître seule ?

 


Spontanément

Une hernie inguinale ne disparaît pas spontanément. Une fois le passage de l’organe dans l’orifice, une opération chirurgicale est nécessaire pour rectifier sa situation.

Toutefois, tant qu’elle est asymptomatique, une hernie inguinale présente très peu de risque de complication.


Quand faut-il opérer la hernie inguinale ?

En cas de symptômes importants, la chirurgie d'une hernie inguinale est indiquée, et en urgence en cas de complications.

L’opération peut être réalisée sous anesthésie générale, locale ou locorégionale (sur une zone plus importante du corps, telle qu’une péridurale), le plus souvent en chirurgie ambulatoire (sans hospitalisation).

Deux techniques chirurgicales existent pour une hernie inguinale :

  • Par coelioscopie, via des petites incisions dans la paroi abdominale, à l’aide d’une petite caméra 
  • Par laparotomie, par une incision au niveau de l’aine, plus large

Dans les deux cas, le chirurgien replacera l’organe déplacé dans la cavité abdominale puis refermera et pourra renforcer l’orifice par lequel il s’est introduit.

L’opération chirurgicale permet de guérir d'une hernie inguinale, on parle donc de « cure chirurgicale » de la hernie, mais un risque de récidive plusieurs années après est possible. On constate une récidive dans 2 à 5% des cas.

Les complications post-opératoires sont rares.

 

Quels sont les risques d’une hernie inguinale ?

 

En l’absence d’opération chirurgicale, une hernie inguinale peut se compliquer.


La hernie inguinale irréductible

Lorsque la saillie dans l’aine devient trop volumineuse, elle entraîne une gêne et est dite irréductible car appuyer dessus ne suffit plus à la faire remonter dans l’abdomen.


L’étranglement de la hernie inguinale

Lorsque l’organe déplacé est piégé, il peut ne plus être approvisionné correctement en sang. On parle d’étranglement ou de strangulation.

L’organe étranglé, souvent l’intestin, peut alors se nécroser en quelques heures.

Si ma hernie est étranglée, je peux ressentir les symptômes suivants :

  • Ma hernie devient très douloureuse brutalement, la douleur perdure.
  • Mon transit s’arrête car l’intestin est serré, je constate une occlusion intestinale.
  • J’ai la nausée, je vomis.
  • Je suis ballonné.

Quand le médecin appuie sur la hernie, cela est douloureux et ne permet pas de réintégrer l’organe dans l’abdomen (hernie inguinale irréductible).

Si je souffre d’une hernie inguinale étranglée, je dois me rendre aux urgences le plus rapidement possible. En effet, une opération chirurgicale est indispensable pour libérer en urgence l’intestin du canal inguinal.

Le chirurgien pratiquera alors une intervention, le plus souvent sous anesthésie générale et par laparotomie.

Si la hernie est étranglée depuis trop longtemps, il pourra être nécessaire d’enlever la partie nécrosée de l’intestin.





Peut-on vivre avec une hernie inguinale ?

 

Tant qu'une hernie inguinale reste asymptomatique, il est tout à fait possible de vivre avec une hernie. En effet, le risque d’étranglement dans le cas d’une hernie inguinale totalement asymptomatique est extrêmement faible.

Une surveillance régulière sera toutefois nécessaire pour contrôler que celle-ci ne se complique pas.

 

Propos écrits par Amanda Huguet-Millot, Diététicienne-Nutritionniste et Ingénieure en Alimentation & Santé

 

Sources : 

  • Abrégé d’hépato-gastro-entérologie. Hernie pariétale chez l’enfant et l’adulte. Editions Elsevier-Masson 2ème édition - Partie « Connaissances » - 2012
  • Ameli – Hernie inguinale
  • Chirurgie pédiatrique – Canal de Nück
  • MSD Manuals – Hernie inguinale