bg-office-working-unsplash

Thrombose veineuse : comment la reconnaître et la traiter ?
Également appelée phlébite, la thrombose se caractérise par la formation d'un caillot de sang dans les veines.

La thrombose, également appelée phlébite, représente la troisième cause de mortalité dans les pays développés. Avec 150 000 nouveaux cas recensés par an, la thrombose touche 1 personne sur 1000 chaque année. Découvrez ce qui caractérise la thrombose, quels sont ses symptômes, comment la prévenir et la traiter.

Qu’est-ce qu’une thrombose ?

 

La thrombose, que l’on nomme aussi phlébite, résulte d’un dysfonctionnement de la coagulation du sang qui aboutit à la formation d’un caillot de sang (appelé thrombus) localisé dans une veine ou une artère. Ce phénomène a pour effet de bloquer de façon plus ou moins importante la circulation sanguine.

Qu’elle soit veineuse ou artérielle, la thrombose peut entraîner plusieurs types de complications. En cas de thrombose veineuse, celle-ci peut évoluer en embolie pulmonaire, déclenchée par la migration du caillot sanguin vers les poumons. La thrombose artérielle quant à elle peut entraîner un infarctus du myocarde ou un accident vasculaire cérébral.La thrombose veineuse est généralement localisée au niveau des jambes et nécessite un traitement adapté pour éviter qu’elle ne s’aggrave. La distinction entre ces deux types provient du vaisseau sanguin affecté.

 

Les différents types de thrombose veineuse

En fonction de la localisation du caillot de sang, la thrombose veineuse se divise en deux types :

  • La thrombose veineuse superficielle (TVS) : ce type de thrombose atteint généralement les veines situées sous la peau des jambes, mais elle peut aussi se retrouver dans d’autres zones du corps comme les bras ou l’aine .On la retrouve principalement chez les personnes sujettes aux varices ;

  • La thrombose veineuse profonde (TVP) : comme son nom l’indique, la thrombose veineuse profonde atteint les veines situées plus profondément sous la peau. Elle touche également principalement le bas du corps (jambes, bassin) .La thrombose veineuse profonde est plus problématique que la thrombose veineuse superficielle : il y a en effet un risque que le caillot de sang migre vers les poumons et provoque une embolie pulmonaire. Dans ce cas, une consultation médicale d’urgence est recommandée, le pronostic vital de la personne pouvant être engagé.

 

Symptômes de la thrombose

La thrombose veineuse, qu’elle soit superficielle ou profonde, peut être parfois asymptomatique .Pour savoir si j’ai une thrombose, je dois faire attention à certains symptômes qui doivent m’alerter et contacter mon médecin afin qu’il puisse poser le diagnostic et m’orienter vers le traitement approprié.

  • En cas de thrombose veineuse superficielle, je dois vérifier si une rougeur apparaît sur ma peau, en général située au-dessus de la veine .La rougeur peut s’accompagner d’un gonflement de la peau, d’une sensation de chaleur et être douloureuse lorsque je la touche.  À noter que si j’ai régulièrement des varices, je suis plus susceptible de rencontrer ce type de thrombose.

  • En cas de thrombose veineuse profonde, je dois ressentir une douleur aiguë, localisée dans la jambe (mollet ou cuisse), ou dans le bras. Cette douleur peut s’accompagner d’autres symptômes inhabituels comme une crampe ou une sensation de chaleur au niveau de la zone concernée. Plus grave que la thrombose veineuse superficielle, la thrombose veineuse profonde est aussi souvent asymptomatique.

Quels que soient mes symptômes, je dois immédiatement téléphoner à un médecin afin de pouvoir bénéficier d’un diagnostic ciblé et du traitement adéquat. Je ne dois pas chercher à agir moi-même pour limiter le risque de détachement et de migration du caillot sanguin.

Quelles sont les causes de la thrombose ?


La thrombose veineuse a lieu lorsque la circulation sanguine se trouve ralentie à un endroit du corps (généralement le bas du corps). Ce phénomène s’accompagne aussi de lésions au niveau de la veine, ainsi que d’une augmentation de la coagulation du sang.

Il existe de très nombreuses causes qui peuvent déclencher une thrombose.

 

Vaccins contre la COVID-19 et risque de thromboses : qu’en est-il exactement ?

Actuellement, on parle beaucoup du risque de thromboses lié aux différents vaccins disponibles contre le coronavirus. Ce risque a été confirmé par l’Agence Nationale du Médicament et des produits de Santé (ANSM), le 9 avril 2021 au sujet du vaccin AstraZeneca (Vaxzevria) notamment. Les thromboses liées au vaccin AstraZeneca et plus récemment Johnson & Johnson semblent toucher les personnes jeunes, et seraient dues à un dysfonctionnement de la réponse immunitaire. D’autres études sont nécessaires afin de mieux comprendre ce risque .

 

des vaccins contre le coronavirus ont été la cause de thromboses dans de rares cas


Comment évaluer le risque de faire une thrombose veineuse ?

