Skip to main content

Quels sont les bienfaits des produits de saison en hiver ?

Amanda Huguet-Millot
16 janvier 2024

Le choix des produits de saison en hiver peut paraître limité : plus de framboises, de tomates, de poivrons ou de concombres !

Et pourtant, la saison hivernale regorge de fruits et légumes délicieux ! Cultivés en pleine saison et localement, les avantages de ces produits sont nombreux : économies, goût, nutriments, préservation de la planète…

Tour d’horizon des fruits et légumes d’hiver et de leurs bienfaits !

 

 

Quels sont les fruits et légumes de saison en hiver ?

 

Avec la chute des températures, le choix des fruits et légumes de saison se restreint. Mais on retrouve tout de même de délicieuses catégories de produits de saison hivernale :

 

La betterave, le panais et les pommes de terre sont des produits de saison hivernale.

 

Les légumes racines

 

Les légumes racines sont ceux dont la partie comestible pousse sous la terre : carotte, panais, topinambour, navet…

Même lors de conditions climatiques difficiles, ces légumes résistent, ce qui en fait de parfaits légumes d’hiver !

 

Au-delà des classiques du pot-au-feu, comme le navet et la carotte, on retrouve ainsi différents légumes oubliés parmi les légumes d’hiver :

  • Le panais : de couleur blanc cassé, le panais est le cousin de la carotte, avec un goût encore plus doux !

  • Le rutabaga : aussi appelé « navet fourrager », le rutabaga ressemble à un navet jaune et violet, et se cuisine de la même manière que le navet classique. Ce pur produit de saison hivernal a longtemps été mis de côté car il était associé à l’Occupation pendant la 2nde guerre mondiale dans l’esprit de nos aïeux.

  • Le topinambour : avec son apparence biscornue et sa couleur marron/rouge, le topinambour ne peut malheureusement pas compter sur son physique ! Et pourtant, le topinambour a un goût délicieux, semblable à celui du fond d’artichaut. De plus, le topinambour contient de nombreux nutriments, tels que des vitamines, des minéraux et de l’inuline (une fibre très intéressante pour le microbiote et le transit), parfait pour un hiver en bonne santé !

  • La betterave : légume de la saison hivernale par excellence, la betterave peut être consommée crue ou cuite.



Les légumes feuilles

 

Les légumes feuilles sont également de bons produits de saison hivernale, car ils résistent à des températures basses et nécessitent peu de luminosité. Pratique lorsque les journées raccourcissent en hiver ! 

On retrouvera donc, dans cette catégorie, les légumes dont on consomme les feuilles :

  • Les épinards : cauchemar des enfants à la cantine, les épinards présentent pourtant de nombreux avantages. Riches en vitamine C, en vitamine B9 et en vitamine K, les épinards peuvent être consommés crus (en pousse) ou cuits.

  • Le chou rouge : grâce à sa couleur violette et son croquant incomparable, le chou rouge est le produit de saison hivernal idéal pour agrémenter une salade composée.

  • Les endives : aussi appelées chicorées ou chicons dans le nord de la France, les endives peuvent être consommées crues en salade avec de la pomme et des noix, ou cuites en gratin avec du jambon, par exemple.

 


Les autres légumes d’hiver

 

En dehors des légumes racines et des légumes feuilles, la saison hiver produit d’autres légumes intéressants, autant d’un point de vue gustatif que nutritionnel :

  • Le chou-fleur : de couleur blanche, ou plus rarement violette ou jaune, le chou-fleur peut se manger cru ou cuit, en salade, en soupe ou en gratin.

  • L’artichaut : consommé cuit, le chou-fleur est un légume complexe dont on déguste la base des feuilles, le cœur et le fond.

  • Le poireau : légume bulbe caractéristique de l’hiver, on consomme le blanc et le vert cuits, en entrée froide ou sous forme de fondue de poireau.

  • Le fenouil : avec son goût anisé, le fenouil peut être consommé cru en salade hivernale, ou bien cuit, associé au poisson par exemple.




Les fruits de saison hivernale

 

Parmi les fruits récoltés lors de la saison hivernale, on retrouve :

  • Les châtaignes, dont la saison se termine en décembre.

  • Les pommes et les poires : récoltées en automne, ces fruits se conservent généralement plusieurs mois et peuvent donc être consommés en hiver. De plus, certaines variétés plus tardives sont également récoltées en hiver.

  • Les agrumes : les clémentines, oranges et citrons sont communs en hiver et présentent des teneurs très intéressantes en vitamine C. Cela en fait des fruits parfaits pour lutter contre la fatigue et les maladies hivernales !

  • Les fruits exotiques : kaki, ananas, litchi… sont récoltés dans les pays chauds lors de la saison hivernale et se retrouvent donc dans nos supermarchés en hiver.



