bg-office-working-unsplash

Comment reconnaître et traiter une mycose de l’ongle de pied ?
Que faire face à une mycose de l'ongle de pied ?

La mycose de l’ongle de pied, appelée « onychomycose » est une affection très courante dans la population : environ 10% des Français en seraient atteints. Elle est particulièrement fréquente chez le sujet, puisqu’elle atteindrait 30% des plus de 70 ans.

Bien qu’inesthétique, elle ne présente, la plupart du temps, pas de danger. Par ailleurs, la mycose de l’ongle de pied disparaît avec un traitement adapté.

 

Vous avez besoin d'un traitement rapidement ? Pas de rendez-vous ? Pensez à la téléconsultation !

Comment reconnaître une mycose de l’ongle au pied ?

 

Qu’est-ce qu’une mycose de l’ongle du pied ?

La mycose de l’ongle, qu’elle soit présente au niveau des pieds ou des mains, est appelée onychomycose.

La mycose de l’ongle de pied fait donc partie des mycoses cutanées, au même titre que les mycoses des pieds ou du cuir chevelu. Il s’agit donc d’une infection fongique de l’ongle, causée par des dermatophytes (des champignons microscopiques), des levures ou des moisissures.

Les mycoses de l’ongle touchent principalement les pieds, et en particulier le gros orteil. Dans le cas des mycoses des ongles du pied, les responsables sont principalement des dermatophytes. Ces derniers sont d’ailleurs transmissibles et il n’est pas rare que toute la famille soit touchée.

L’onychomycose peut être secondaire à une mycose des pieds (« pied d’athlète ») ou des mains.

Rare chez l’enfant, l’onychomycose est fréquente chez l’adulte (environ 10% de la population) et d’autant plus chez les personnes âgées.

Les champignons pénètrent dans l’ongle entre la peau et la naissance de l’ongle. La mycose de l’ongle du pied débute donc par une atteinte des tissus situés autour de l’ongle, puis de l’ongle en lui-même.

De nombreuses autres atteintes de l’ongle (onychopathies) peuvent être confondues avec une mycose, il est donc nécessaire de bien repérer les symptômes et de faire réaliser un prélèvement.

 


Symptômes de la
mycose de l’ongle de pied

Si mon ongle prend un aspect particulier, cela ne signifie pas nécessairement que je souffre d’une mycose de l’ongle de pied.

Seuls 18 à 50% des onychopathies sont dues à des mycoses, selon les études. Les autres causes peuvent être des chocs ou d’autres problèmes dermatologiques ou d’ordre général, tel que le psoriasis

Puisque la mycose de l’ongle de pied débute généralement autour de l’ongle, le tissu peut y être rouge, gonflé et douloureux. Un liquide clair peut également s’en échapper.

Lorsque la mycose atteint l’ongle, je peux alors remarquer :

  • Sur un bord : une tâche de couleur jaune, qui s’étend progressivement avant de s’épaissir
  • Mon ongle se décolore et devient blanchâtre
  • Mon ongle se déforme et se décolle

D’autres formes cliniques de la mycose de l’ongle de pied existent. Je pourrais alors remarquer que, sous la surface de l’ongle, ma peau commence à peler (onychomycose superficielle blanche).

 

Suis-je à risque d’avoir une mycose de l’ongle de pied ?

Il existerait des facteurs immunitaires et génétiques qui prédisposeraient à la mycose de l’ongle de pied, mais ils seraient peu fréquents. 

En effet, l’onychomycose dépend principalement de l’environnement et du mode de vie. Je suis donc plus à risque si :

  • Je pratique une activité sportive : notamment la natation, la course à pied ou les sports de combat
  • J’exerce une profession physique et/ou dans un environnement humide (maître-nageur, mineur, militaire)
  • Je porte constamment des chaussures fermées dans lesquelles je transpire beaucoup
  • Je fume
  • Je suis un homme, à fortiori si j’ai plus de 70 ans

En effet, les champignons responsables des mycoses des ongles de pied ont tendance à se développer dans les milieux humides, chauds et sombres. C’est pourquoi le risque de les attraper à la piscine, à la salle de sport ou dans une salle de bain est plus élevé. Sur une peau humide ou légèrement ouverte (par une plaie ou un traumatisme), le champignon pénètre d’autant plus facilement.

Si j’ai un hallux valgus, je suis également plus à risque de développer une mycose de l’ongle de pied. C’est également le cas si je souffre de :

  • Psoriasis
  • Diabète
  • Un trouble requérant un traitement systémique par corticoïdes
  • Un déficit immunitaire, par exemple suite à une infection par le VIH
  • Une teigne des pieds

Un simple contact direct ou indirect (par l’intermédiaire d’une surface inerte) avec une personne contaminée peut suffire : la mycose de l’ongle de pied est contagieuse.

Consulter pour une mycose de l’ongle au pied

Consulter un médecin, un dermatologue ou un podologue pour la mycose de l'ongle de pied

Quels sont les risques d’une mycose de l’ongle de pied ?


Les conséquences d’une mycose de l’ongle de pied sont principalement d’ordre esthétique. Souvent tabou et considérées comme honteuses à cause des publicités pour les traitements, les onychomycoses provoquent plus de gêne que de réels dangers pour la santé.

