bg-office-working-unsplash

Tendinite : symptômes, causes, prévention et traitement
Découvrez les symptômes de la tendinite, quelles sont ses causes et comment la soigner au moyen de traitements adaptés.

Assez fréquente chez les sportifs, la tendinite est aussi de plus en plus répandue dans la sphère professionnelle : elle fait en effet partie des troubles musculo-squelettiques les plus fréquemment rencontrés. Découvrez quels sont les symptômes de la tendinite, ses causes, comment la prévenir efficacement et comment la soigner avec des traitements adaptés.

Qu’est-ce qu’une tendinite ?

 

Une tendinite, aussi appelée tendinopathie, est un trouble qui affecte les tendons, ces bandes de fibres solides qui relient les muscles aux os.

La tendinite peut toucher de nombreuses zones du corps et causer des douleurs d’intensité variable qui peuvent altérer le confort de vie et la réalisation de certaines activités quotidiennes. 

Toutes les parties du tendon peuvent être atteintes : le corps du tendon ainsi que les gaines qui l'entourent, ou la partie qui est reliée à l’os.

Depuis plusieurs années, le corps médical tend à généraliser l’usage du mot “tendinopathie” qui semble plus exact. Le terme “tendinite” fait en effet référence à une inflammation, mais celle-ci se caractérise davantage par une dégradation du tendon ou à sa dégénérescence.

 

 

Symptômes de la tendinite

 

En cas de tendinite, les principaux symptômes se caractérisent par des douleurs inhabituelles et d’intensité variable selon les différents stades.
  • Au stade 1, la douleur disparaît naturellement après l’effort au repos.
  • Au stade 2, la douleur est ressentie pendant l’effort.
  • Au stade 3, la douleur devient chronique et altère la vie quotidienne.
  • Au stade 4 la rupture du tendon a lieu.
Si la tendinite n’est pas traitée de façon adaptée, elle peut devenir chronique et s’étendre sur plusieurs semaines, voire plusieurs mois.

La tendinite peut aussi provoquer un gonflement au niveau de l’articulation mais cela n’est pas systématique.

 


Les différents types de tendinites



Comment soigner une tendinite ?


Les tendinopathies peuvent toucher plusieurs zones du corps, mais elles sont généralement plus fréquentes au niveau de l’épaule, du tendon d’Achille, du genou, du coude, du poignet et de la hanche. On distingue également deux types de tendinites, inflammatoires ou non inflammatoires, que l’on identifient après une échographie ou une IRM :

  • la tendinose, qui est caractérisée par une dégénérescence chronique non inflammatoire du tendon, également appelée « tendinopathie de surcharge » 
  • la ténosynovite : la gaine synoviale qui entoure le tendon est enflammée, ce qui provoque son gonflement et la compression du tendon qui provoque des douleurs à chaque mouvement.

 

Télétravail et tendinite de Quervain

La crise sanitaire de la COVID-19 et le télétravail généralisé ont mis en lumière un type de tendinite très répandu dans le milieu professionnel : la tendinite du poignet, aussi appelée tendinite de Quervain. Les tendinites représentent l’un des troubles musculo-squelettiques (TMS) les plus fréquemment rencontrés au travail. Causée par une inflammation des tendons à la base du pouce, la tendinite de Quervain apparaît en cas de gestes répétitifs ou excessifs, ou en cas de mauvaises postures de travail. La douleur est ressentie entre le pouce et le reste de la main, mais peut aussi irradier vers le poignet et l’avant-bras. Pour limiter l’apparition de la tendinite du poignet lorsque l’on travaille de chez soi, il est essentiel d’utiliser des équipements ergonomiques tels qu’une souris et un clavier, et de travailler sur une surface plate pour limiter les tensions.

Les causes de la tendinite

 

La tendinite apparaît lorsque le tendon est trop sollicité, que cela soit en intensité ou en fréquence. Les fibres contenues dans le tendon sont endommagées, celui-ci s’épaissit et ne peut plus effectuer son rôle de façon optimale : les douleurs et contractures musculaires apparaissent alors au niveau de la zone concernée.

Les tendinites sont généralement fréquentes chez les sportifs, mais elles peuvent aussi toucher tous types de personnes, principalement celles qui effectuent des mouvements répétés, ou en cas de posture maintenue trop longtemps. Jouer un instrument de musique, travailler de façon prolongée sur l’ordinateur, faire certaines activités manuelles comme le bricolage ou le jardinage représentent ainsi des situations dites “à risque”.

Chez les sportifs, les tendinites peuvent être limitées avec un échauffement adapté et suffisant, un matériel adéquat ou encore une bonne hydratation. Prévenir les tendinites en cas de mouvements répétés est plus difficile, notamment dans le cadre professionnel, mais des solutions existent pour en limiter l’apparition au niveau de l’ergonomie des postes de travail par exemple.

 

Certaines maladies peuvent aussi favoriser l’apparition des tendinites. C’est notamment le cas du diabète, de lobésité, en cas d’infection dentaire, de maladies infectieuses ou encore d’excès de cholestérol. Certains médicaments peuvent également y contribuer comme certains antibiotiques, les infiltrations de cortisone ou encore les statines et anabolisants.

