bg-office-working-unsplash

J'ai mal au ventre : est-ce grave ?
Si le mal au ventre peut évoquer une véritable urgence, il est le plus souvent bénin. Le diagnostic est alors primordial pour aller mieux.

Les douleurs abdominales concerneraient près de 3% des consultations médicales, selon une méta-analyse allemande.

Bien que fréquentes, les causes du mal au ventre ne sont pas toujours identifiables. La gastro-entérite, le syndrome de l’intestin irritable, les problèmes urologiques et les gastrites en sont les principaux responsables. Si le symptôme est le même, il est indispensable d’identifier la cause afin de traiter au mieux le problème et d’écarter le risque d’une pathologie plus grave.

En effet, dans 1 consultation sur 10, le mal de ventre évoque une maladie qu’il est nécessaire de prendre en charge rapidement (appendicite, diverticulite…).


Pas de médecin disponible ? 
Téléconsulter sans rendez-vous

Quand s'inquiéter en cas de mal de ventre ?

Qu’est-ce que le mal de ventre ?

La douleur abdominale, communément appelée « mal de ventre », est un symptôme fréquent se caractérisant par une douleur au niveau de l’abdomen, la cavité située entre le bassin (dans sa partie inférieure), le thorax (en haut) et le rachis lombaire (sur l’arrière).

L’abdomen contient de nombreux organes des systèmes :

  • Digestif : tels que l’estomac, l’intestin grêle, le foie, la vésicule biliaire et le pancréas
  • Urinaire : les reins et les uretères (canaux transportant l’urine des reins à la vessie)
  • Immunitaire : la rate
  • Hormonal : les glandes surrénales

L’abdomen est également richement vascularisé afin de pourvoir aux besoins sanguins de tous ces organes.

Le mal de ventre peut survenir dès que l’un de ces organes est en souffrance ou dysfonctionne. Les organes pelviens (la vessie ou les organes génitaux) peuvent également provoquer des maux de ventre, ainsi que ceux du thorax (cœur, plèvre). Cela explique la disparité des caractéristiques de la douleur : un problème gastrique et une pathologie rénale ne se manifesteront pas de la même manière, ni au même endroit, par exemple. 



Quelle est la cause de mon mal de ventre ?


Si j’ai mal au ventre, il sera nécessaire de rechercher la cause afin de me proposer un traitement adapté.

Au vu du nombre d’organes et de pathologies qui peuvent causer ce symptôme, le mal de ventre n’est pas toujours évocateur du problème. En revanche, localiser la douleur et savoir expliquer la sensation qu’elle provoque peut permettre au médecin d’affiner son diagnostic.

Une fois le diagnostic posé, mon médecin pourra me prescrire un traitement adapté afin d’atténuer la douleur et traiter la maladie responsable du mal de ventre.

Certaines maladies nécessitent une prise en charge en urgence et peuvent mettre en jeu le pronostic vital. C’est pourquoi il est primordial d’écarter les plus graves et d’identifier les signes de gravité.



Comment caractériser son mal de ventre ?


Localisation du mal de ventre

Pour caractériser le mal de ventre, je commence par constater la localisation de ma douleur. Celle-ci peut être diffuse dans tout l’abdomen, ou localisée dans une partie :

  • La région épigastrique : sous les côtes, au milieu
  • La région péri-ombilicale, autour du nombril
  • La région hypogastrique, au niveau du bas ventre
  • Les fosses iliaques, de part et d’autre de l’hypogastre

Localiser mon mal de ventreSchéma : Zones de l'abdomen, Amanda Huguet

 

Quel sont les types de douleurs de mal de ventre ?

Pour faciliter le diagnostic, je m’aide des éléments ci-dessous pour caractériser mon mal de ventre :

  • J’ai l’impression que mon ventre brûle
  • Je ressens un tiraillement
  • J’ai l’impression que l’on tord mes entrailles
  • Je ressens des sortes de crampes
  • Je ressens une pesanteur dans mon ventre
  • J’ai le ventre gonflé, c’est douloureux
  • Certaines positions soulagent la douleur

Quand j’ai mal au ventre, la douleur est-elle intense, modérée ou légère ? Est-elle constante ou me « lance-t-elle » ?


Apparition du mal de ventre et autres symptômes

La vitesse et la fréquence d’apparition peuvent également restreindre la liste des soucis entraînant des maux de ventre :

  • J’ai très mal au ventre d’un coup
  • La douleur est apparue progressivement
  • La douleur ne dure pas longtemps
  • La douleur perdure plusieurs heures, voire jours
  • J’ai toujours plus ou moins mal au ventre (douleurs chroniques)
  • J’ai mal à tous les moments de la journée, après ou avant les repas

Enfin, je note les autres symptômes associés à mon mal de ventre :

  • J’ai de la fièvre
  • J’ai la nausée ou je vomis
  • Je suis constipé
  • J’ai la diarrhée

Pourquoi ai-je mal au ventre ?



