L'équipe de rédaction MEDADOM mardi 5 décembre 2023

10 conseils pour bien vivre son début de grossesse

La découverte d'une grossesse est un moment unique, empli d'émotions et de changements. Le premier trimestre pour une femme enceinte est aussi souvent source de questionnements et de doutes. À cela s’ajoute également les bouleversements physiques et émotionnels pour la future maman. MEDADOM vous donne 10 conseils pour vous accompagner au mieux dans cette étape !

 

Comment bien préparer son début de grossesse ? 

 

Préparer l'arrivée de bébé implique plus que l'aspect physique de la grossesse. Cela englobe aussi votre bien-être général et la mise en place d'un environnement propice à l'accueil de votre nouveau-né.

10 conseils à suivre pour bien vivre votre début de grossesse.

Voici 10 conseils à suivre pour bien vivre votre début de grossesse : 

 

1. Prenez soin de vous

 

Au premier trimestre, votre corps est en pleine évolution. Les changements hormonaux, et en particulier la montée de la progestérone, peut entraîner une fatigue significative chez de nombreuses femmes. Cela se manifeste par une somnolence accrue pendant la journée, accompagnée de difficultés à maintenir un sommeil régulier durant la nuit. Cette modification hormonale impacte fréquemment le rythme habituel du sommeil, ce qui peut être déconcertant les premiers temps. 

 

Pour contrer ces effets, il est recommandé de prioriser le repos autant que possible, en vous accordant des siestes lorsque cela est possible et en créant un environnement propice au sommeil la nuit. Des routines de relaxation et des techniques de respiration peuvent aussi contribuer à améliorer la qualité de votre sommeil.

 

2. Continuez à pratiquer une activité physique adaptée

 

Reprendre ou maintenir une activité physique adaptée pendant le début de la grossesse peut apporter de nombreux bienfaits, à condition d'obtenir l'accord préalable de votre gynécologue ou médecin traitant. D’une part, cela contribue à votre bien-être physique en limitant la prise de poids. D’autre part, c'est également un pilier essentiel pour votre bien-être mental. 

 

Choisissez des activités douces et non compétitives, axées sur le bien-être plutôt que la performance. Des exercices comme la marche, la natation ou le yoga prénatal sont souvent recommandés. L'objectif est de maintenir une activité régulière, sans surmenage, en écoutant attentivement votre corps et en adaptant vos exercices au fur et à mesure que la grossesse progresse.

 

3. Anticipez les rendez-vous médicaux et les démarches administratives

 

Au cours du premier trimestre de la grossesse, les démarches médicales et les examens se multiplient et peuvent être source de stress. La première consultation de suivi, à réaliser avant la fin de ce premier trimestre, offre l'opportunité de découvrir votre bébé lors de l'échographie de datation. Ce rendez-vous comprend un examen complet : tests sanguins, vérification des taux de sucre et de protéines dans les urines, dépistage de la trisomie 21, et une discussion approfondie sur votre situation professionnelle et vos antécédents médicaux. 

 

À la suite de cette consultation, vous recevrez un document de déclaration de grossesse à transmettre à votre caisse d'Assurance Maladie pour officialiser votre nouvelle situation. Un entretien de préparation à la naissance et à la parentalité, réalisé avec un médecin ou une sage-femme, est aussi prévu pour répondre à toutes vos questions. Ce service est pris en charge à 100 % par l'Assurance Maladie. 

 

Enfin, le choix de la maternité et l'inscription sont à effectuer assez tôt en début de grossesse, car les places peuvent être limitées. C’est aussi le cas pour les inscriptions à la crèche ou chez une assistante maternelle. Vous y prendre à l’avance vous aidera à être plus sereine lorsque la date du terme approchera !

 

4. Adaptez votre alimentation

 

L'alimentation durant la grossesse occupe une place centrale pour votre santé, aussi bien pour vous que pour votre bébé. Au quotidien, variez le plus possible votre alimentation en incluant une portion adaptée de fruits, légumes, aliments à base de grains entiers et sources de protéines. Réservez environ la moitié de vos repas et collations à ces aliments. Privilégiez les plats à base d’ingrédients sains, bruts et non transformés, et limitez les aliments riches en sel, en sucre et acides gras saturés.

 

Si les nausées vous limitent dans votre choix alimentaire comme c’est souvent le cas au cours du premier trimestre, consultez un professionnel de santé pour trouver des alternatives adaptées sans risque de carences. Intégrez également à vos repas les noix, les graines, les poissons gras et les huiles végétales, riches en omégas-3 pour favoriser la croissance cérébrale et tissulaire de votre bébé. 

 

Comment gérer le début de grossesse au travail ?

