L'équipe médicale MEDADOM vendredi 30 avril 2021

Le gras, c'est la vie : détecter le bon et le mauvais cholestérol

Alors que les maladies cardiaques demeurent en tête du sombre classement des pathologies au taux d’incidence le plus élevé en France (source : OMS), nous vous proposons un tour d’horizon des vrais et faux-amis de votre système cardiovasculaire.

Tous nos articles de blog ici.

"ne mangez pas trop gras, trop sucré, trop salé"


Le cholestérol, un élément structurel indispensable au fonctionnement de nos cellules

Souvent pointé du doigt, le cholestérol est en réalité essentiel à notre organisme. 

Il appartient à la famille des stérols (aussi appelés lipides ou matières grasses), une sous-famille des stéroïdes, et peut être apporté par l’alimentation ou fabriqué par le foie

Le cholestérol sert notamment de transporteur à certaines molécules et favorise la synthèse d’autres comme les neurotransmetteurs ou les hormones. Il permet également de structurer les cellules (ci-dessous la structure chimique du cholestérol)

structure chimique du cholestérol
Le bon et le mauvais cholestérol

En réalité, on ne peut pas dire qu’il existe deux types de cholestérols. C’est le complexe formé par le cholestérol + d’autres graisses + des protéines de transport qui est quantifié en fonction de la densité de l’ensemble.

On retrouve donc :

  • les lipoprotéines de très faible densité appelées VLDL (very low density lipoprotein)
  • les lipoprotéines de faible densité appelées LDL (low density lipoprotein)
  • les lipoprotéines de haute densité HDL (high density lipoprotein) qui s’occupent d’acheminer le cholestérol dont le corps n’a plus besoin vers le foie

Ainsi, un taux de cholestérol total HDL + LDL élevé ne serait pas forcément délétère tant que le ratio HDL/ LDL est en faveur des HDL

Le souci majeur survient au moment de l’oxydation des LDL par les radicaux libres (accentuée par des facteurs comme le tabagisme, l’hypertension, le diabète…). Les LDL ne sont alors plus reconnues correctement par les récepteurs des cellules et sont à l’origine d’inflammations voire de maladies cardiovasculaires.

Sachez que la teneur sanguine en LDL doit être inférieure à 2.2 g/ L. 

Il n’existe pas de consensus sur le rôle des LDL mais des études tendent à prouver qu’elles protégeraient contre certaines infections

 

“Ne mangez pas trop gras …” (PNNS)

Le cholestérol vient à 75% de l’organisme, mais il est également présent dans les aliments d’origine animale (fromage, viande, jaune d’oeuf, beurre). 

De façon globale, les denrées riches en acide gras saturés sont celles à éviter pour ne pas faire grimper le taux de cholestérol.

  • Charcuterie
  • Abats
  • Plats préparés
  • Beurre, lait entier, crème
  • Viandes rouges et transformées (saucisses, burger)
  • Alcool
  • Jaune d’œuf

A contrario, certains composants permettent de faire diminuer ce taux comme :

  • les fibres
  • les antioxydants
  • les aliments riches en oméga 3 et 9 : huiles (olive, colza, noix), poissons gras et oléagineux

Une fois encore, “tout est poison, rien n’est poison, c’est la dose qui fait le poison” (Paracelse). Manger de tout et de façon équilibrée sera votre meilleure option pour maintenir un état de santé optimal




Un doute, une question, un symptôme anormal ? L'équipe de médecins partenaires MEDADOM est disponible en vidéo