Les causes de maux de ventre

Le mal de ventre est un symptôme qui peut survenir à tout âge et à la suite de nombreuses pathologies. Presque toutes les pathologies concernant un organe entre le pelvis et le thorax peuvent engendrer des maux de ventre. 

D’autres troubles accompagnent fréquemment le mal de ventre : nausées, vomissements, diarrhée ou constipation.

Si je suis enceinte, notamment au 3ème trimestre, je peux ressentir des maux de ventre, liés aux mouvements du fœtus, au ralentissement de ma digestion ou à des douleurs ligamentaires.



Mal au ventre et digestion

Une grande partie des douleurs abdominales provient des organes digestifs.

Au niveau de l’estomac, la dyspepsie se manifeste comme l’impression de mal digérer. Mon mal de ventre sera alors localisé au niveau de l’épigastre.

Le syndrome de l’intestin irritable (ou colopathie fonctionnelle) se manifeste par des contractions de l’intestin, qui provoquent des douleurs qui s’étendent à tout l’abdomen. Ce syndrome est accompagné de diarrhée, de constipation ou d’une alternance des deux.

Les ballonnements provoquent une douleur à type de tension dans mon abdomen. La constipation et la diarrhée peuvent également entraîner des maux de ventre à type de crampes.

Ces problèmes digestifs peuvent être accentués par le stress et l’anxiété.

Plus grave, l’occlusion intestinale se manifeste par l’arrêt du transit des gaz et des selles.



Mal au ventre et COVID-19

Le COVID-19 peut également entraîner des problèmes digestifs. Selon les études, 2 à 6% des patients souffrant du COVID recensent des douleurs abdominales.

C’est également le cas des COVID longs, pour lesquels des maux de ventre peuvent être présents.

D’autres symptômes peuvent également être associés au mal de ventre : diarrhée, vomissements, nausées, perte d’appétit, difficulté à déglutir et à digérer…

Mal au ventre pendant les règles

Le mal de ventre serait présent chez 50 à 70% des adolescentes pendant leurs règles (dysménorrhée) et ce chiffre diminuerait chez les femmes adultes. 

Si j’ai des douleurs menstruelles, le mal de ventre se manifeste par des crampes ou des spasmes dans le bas de mon ventre et peut s’étendre jusqu’à mes cuisses ou mon dos.

Les douleurs durant les règles peuvent évoquer une endométriose, une maladie gynécologique qui toucherait une femme sur 10 selon l’INSERM.


Quelles sont les causes du mal de ventre selon sa localisation ?


Mal au ventre sous les côtes

Si j’ai mal au ventre au niveau de l’épigastre (sous les côtes, au centre), la cause est souvent dû à une maladie :

  • De l’estomac : reflux gastro-œsophagien, gastrite, ulcère gastro-duodénal
  • De la vésicule biliaire : colique hépatique, cholécystite aiguë

Des pathologies cardiaques (infarctus) ou pulmonaires (pneumonie, embolie pulmonaire…) peuvent également entraîner des douleurs au niveau de l’épigastre. Dans ce cas, ces douleurs peuvent se diffuser vers l’épaule ou vers un bras.


Mal au bas du ventre

Si mon mal de ventre est localisé dans le bas de mon ventre (hypocondre ou fosses iliaques, droite et/ou gauche), il est possible que je souffre de :

  • Une appendicite : souvent au niveau de la fosse iliaque droite
  • Une hernie au niveau de l’aine (hernie inguinale) : une protubérance est le plus souvent visible
  • Une colique néphrétique : la douleur part du dos et diffuse vers le bas du ventre, sur le côté
  • Une cystite : la douleur s’accompagne d’envies pressantes d’uriner et de brûlures quand j’urine
  • De pathologies sur les ovaires (kyste), l’utérus (fibrome) ou les trompes de Fallope (salpingite, grossesse extra-utérine)

Si mon mal de ventre s’accompagne de fièvre ou de malaise, je consulte sans attendre.


Mal dans tout le ventre

Si j’ai mal dans tout le ventre, la douleur peut évoquer une maladie :

  • Intestinale : maladie de Crohn, rectocolite hémorragique, intolérance au gluten ou au lactose, occlusion, gastro-entérite…
  • Abdominale : péritonite
  • Gynécologique : endométriose



Quand consulter un médecin pour le mal de ventre ? 

