L'équipe médicale MEDADOM lundi 8 février 2021

Vaccins COVID-19 : Une technologie maîtrisée ?

Tous les fabricants ont investi humainement et financièrement pour proposer un vaccin efficace rapidement. La rapidité avec laquelle les vaccins ont été conçus, produits et distribués peut surprendre et interroger : peut-on aujourd’hui dire que la vaccin contre le coronavirus  représente une technologie maîtrisée en se basant sur leurs caractéristiques ?
Découvrez les infos pratiques à connaître.


Quels sont les effets secondaires sur les vaccins autorisés ?

3 vaccins sont autorisés en France. Des effets secondaires légers peuvent survenir du fait de la sollicitation du système immunitaire :

  •     douleur au point d’injection
  •     maux de tête
  •     fatigue
  •     fièvre peu élevée

 

Au 22 janvier, sur près d'un million de personnes vaccinées :

  • 659 personnes ont reporté à l' ANSM des effets secondaires après l'injection du vaccin ©Comirnaty
  • dont 56 cas d’effets indésirables graves (soit 0,0058%)

Aucun effet indésirable grave n'a été signalé pour le vaccin de Moderna à cette date.
Il est encore trop tôt pour évaluer les effets secondaires réels du vaccin d’Astrazeneca. Toutefois, lors des essais cliniques, trois cas de pathologies cérébrales ont été détecté.

Ainsi, la proportion d’effets secondaires rencontrés est très faible.

 

Comment fonctionne le vaccin ?


Les vaccins à ARN messagers sont assez novateurs puisqu’ils sont développés depuis quelques années seulement. Leur optimisation a été permise en 2020 par une grande implication des chercheurs pendant la crise sanitaire. En effet les vaccins classiques sont composés d’une faible dose du virus inactivé impliquant une mémoire immunitaire.

Avec cette nouvelle technologie, le virus n'est pas injecté : seul l'ARN messager synthétisé est administré afin de provoquer une réaction immunitaire et ainsi, solliciter les défenses immunitaires. De ce fait, une "mémoire immunitaire" est créée pour protéger l’organisme dès lors qu’il entrera en contact avec le virus dans le futur.  


Comment les vaccins sont-ils conservés ?


La conservation est différente pour chaque vaccin

  • -70°C pour le vaccin de Pfizer-BioNTech
  • -20°C pour celui de Moderna
  • Les vaccins britanniques, russes et américains se conservent quant à eux à température normale au réfrigérateur.

Les vaccins actuellement autorisés se conservent à très basse température, compliquant l’acheminement et la distribution du vaccin.

 

Les vaccins résistent-ils aux variants ?


Après différents tests, selon les fabricants, les vaccins proposés seraient efficaces contre les variants britanniques et sud-africains. En revanche, l'efficacité face aux autres variants n'est pas encore démontrée. Les données sont à ce jour insuffisantes pour confirmer l’efficacité du vaccin d’Astrazeneca sur les variants. 

 

Selon les études des fabricants dont le vaccin est en cours de développement, une baisse significative de l'efficacité à été constatée en présence des variants de la COVID-19.

  

L’intervalle entre les deux doses est-il fiable ?

Deux doses sont à ce jour nécessaires pour assurer l’efficacité de tous les vaccins précités. Le délai d’attente entre ces deux injections est respectivement de : :

  • 21 jours pour ©Comirnaty (Pfizer)
  • 28 jours pour le vaccin de Moderna
  • 28 à 84 jours pour le vaccin d’Astrazeneca 

Du fait du très court délai de développement, certaines questions restent sans réponses ou en suspens et les vaccins semblent perfectibles dans leurs différentes caractéristiques.

Une question ? Les médecins partenaires MEDADOM sont disponibles.