bg-office-working-unsplash

Rage de dent : définition, symptômes, causes et traitement
Une rage de dent, c'est grave ?

Une rage de dent se manifeste de façon soudaine ou progressive, peut être chronique ou occasionnelle et d’intensité variable. 

Les douleurs dentaires ont de nombreuses causes possibles : caries, traumatismes, abcès…qu’il est nécessaire d’identifier rapidement pour éviter d’éventuelles complications. MEDADOM vous informe sur ce qu’est la rage de dents, quand est-il recommandé de consulter et quoi faire pour soulager la douleur en attendant la consultation.

Quels sont les symptômes d’une rage de dent ?

Parmi les symptômes d’une rage de dent, une vive douleur


Quand j’ai une rage de dent, les symptômes peuvent être très variables selon son origine. J’éprouve ainsi généralement une douleur, accentuée au toucher, au chaud, au froid ou si je mange des aliments sucrés ou acides. Je peux également ressentir que la douleur s’intensifie lorsque je me brosse les dents. Il n'est pas rare que ma rage de dent influe sur mon sommeil et provoque des réveils nocturnes ou de l'insomnie. La douleur, si elle n’est pas traitée, irradie fréquemment jusqu’au visage ou ma tête. Ma rage de dent peut aussi être liée à un problème de gencives. Dans ce cas, elles seront généralement rouges et enflées.


La rage de dent, même si elle ne provoque pas de douleur forte, ne doit pas être ignorée. En effet, il est essentiel d'en rechercher la cause précise afin d’éviter tout risque de complications comme une destruction ou une chute des dents.



Que faire en cas de rage de dent ?



Dès l’apparition des premiers symptômes, je veille à les détecter et à suivre leur évolution pour savoir quand consulter :

  • Je prends rendez-vous avec mon dentiste pour mon suivi annuel : si j’éprouve une simple sensibilité au niveau de mes dents, ou que mes gencives saignent lorsque je me brosse les dents. Il ne s’agit pas ici d’une urgence.
  • Je prends rendez-vous rapidement : en cas de rage de dent qui s’intensifie pendant les repas, si je ressens une sensibilité dentaire au chaud et au froid ou si j’ai une douleur quand je serre les dents. Une consultation est conseillée si ma dent a subi un choc ou que j’observe une lésion sur ma gencive.
  • Je consulte dans la journée : si ma rage de dent est intense et s’aggrave lorsque je suis en position allongée, si je ressens une douleur ininterrompue et que j’ai du mal à ouvrir la bouche. En cas de traumatisme dentaire ou si je saigne au niveau de ma bouche, de ma langue ou de ma lèvre, je n’attends pas et consulte le plus vite possible.
  • J’appelle les secours : en cas de difficultés à respirer ou avaler, si la rage de dent est très forte ou que j’ai de la fièvre. Je prête aussi attention à l’aspect de mon visage et de mon cou. En présence de gonflements, de rougeurs et de sensation de chaleur, j’appelle également le 15 ou le 112. De même si j’ai perdu connaissance ou que mon traumatisme dentaire est causé par une chute ou un choc à la tête.



Comment calmer une rage de dent en attendant la consultation ?


En attendant la consultation, je peux mettre en place quelques astuces pour soulager la douleur :

  • J’évite de manger des aliments très chauds ou très froids, sucrés ou acides 
  • Je me brosse les dents après chaque repas, en effectuant des mouvements doux avec une brosse à dents à poils souples. J’utilise également une brossette interdentaire adaptée pour éviter une inflammation de la gencive
  • Si mes douleurs de rage de dents perturbent mon sommeil, je privilégie une position semi-allongée en relevant la tête au moyen d’oreillers supplémentaires
  • Si ce sont mes dents de sagesse qui semblent poser problème, je me rince la bouche avec une solution antiseptique
  • En cas de saignement à la gencive, j’applique sur la lésion une compresse de gaze stérile ou un tissu propre en exerçant une pression pour stopper l’écoulement
  • Si ma lèvre est enflée, j’applique dessus des compresses d’eau froide pour réduire l'œdème.

Les médicaments à utiliser contre la rage de dent

Pour m’aider à soulager les douleurs en attendant la consultation, je peux prendre un médicament de type paracétamol. D’autres médicaments peuvent aussi m’être conseillés, par exemple une solution antalgique disponible en pharmacie. Si ces médicaments sont pratiques pour soulager la douleur, ils ne doivent pas me dispenser de consulter rapidement un médecin même si les symptômes s’améliorent. J’évite en revanche d'utiliser des anti-inflammatoires non stéroïdiens ainsi que de l’ibuprofène qui camouflent les signes d’une éventuelle infection dentaire.