En règle générale, le risque de tendinite augmente avec l’âge, ainsi que chez les femmes en période de ménopause.

 

 

Comment soigner une tendinite et la prévenir ?

 

Soigner une tendinite passe par du repos en premier lieu, des séances de rééducation fonctionnelle avec un kinésithérapeute, la prise de médicaments visant à calmer les douleurs et un recours à la chirurgie en cas de tendinite importante.

 

Prendre du repos

 

Le tendon étant fragilisé en cas de tendinopathie, la première chose à faire pour soulager les douleurs et favoriser sa récupération est de se mettre au repos, éventuellement en soutenant le tendon avec une bande élastique. 

Pour soulager les douleurs de la tendinite, vous pouvez également avoir recours au froid, en appliquant une poche de glace sur la zone concernée pendant 20 minutes maximum, à renouveler selon les besoins.

 

Effectuer des séances de rééducation fonctionnelle

 

Lorsque les douleurs sont calmées, des séances de rééducation fonctionnelle peuvent être proposées avec un kinésithérapeute pour stimuler la production de nouvelles fibres de collagène au sein du tendon fragilisé. Le professionnel de santé peut utiliser plusieurs techniques parmi lesquelles des étirements doux, des exercices ciblés, mais aussi des massages profonds et des ultrasons. La durée des séances varie selon l’intensité de la tendinite et son évolution.

En cas de mauvaise posture, je consulte un ostéopathe ou un ergonome peut aussi être intéressant pour acquérir les bons réflexes et mettre en place des solutions adaptées, notamment ergonomiques. 

 


Prendre des médicaments ciblés contre la douleurs et l’inflammation

 

Pour soulager les douleurs qui peuvent être intenses en cas de tendinites, la prise de certains médicaments est conseillée.

Mon médecin pourra notamment vous prescrire des antalgiques de type paracétamol pour vous aider à réaliser vos activités quotidiennes sur du court terme. Le paracétamol apaise la douleur mais n’agit pas directement sur le tendon.

La prise d’anti-inflammatoires par voie orale ou à application locale sur la zone concernée peut aussi être une piste de traitement dans le cas où la douleur est provoquée par une inflammation de la gaine qui protège le tendon. Les anti-inflammatoires par voie cutanée peuvent être pris sans ordonnance pour soulager la douleur rapidement.

 

 

Infiltrations et chirurgie dans le traitement des tendinites

 

Pour les cas graves de tendinites, le traitement peut évoluer et s’accompagner d’infiltrations voire de chirurgie si le repos et les séances de rééducation fonctionnelle ainsi que les médicaments ne suffisent pas. Les infiltrations sont généralement prescrites par un rhumatologue, qui injecte une solution de plasma sanguin enrichi en plaquettes sanguines directement dans le tendon sous contrôle médical. 2 à 3 injections sont pratiquées en 3 à 6 semaines d’intervalle selon la gravité de la tendinite. En cas de tendinite inflammatoire, des injections d’anti-inflammatoires non stéroïdiens peuvent aussi être conseillées sur une courte durée mais sans garantie de résultats.

En cas de tendinite chronique et invalidante, la chirurgie peut être envisagée si tous les autres traitements n’ont pas donné les résultats escomptés.

 


Comment prévenir l’apparition des tendinites ?

Comment éviter de se faire une tendinite ?

 

Pour prévenir l’apparition des tendinites, plusieurs conseils sont à suivre. Dans le cadre de la pratique sportive, bien s’échauffer fait partie des pré-requis essentiels pour éviter les tendinites mais aussi les autres types de blessures, tout comme une hydratation suffisante.

 

Il faut également veiller à ne pas porter de charges trop lourdes et ne pas effectuer un effort soutenu de façon brutale sans entraînement. Laissez également votre corps récupérer entre deux séances et n’oubliez pas de bien vous étirer après l’effort. L’équipement est tout aussi important pour prévenir les blessures et les tendinites.

 

Dans le milieu professionnel, pour éviter les tendinites et les TMS en général, plusieurs solutions ergonomiques peuvent être mises en place, au bureau mais aussi et surtout à la maison en télétravail si vous travaillez sur un ordinateur portable notamment. L’achat d’une souris et d’un clavier ergonomiques fait partie des éléments essentiels à avoir pour éviter les torsions du poignet. D’autres éléments comme un repose-poignet peuvent aussi être conseillés en cas de sensibilité. Dans tous les cas, faire des pauses régulières ainsi que des étirements sont conseillés pour éviter les positions statiques tenues trop longtemps qui favorisent l’apparition des tendinites, de même qu’une mauvaise posture.  

 

Des symptômes de tendinite ?  Je souhaite être mis en relation avec un médecin agréé à l’Ordre des Médecins en moins de 10 minutes ? Je m'inscris dès maintenant sur la plateforme MEDADOM !

 

 

Sources :