bg-office-working-unsplash

Quels sont les symptômes de la sinusite ?
La sinusite maxillaire est la plus commune.

La sinusite, qui correspond à une atteinte des sinus, des cavités situées au niveau du visage, peut parfois être très douloureuse. Elle peut être confondue avec une rhinopharyngite : ce qui n’est pas totalement erroné puisque la sinusite résulte en général d’une rhinopharyngite qui a progressé. Mal soignée, elle peut parfois devenir chronique. Faisons le point.

Donnée (Le Figaro Santé) : On estime qu’1% des rhinopharyngites se compliquent en sinusite

 

Sinusite aiguë : Quels sont les symptômes de la sinusite ?

 


Les sinus : rôle et fonction


Les sinus, ou sinus paranasaux, sont des cavités appartenant à l’appareil respiratoire et creusées dans les os du crâne. Elles sont remplies d’air. Les sinus apparaissent progressivement dans l’enfance (sauf les sinus ethmoïdaux  qui sont présents dès la naissance). Les fosses nasales se situent à proximité des sinus et permettent leur aération via des petits orifices.
Ce sont les sinus qui vont s’infecter lors d’une sinusite.

Les sinus fonctionnent par paires symétriques. Il existe 4 sinus principaux :
  • les sinus maxillaires, situés sur les abords des fosses nasales, qui sont le siège de la majorité des sinusites
  • les sinus frontaux qui se situent entre les deux yeux
  • les sinus de l'ethmoïde (plusieurs petits sinus) sont retrouvés sur le haut de la crête nasale
    Ces sinus peuvent communiquer entre eux via le méat moyen
  •  Le sinus sphénoïdal est l’exception puisqu’il est unique et n’a pas de sinus symétrique bien qu’il soit divisé en deux. Il est situé en arrière du crâne, dans l’os sphénoïdal.

La sinusite : pourquoi les sinus s’infectent-ils ? Le rôle des sinus n’est pas très clair. On sait toutefois que leurs muqueuses contiennent du mucus qui est évacué via de petits orifices. En cas de production de mucus trop importante pour faire face à une attaque extérieure, bactérienne ou virale la majorité du temps, les orifices peuvent se boucher et provoquer l’infection du sinus concerné.



Différents types de sinusites en fonction de la localisation

Les symptômes de la sinusite se rapprochent de ceux de la rhinopharyngite


Tous les sinus peuvent s’infecter, toutefois de par sa proximité avec les fosses nasales, les sinusites retrouvées le plus fréquemment sont les sinusites maxillaires. La sinusite évolue en général favorablement en quelques jours, si elle est virale.

La sinusite maxillaire


Les sinus maxillaires sont anatomiquement proches de la bouche et du système dentaire. Une infection dentaire peut aussi conduire à une sinusite.
De même, il se situe près du pharynx. Une sinusite peut donc être due à la propagation d’une rhinopharyngite aux sinus maxillaires. L’origine est donc en général virale.  Elle peut donc présenter des symptômes similaires à savoir :
  • écoulement nasal : toutefois, parfois la sinusite est sans écoulement lorsque les orifices sont totalement bouchés
  • toux
  • parfois maux de tête, fièvre
  • de la fatigue et des efforts physiques parfois difficiles


Ce qui peut faire penser à une sinusite maxillaire est une douleur au niveau des joues, sous les yeux, où se trouvent les sinus maxillaires. Cette douleur est dans la majorité des cas unilatérale et pulsatile.

La sinusite maxillaire d’origine virale disparaît en général spontanément en quelques jours. Elle peut toutefois se compliquer par une surinfection bactérienne : les symptômes s’aggravent et persistent.



La sinusite frontale


La sinusite frontale est plus rare et plus à risque de complications de par sa localisation sur le visage. Elle peut être associée à des maux de tête importants et une forte douleur au-dessus des yeux, qui peut remonter au niveau des sourcils.


La sinusite sphénoïdale et la sinusite ethmoïdale

La sinusite sphénoïdale provoque une forte douleur derrière les yeux. Pour rappel, l’os sphénoïde est situé en arrière du crâne. Des forts maux de tête et une fièvre importante sont parfois présents.

Les sinusites affectant les sinus de l'ethmoïde peuvent provoquer un gonflement ainsi qu’une rougeur dans le creux de l'œil. Chez l’enfant, elle est souvent d’origine bactérienne et nécessite une prise en charge rapide pour contrer une fièvre en général élevée.

La sinusite : à ne pas confondre avec la névralgie : La névralgie correspond à la compression d’un nerf et une douleur lancinante. La névralgie la plus fréquente est celle du nerf sciatique. Toutefois, il arrive que le nerf trijumeau, nerf traversant le visage, soit atteint : c’est la névralgie faciale. Comment faire la différence ? Les douleurs sont plus diffuses et d’une intensité importante et parfois dite "électriques", sans forcément d’infection ORL associé. La cause des névralgies est inconnue.

Vous pensez être atteint d’une sinusite ? Les médecins partenaires MEDADOM peuvent vous orienter en ligne.


 


Quand la sinusite devient chronique



Complications de la sinusite


La première complication de la sinusite est la surinfection bactérienne. Elle peut être suspectée face à :
  • des symptômes s’aggravent
  • les douleurs ne sont pas calmées malgré la prise d’antidouleurs
  • les symptômes sont présents que d’un seul côté
  • la fièvre persiste plus de 3 jours

Une sinusite qui persisterait plus de 10 jours malgré la prise d’un traitement doit alerter : il est possible qu’elle se soit compliquée.