Toutefois, elles pourraient dans de rares cas être sources de complications. C’est notamment le cas chez les diabétiques, où les problèmes de circulation couplés à l’onychomycose pourraient favoriser des plaies profondes (mal perforant plantaire).



Qui et quand consulter pour une mycose de l’ongle de pied ?


Plusieurs raisons peuvent me pousser à consulter un médecin si je pense avoir une mycose de l’ongle de pied :

  • L’aspect de mes ongles me dérange
  • Je ressens une gêne, voire une douleur à cet endroit
  • Ce n’est pas la 1ère fois que j’ai une mycose
  • Je constate une plaie ouverte
  • Je ne suis pas sûr qu’il s’agisse d’une mycose de l’ongle de pied

L’onychomycose peut avoir des retentissements sur ma vie :

  • Je peux être gêné et refuser des activités par peur de devoir me mettre pieds nus et d’exposer mes pieds
  • J’ai peur de transmettre la mycose à mes proches
  • J’ai mal
  • Mes activités physiques et professionnelles peuvent être plus difficiles à cause de la gêne ou de la douleur

Quelle que soit la raison, je n’hésite pas à consulter un médecin. Celui-ci pourra confirmer qu’il s’agit d’une mycose de l’ongle de pied, ou au contraire, poser un diagnostic différent (psoriasis, lichen plan…).

Pour cela, le médecin examinera mon ongle, effectuera des prélèvements et des analyses.

Si je suis diabétique ou si je souffre d’un déficit immunitaire, je ne tarde pas à prendre rendez-vous avec un médecin.

Je peux alors consulter un médecin généraliste, un dermatologue ou un pédicure-podologue. En téléconsultation, c'est possible.

Où téléconsulter à proximité ? 

Comment soigner une mycose de l’ongle au pied ?

Des traitements efficaces existent pour la mycose de l'ongle de pied

 

Les traitements de la mycose de l’ongle de pied


On trouve tout d’abord des traitements locaux (dits « topiques ») pour les mycoses des ongles de pied, sous forme de crèmes, de laques ou de vernis. Les nouveaux traitements permettent de pénétrer sous la surface de l’ongle et sont donc plus efficaces que les anciens. 

Les traitements sous forme de vernis s’appliquent 1 à 2 fois par semaine à 1 fois par jour (selon les molécules), en retirant la couche précédente avec du dissolvant. Ce traitement prend plusieurs mois, jusqu’à ce que l’ongle ait repoussé sainement. Il est toutefois important de maintenir le traitement suffisamment longtemps pour obtenir des résultats. 

Des traitements par voie orale existent également pour les mycoses des ongles de pied. Ceux-ci peuvent être toxiques pour le foie et avoir des interactions médicamenteuses graves. Ces traitements pourront être indiqués en cas de facteurs de risques de complications ou de mycose persistante.

Dans ce cas, l’ongle ne récupèrera un aspect normal que lorsqu’il aura repoussé entièrement.

Pour l’aspect purement esthétique, il n’existe donc malheureusement pas de traitement rapide et efficace pour faire disparaître la mycose de l’ongle de pied.

Enfin, afin d’éviter la transmission à d’autres ou une recontamination, je suis ces quelques recommandations :

  • Je ne partage pas mon linge de bain ou mes chaussures
  • Je lave ma literie
  • Je désinfecte le sol, la douche et la baignoire
  • Je me lave fréquemment les mains, surtout après les soins
  • Je coupe mes ongles courts

L’eau de javel, traitement efficace de la mycose de l’ongle ?

Pour traiter la mycose de l’ongle de pied, le bain d’eau de javel est parfois plébiscité. En pratique, on remplit une bassine d’eau additionnée d’eau de javel dans laquelle on trempe ses ongles pendant une vingtaine de minutes.

Il faudra alors répéter l’opération plusieurs fois pour que ce soit efficace, et être vigilant à ne pas trop exposer la peau.

Bien que l’eau de javel ait des vertus antifongiques, le traitement n’est pas plus efficace que ceux du commerce et expose à un risque d’irritation de la peau. Dans tous les cas, cela n’améliorera pas l’aspect esthétique de l’ongle.

Si je cherche un traitement naturel pour une mycose de l’ongle de pied légère, je peux également me tourner vers les huiles essentielles (lavande officinale, laurier noble, arbre à thé dans de l’huile végétale de calophylle). Pour cela, j’applique quelques gouttes de ce mélange sur, sous et autour de l’ongle à l’aide d’un bâtonnet en buis, 2 à 3 fois par jour jusqu’à disparition complète de la mycose.

 

 

Comment prévenir la mycose de l’ongle de pied ?


Pour éviter les rechutes de mycoses d’ongles de pied :

  • Je continue à couper mes ongles courts
  • Je sèche bien mes pieds après la douche ou la piscine
  • Je choisis des chaussettes absorbantes
  • Je peux utiliser des poudres antifongiques dans mes chaussettes

Si je le peux, je jette mes vieilles chaussures, qui peuvent être porteuses de champignons. A défaut, je les lave ou les désinfecte.


Propos écrits par Amanda Huguet-Millot, Diététicienne-Nutritionniste et Ingénieure en Alimentation & Santé


Sources :