Gérer le début de la grossesse au travail nécessite une approche globale pour garantir votre bien-être physique et émotionnel. Au premier trimestre, évitez les désagréments liés à la faim qui peut amplifier les nausées matinales en emportant toujours un en-cas sain dans votre sac. Sur votre lieu de travail, repensez votre organisation et limitez la charge de travail excessive. Anticipez les tâches au maximum et accordez-vous des moments pour relâcher la pression. N'essayez pas de compenser votre future absence en augmentant votre rythme de travail, car cela pourrait entraîner un épuisement professionnel. N'hésitez pas également à discuter du télétravail avec votre employeur, si cela peut réduire vos déplacements et vous permettre de bénéficier de quelques heures de sommeil supplémentaires !

 

 

5. Hydratez-vous 

 

Les bienfaits de l'hydratation en début de grossesse sont multiples. L’eau aide à atténuer la fatigue, à prévenir la constipation fréquente pendant la grossesse et à maintenir une température corporelle optimale. Gardez toujours une bouteille d'eau à portée de main, surtout si vous êtes en déplacement, pour vous rappeler de boire régulièrement. Pour varier les plaisirs, vous pouvez aussi opter pour une eau aromatisée sans sucre, ou pour des infusions contenant des plantes adaptées à la grossesse.

 

6. Limitez votre apport en caféine

 

Contrôler votre consommation de caféine pendant la grossesse est essentiel pour la santé de votre bébé. La recommandation actuellement en vigueur est de limiter l'apport quotidien à 300 mg maximum. Pensez également que le café n’est pas la seule boisson qui renferme de la caféine. Il existe aussi d’autres sources comme le thé, les boissons au cola, le chocolat, ainsi que des plantes comme le guarana ou le maté.

 

La caféine en excès peut traverser le placenta, affectant potentiellement le rythme cardiaque du fœtus et réduisant l'absorption du fer, nécessaire pour le bon déroulement de votre grossesse. 

 

7. Adaptez votre routine beauté

 

Certains ingrédients présents dans les produits de beauté peuvent être potentiellement nocifs pour le fœtus, c'est pourquoi il est recommandé d'éviter les produits contenant des substances comme le rétinol, l'acide salicylique ou certains types d'huiles essentielles.

En cas d'apparition d'acné, privilégiez des soins visage adaptés et sans danger pour la grossesse. Côté soins du corps, les vergetures sont fréquentes pendant la grossesse. Pour les prévenir, privilégiez des crèmes hydratantes et des huiles riches en vitamine E, en massant délicatement les zones sujettes aux vergetures.

 

En outre, le masque de grossesse peut également apparaître sur le visage à cause des changements hormonaux. Pour le prévenir, utilisez un écran solaire à large spectre et évitez une exposition prolongée au soleil. De manière générale, privilégiez les soins cosmétiques naturels et certifiés bio pour limiter votre exposition aux perturbateurs endocriniens ou substances potentiellement allergisantes.

 

8. Faites attention aux compléments alimentaires

 

Évitez de prendre des compléments alimentaires sans avis médical pendant la grossesse. Bien que certains suppléments puissent sembler bénéfiques, leur utilisation non supervisée par un professionnel de la santé peut présenter des risques pour vous et votre bébé à naître.

Certains compléments peuvent en effet contenir des doses excessives de certaines vitamines ou minéraux, ce qui peut être nocif durant la grossesse. L'excès de certaines substances peut aussi avoir un impact sur le développement du fœtus ou interférer avec d'autres médicaments que vous pourriez prendre.

Consultez toujours votre professionnel de santé avant de commencer tout supplément, même ceux considérés comme naturels ou sans danger. 

 

9. Surveillez votre hygiène dentaire

 

Les changements hormonaux et alimentaires du début de grossesse peuvent impacter vos dents et gencives de plusieurs manières, notamment une gingivite de grossesse et l’apparition de caries dentaires. Pour maintenir une bonne santé bucco-dentaire lors de la grossesse, conservez ou renforcez une bonne hygiène dentaire et consulter au moins une fois durant cette période votre dentiste pour prévenir d'éventuels problèmes.

 

10. Cherchez un soutien adapté

 

L'arrivée d'un bébé apporte son lot de changements et d'appréhensions pour les futurs parents. Il est normal de se sentir dépassé par les préparatifs, inquiet face à l'accouchement à venir ou de ressentir des doutes et des peurs. Dans certains cas, ces angoisses peuvent se transformer en dépression prénatale, une condition qui peut impacter la santé du bébé, augmentant le risque de faible poids à la naissance ou de prématurité

 

Pour éviter que ces sentiments ne perturbent le début de votre grossesse, partager vos préoccupations avec votre entourage ou une personne de confiance, comme votre sage-femme ou votre gynécologue, peut vous soulager. Ces professionnels pourront vous prodiguer des conseils fiables et un soutien précieux pour traverser cette période sereinement.

 

Vous vous posez des questions sur votre début de grossesse, et ne trouvez pas de médecin disponible pour y répondre rapidement ? Ayez le réflexe téléconsultation avec MEDADOM !

 

Téléconsulter sans rendez-vous

 

 

Sources :