Si je présente plus de 3 sinusites par an, on parle de sinusite récidivante, souvent liées à des déformations nasales.

Une sinusite peut devenir chronique si l’infection reste localisée.

Toutefois, de par leur proximité avec les yeux, le cerveau et les organes de la sphère ORL : pharynx, fosses nasales, le larynx, l’infection des sinus, eux-mêmes en général infectés par d’autres organes peut s'étendre, bien que cela se produise très rarement.

Ainsi, si la sinusite atteint d’autres sphères ou organes, peuvent se déclarer par exemple :
  • des affections oculaires
  • des méningites par atteinte des méninges qui protègent le cerveau
  • des abcès

d’une infection plus diffuse pouvant parfois mener à une septicémie.




La sinusite chronique


La sinusite chronique est une complication de la sinusite aiguë qui reste focalisée sur les sinus infectés sans s’étendre. Les muqueuses sont en inflammation en permanence.  On parle de sinusite chronique lorsque les symptômes persistent plus de 3 mois.

Les symptômes de la sinusite chronique sont donc les mêmes qu’une sinusite aiguë. Peuvent s’y ajouter :

  • obstruction nasale
  • perte de l’odorat (hyposmie)
  • saignements
  • mauvaises odeurs
  • fortes toux persistantes

Des examens plus approfondis comme une endoscopie ou un scanner pourront aider à établir un diagnostic plus précis. 

Causes et traitements des sinusites

 


Pourquoi attrape-t-on une sinusite ?



Causes de la sinusite aiguë


La sinusite aiguë est en général causée par une inflammation à la suite d' une infection virale qui réduit le diamètre des orifices entre les fosses nasales et les sinus. Cela peut être un rhume ou une rhinopharyngite, un abcès dentaire, ou encore une carie. Elle peut toutefois également être expliquée par une allergie ou une infection bactérienne. 

 

Causes de la sinusite chronique

En général, une sinusite chronique résulte d’une sinusite aiguë non traitée.
Une sinusite chronique, si elle est unilatérale, peut avoir pour origine une infection dentaire.


Une sinusite chronique peut également être due à :
  • une malformation nasale
  •  la présence de polypes, des petites tumeurs bénignes au sein des sinus.
    Après 50 ans, il est conseillé de rechercher un cancer local
  • une allergie découverte en général pendant l’enfance comme une rhinite allergique ou de l’asthme : les muqueuses sont plus sensibles
  • certaines maladies rares comme la mucoviscidose
L’âge de survenue de la sinusite chronique oriente le diagnostic puisque les sinus apparaissent pendant l'enfance.



Traitements de la sinusite



Traitement de la sinusite aiguë


Une sinisute chronique est marquée par des douleurs qui persistent

Avant d’initier le traitement, il faut identifier la cause.

Les sinusites maxillaires ne nécessitent en général pas d’antibiotiques puisqu’elles sont le plus souvent causées par des virus. La marche à suivre repose donc sur le traitement de la douleur avec des antidouleurs et du paracétamol, d’autant plus en cas de fièvre ainsi que la libération des voies nasales avec des décongestionnants, des inhalations ou plus simplement avec du sérum physiologique. En cas d’origine dentaire, il faudra drainer l’abcès ou retirer une carie le cas échéant. 

En cas de cause allergique, un traitement antihistaminique sera prescrit pour faire face à la sinusite aiguë.

Pour les personnes vulnérables, les personnes âgées ou les personnes présentant des risques de complications (immunodéprimés, asthmatiques ou diabétiques) ou sensibles aux allergies se verront prescrire des antibiotiques de manière préventive pour une dizaine de jours. 

De même, les sinusites sphénoïdale, ethmoïdale ou des sinus frontaux sont en général d’origine bactérienne et un antibiotique ou une combinaison d’antibiotique sera dans la plupart du temps également prescrit.

En cas de sinusite persistante, un drainage plus conséquent peut être réalisé par un spécialiste.

En cas de trop fortes douleurs, des corticoïdes peuvent être proposés.

Je me repose, j'aère les pièces et protège mes proches en cas d’infection virale.


Traitement de la sinusite chronique


Au-delà des traitements de la sinusite aiguë, la sinusite chronique peut nécessiter des investigations supplémentaires pour déterminer la cause. 
Un drainage peut parfois soulager.
En cas de découverte d’allergie, un traitement antiallergique de fond sera proposé.
En cas de malformations, par exemple une déformation de la cloison nasale, on peut avoir recours à la chirurgie classique. 



Prévention des sinusites


Le prévention repose consiste à éviter les causes des sinusites à savoir la plupart du temps des germes causant des affections ORL (virus ou bactéries). Elle repose donc sur l’application des gestes barrières que l’on connaît bien depuis la crise sanitaire du coronavirus : lavage des mains régulier, port du masque en présence de personnes malades, distanciation sociale.

En cas de problèmes ou infections dentaires récurrents, il est important d’avoir un bon suivi avec un dentiste.

Enfin, en cas d’origine allergique, il est recommandé le plus possible d’éviter les allergènes incriminés et de bien suivre son traitement antiallergique le cas échéant.



Sources :