Le traitement de ma rage de dent dépendra de sa cause et s’adaptera à ma situation.

Quelles sont les causes possibles de la rage de dent ?

la carie non traitée est une des causes de la rage de dent


La rage de dent a de très nombreuses causes. Chez l’enfant, les douleurs sont fréquentes et normales lorsqu’elles ont lieu pendant la poussée des dents de lait. Un examen régulier est conseillé pour vérifier la bonne croissance dentaire et éliminer toute autre cause bactérienne ou infectieuse ou un traumatisme.

À l’adolescence et à l’âge adulte, la rade de dent peut être causée par l’apparition des dents de sagesse. Celles-ci engendrent parfois des douleurs, généralement localisées au niveau du maxillaire inférieur. Cette poussée dentaire peut causer une inflammation qui nécessite une consultation. Parfois, les dents de sagesse devront être retirées selon votre situation. 


Caries dentaires


La rage de dent trouve son origine principalement dans les caries non traitées. Selon l’Assurance Maladie, il s’agit en effet de la première cause de survenue des douleurs dentaires. La carie, si elle ne provoque aucune gêne ou douleur au début, engendre la destruction progressive de la dent par les bactéries. Celles-ci se développent au niveau de la plaque dentaire, atteignant ensuite l’émail et la dentine. La douleur survient quand la carie rejoint la pulpe de la dent et peut ici s’accompagner d’une infection. Le risque de faire un abcès dentaire est ici très élevé. 



Parodontites


Autre cause d’émergence d’une rage de dent : la parodontite. Cette pathologie se définit par une inflammation d'origine bactérienne des tissus qui soutiennent la dent. La parodontite débute par une gingivite qui se manifeste par des saignements localisés au niveau des gencives et par une sensibilité des dents au toucher. Au fil du temps, l’inflammation progresse et atteint le tissu osseux. Les douleurs sont généralement tardives. Pour éviter les parodontites, je veille à consulter dès les premiers symptômes et au minimum 1 fois par an.


Abcès dentaire


Si la rage de dente a provoqué une parodontite et que celle-ci n’est pas traitée, elle peut évoluer en abcès. Ce dernier apparaît également en cas de lésion à hauteur de la pulpe de la dent. L’abcès dentaire est particulièrement douloureux. D’origine infectieuse, il provoque des douleurs soudaines, intenses, pulsatiles et lancinantes, localisées au niveau de la dent ou de la gencive. Si j’ai un abcès dentaire, il m’est conseillé de consulter le plus rapidement possible et ne pas tenter de le percer moi-même.

 


Traumatisme de la dent


La rage de dent peut être également causée par un traumatisme de la dent comme une fracture, une fêlure ou une expulsion. Si j’ai subi un choc ou une chute et que j’observe des douleurs dentaires inhabituelles, je consulte rapidement pour éviter la chute de la dent ou l’infection et pour noter l’état général de mes dents, de mes gencives et de ma mâchoire.


Plus rarement, les sinusites sont susceptibles de provoquer aussi des douleurs dentaires, localisées généralement au niveau des molaires et prémolaires supérieures. Celles-ci sont accompagnées de congestion des sinus et de maux de tête.

 

 

Comment prévenir les douleurs dentaires au quotidien ?


Prévenir les maux dentaires est le meilleur moyen d’éviter les douleurs et les complications. En mettant en place quelques gestes simples au quotidien, je contribue à maintenir une santé dentaire optimale et à limiter les rages de dent : 

  • Je consulte au moins 1 fois par an mon dentiste pour un contrôle, sans attendre de ressentir une gêne ou des douleurs
  • Je me brosse les dents au moins 2 fois par jour après chaque repas pendant au moins 2 minutes en utilisant une brosse à dent adaptée, ni trop dure, ni trop souple
  • Je mange de façon saine et équilibrée, en limitant les aliments sucrés
  • Je veille à contrôler mon niveau de stress pour éviter l’apparition de pathologies dentaires comme les aphtes
  • Je limite les traumatismes dentaires en portant une protection si j’effectue des activités de loisirs ou sportives à risque
  • J’évite de mordre dans des objets ou des aliments durs comme les bonbons ou les noyaux de fruits.

Vous ressentez des douleurs dentaires semblables à une rage de dent ou des symptômes d’une autre affection aiguë et ne trouvez pas de médecin disponible pour vous recevoir rapidement ? Ayez le réflexe MEDADOM !

Téléconsulter sans rendez-vous


Sources :