L’apparition de la thrombose étant liée à un dysfonctionnement de la circulation sanguine, je dois faire attention à certaines situations qui peuvent augmenter le risque. Je dois donc faire preuve de vigilance lorsque j’ai un mode de vie très sédentaire avec peu de mouvements effectués au cours de la journée, en cas d’immobilisation due à un accident ou un handicap. Certaines personnes sont également plus exposées à un risque élevé de thromboses.

Je dois donc ainsi augmenter mon niveau d’alerte si j’ai plus de 75 ans, si j’ai déjà fait une thrombose, un AVC ou eu des varices, que je fume ou prends la pilule contraceptive ou que je souffre d’obésité. Si j’ai eu un cancer, que je suis une femme enceinte ou que je souffre d’insuffisance cardiaque ou respiratoire, je suis aussi plus à risque.

La maladie étant multifactorielle, je peux aussi être à risque si je cumule plusieurs de ces éléments, de même que si des membres de ma famille y ont déjà été exposés. Les femmes sont aussi en règle générale plus touchées par les thromboses que les hommes, notamment à cause de la prise de contraceptifs, de la ménopause et de la grossesse.


prévenir la thrombose veineuse en portant des bas de contention

Comment puis-je la prévenir ?

Si je suis une personne à risque et que je souhaite prévenir efficacement le risque de faire une thrombose, je dois principalement agir sur mon hygiène de vie .Je peux ainsi :

  • Prévenir mon surpoids, en adoptant une alimentation variée et équilibrée et en limitant la consommation de produits industriels, trop gras ou trop sucrés ;
  • Limiter autant que possible la consommation d’alcool et de tabac ;
  • Pratiquer une activité physique légère à modérée en fonction de ma condition physique, tous les jours de préférence pendant au minimum 30 minutes afin de faciliter la circulation sanguine ;
  • Prendre des pauses régulières si je travaille depuis mon domicile, en effectuant des mouvements simples pour réveiller mes muscles ;
  • Porter des bas de contention, notamment lors d’un voyage en avion ou si je ressens une gêne au niveau du bas du corps ;
  • Prendre rendez-vous régulièrement avec un médecin, afin de suivre mon état de santé ;
  • Traiter mes varices, en prenant rendez-vous avec un phlébologue ;
  • Surélever mes jambes, particulièrement lorsqu’il fait chaud, pour améliorer le retour veineux et limiter l’apparition de gonflements ;
  • Demander conseil à un médecin pour bénéficier de conseils personnalisés selon ma condition physique et ma situation.

 

J' ai une thrombose : que faire ?

Après consultation d’un médecin, le diagnostic est posé : j’ai une thrombose. Comment se traite-t-elle ?

  • En cas de thrombose veineuse superficielle : je me repose, et veille à bien relever la zone touchée tout au long de la journée afin de faciliter la circulation du sang dans mon corps. J’applique des cataplasmes d’eau tiède plusieurs fois par jour sur la zone concernée . Pour soulager la douleur, je peux demander à mon médecin de me prescrire des médicaments adaptés .Pour limiter le risque que la thrombose superficielle ne se transforme en thrombose profonde, mon professionnel de santé peut me prescrire d’autres traitements complémentaires comme des injections d’anticoagulants ou me conseiller le port de bas de contention, toujours dans l’objectif de fluidifier le sang .

  • En cas de thrombose veineuse profonde : plus à risque que la thrombose veineuse superficielle à cause de la possibilité plus accrue de migration du caillot sanguin, ce type de thrombose se traite par la prise d’anticoagulants, que je vais devoir prendre soit par injection, soit par voie orale ou les deux. Tout au long du traitement, des analyses de sang régulières seront effectuées afin de vérifier l’efficacité des médicaments administrés.

La thrombose veineuse profonde nécessite généralement un traitement au long cours, qui peut s’échelonner de plusieurs semaines à plusieurs années en fonction de ma situation. Le port de bas de contention sera aussi généralement conseillé afin de stimuler la circulation sanguine et éviter le risque de récidives.

 

Vous présentez des symptômes de thrombose et souhaitez être en relation rapide avec un médecin généraliste pour vous conseiller ? MEDADOM vous propose une consultation rapide par visioconférence avec un médecin inscrit à l’Ordre des Médecins en moins de 10 minutes. Obtenez à l’issue de votre consultation une ordonnance digitale à présenter comme d’habitude à votre pharmacie pour commencer le traitement qui vous sera prescrit. Inscrivez-vous dès maintenant !



Sources :

https://www.fedecardio.org/Les-maladies-cardio-vasculaires/Les-pathologies-cardio-vasculaires/la-thrombose-veineuse

https://www.vidal.fr/maladies/coeur-circulation-veines/thrombose-veineuse-phlebite/traitements.html

https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/thrombose-veineuse-phlebite

https://presse.inserm.fr/un-risque-de-thrombose-accru-avec-la-vaccination-vraiment/42551/