La cause du mal de ventre dépend entre autres de sa localisation dans l'abdomen


Si j’ai mal au ventre, je peux hésiter à consulter un médecin. Pourtant, la douleur peut être évocatrice d’une urgence médicale qu’il ne faut pas tarder à prendre en charge.

Pour m’aider à évaluer les signes de gravité associés à mes maux de ventre, je suis ces quelques conseils.


Je consulte en urgence

Si je suis dans les situations suivantes, je me fais accompagner aux urgences ou j’appelle le 15 :

  • J’ai très mal au ventre, de manière brutale, comme un coup de poignard
  • Ma douleur a débuté au niveau de l’épigastre et irradie dans la poitrine, le cou et aux épaules
  • Mon mal de ventre est apparu après un traumatisme (chute, accident, choc violent…)
  • J’ai mal au ventre et je vomis du sang
  • J’ai mal au ventre et j’ai fait un malaise
  • Mon abdomen est contracté, dur comme du bois
  • Je suis enceinte et je n’ai jamais eu mal au ventre avant


Je prends rendez-vous avec un médecin dans la journée

Les symptômes suivants, associés au mal de ventre, nécessitent que je consulte un médecin dans la journée :

  • J’ai de la fièvre et des nausées ou des vomissements
  • Je n’arrive pas à uriner
  • Mon transit s’est arrêté
  • J’ai la peau et les yeux jaunes
  • J’ai tellement mal au ventre que je ne peux plus continuer mes activités
  • J’ai un retard de règles inhabituel
  • Il y a du sang rouge ou noir dans mes selles
  • J’ai une forte fièvre

Pas de rendez-vous ? Pensez à la téléconsultation !


Je consulte un médecin dans les jours qui suivent

Si je ressens les symptômes ci-dessous, je prends rendez-vous avec un médecin sous quelques jours pour faire le point :

  • J’ai encore mal au ventre, malgré les anti-douleurs
  • J’ai déjà eu mal au ventre ainsi, mais je n’ai jamais consulté ou n’ai jamais reçu de diagnostic
  • Je suis constipé depuis peu
  • J’ai commencé un nouveau traitement médicamenteux 


Je suis les conseils pratiques 

Si j’ai mal au ventre mais que je ne suis pas dans les situations précédentes (douleurs modérées, sans symptômes ou avec un diagnostic déjà posé), je commence par suivre les conseils pratiques ci-après.

En cas de doute, je contacte mon médecin traitant.



 

Comment ne plus avoir mal au ventre ?



Que faire quand on a mal au ventre ?

Si j’ai mal au ventre de façon ponctuelle et modérée, sans signe d’alerte, je mets en place ces quelques conseils :

  • J’applique une source de chaleur sur la douleur (bouillotte, bain chaud, douche chaude)
  • Je respire et j’essaye de me détendre
  • Je me repose
  • Je mange des repas légers et je bois suffisamment d’eau
  • Je surveille l’évolution de mes douleurs

Si mon mal de ventre persiste ou s’amplifie, je consulte un médecin.



Quel traitements médicamenteux quand on a mal au ventre ?


Les traitements médicamenteux dépendront de la cause du mal de ventre. Il est important que je respecte la posologie et que je veille à ce qu’ils ne masquent pas simplement mes symptômes.

Je pourrais alors, sur conseil de mon médecin ou de mon pharmacien, prendre :

  • Des médicaments antalgiques : pour soulager la douleur, tel que le paracétamol
  • Des médicaments antispasmodiques : pour diminuer les contractions intestinales

Ces médicaments sont contre-indiqués dans certaines pathologies responsables de maux de ventre. Il est donc nécessaire de demander l’avis d’un médecin ou d’un pharmacien.

Si le mal de ventre persiste malgré les antalgiques, je consulte un médecin en précisant le traitement pris.

 



Comment prévenir le mal de ventre ?


Je peux appliquer les conseils suivants pour limiter l’apparition des maux de ventre les plus fréquents :

  • Je mange léger, dans le calme et je mâche bien
  • J’évite les aliments difficiles à digérer : trop acides ou trop gras
  • J’évite les aliments sources de ballonnements : légumineuses, choux…
  • Je vais aux toilettes dès que j’en ressens le besoin
  • J’évite de porter des aliments trop serrés

Le mal de ventre peut être à la fois bénin comme plus grave, je consulte un médecin en cas de doute.

 

Propos écrits par Amanda Huguet-Millot, Diététicienne-Nutritionniste et Ingénieure en Alimentation & Santé

 

Sources :