À titre indicatif, voici un tableau des fruits et légumes de saison hivernale qu’il est possible de retrouver dans le commerce :

 

Hiver (Décembre-Février)

Fruits

Ananas, Kaki, Kiwi, Litchi, Physalis

Banane, Mangue, Papaye, Noix de coco

Châtaigne

Citron, Clémentine, Mandarine, Orange, Pamplemousse

Noix

Poire, Pomme

Légumes

Ail, Échalote, Oignon

Betterave, Carotte, Navet, Panais, Rutabaga

Radis, Salsifi, Topinambour

Artichaut, Cardon, Fenouil

Céleri-branche, Céleri-rave

Chou, Chou blanc, Chou de Bruxelles, Chou-fleur

Chou frisé, Chou rouge

Courge, Potiron

Crosne

Endive, Poireau

Épinard, Frisée, Mâche

Pomme de terre de conservation


Toutefois, selon les lieux d’origine et les variétés, des variations existent dans le calendrier des produits de saison.




Quels sont les bienfaits de manger des produits de saison ?

 

Manger de saison pour faire des économies

 

Les produits de saison, même en hiver, sont souvent moins chers. C’est surtout le cas pour les produits locaux, vendus en circuit court.

En effet, pour vendre et cultiver des fruits et légumes en dehors des périodes normales de récolte, il faut des serres chauffées et souvent plus d’intrants (eau, engrais…) ou les importer de pays lointains plus chauds en cette saison hivernale. Cela a évidemment un coût énergétique et financier important ! 

Les légumes de saison, cultivés proches de chez nous ne nécessitent pas d’emballage, de stockage en chambre froide et ont généralement peu voyagé. Cela en fait donc souvent des options moins onéreuses ! 

De plus, en privilégiant les produits de saison hivernale issus de circuits courts, on développe également l’économie locale et on préserve les emplois.



Manger de saison pour le goût et la santé !

 

Consommer des produits de saison permet également de (re)découvrir le vrai bon goût des aliments. Cultivés en plein air et en pleine terre, sous les rayons du soleil d’hiver, les fruits et légumes développent tous leurs arômes ! 

En effet, manger de saison signifie généralement que les fruits et légumes ont été récoltés à maturité, en respectant le cycle naturel de croissance des végétaux. Ainsi, avec moins de temps de stockage et de transport, les fruits et légumes de saison consommés en hiver ont souvent un goût plus prononcé.

De plus, l’hiver est une saison moins prolifique en fruits et légumes. Par conséquent, exit les classiques salades de tomate ou de concombre ! Mais cela permet donc de redécouvrir des légumes oubliés pour varier notre alimentation et diversifier les saveurs tout au long de l’année.

 

Enfin, les produits de saison étant récoltés à maturités, ils atteignent leur plein potentiel nutritionnel : vitamines, minéraux et antioxydants, essentiel pour une bonne santé et une immunité au top pendant l’hiver !



Manger de saison pour protéger la planète

 

Manger des produits hors saison présente un coût environnemental non-négligeable.

Par exemple, pour manger une tomate en hiver, celle-ci devra être produite sous serre chauffée. Or, même localement, la production d’une tomate sous serre génère environ 4 fois plus de gaz à effet de serre, qu’une tomate produite en été ! La culture hors-saison sous serre nécessite également plus d’eau, d’énergie et de pesticides.

De plus, la consommation hivernale de produits hors-saison nécessite de les importer par avion, bateau ou camion, des transports malheureusement polluants. Ainsi, il faut 10 à 20 fois plus de pétrole pour consommer un fruit importé et hors saison, par rapport à une production locale de saison !

À cela s’ajoute la conservation en chambre froide, nécessitant de l’énergie.

 

Consommer des fruits et légumes de saison en hiver permet donc de prendre de soin de votre santé, de votre portefeuille et de la planète !

 



Quels sont les aliments à privilégier pour lutter contre la fatigue hivernale ?

 

Avec le manque de lumière naturelle, la chute des températures et les maladies hivernales, la fatigue saisonnière est relativement commune.

Mais pour lutter contre la fatigue hivernale, l’alimentation peut donner un coup de pouce pour stimuler l’énergie et renforcer le système immunitaire ! 

On pourra alors consommer :

  • Des fruits et légumes riches en vitamine C : pour contribuer à renforcer le système immunitaire. Et ça tombe bien, car les fruits et légumes de saison hivernale en sont riches : kiwi, agrumes, chou…

  • Des aliments riches en fer : l’anémie est une cause fréquente de fatigue. Pour assurer des apports suffisants en fer, la viande et les légumineuses (comme les lentilles) sont des sources intéressantes et disponibles lors de la saison hivernale.

  • Des aliments riches en vitamine D et les omégas 3 : puisque l’exposition au soleil diminue en hiver, la production de vitamine D par le corps peut chuter et engendrer de la fatigue. Les omégas 3, quant à eux, favoriseront un bon fonctionnement du système immunitaire. On pourra alors privilégier les poissons gras (saumon, thon, sardine…), les huiles végétales (lin, noix…) et les œufs.


Enfin, côté alimentation, veiller à rester hydraté et manger à sa faim permet de maintenir un niveau d’énergie satisfaisant et lutter contre la fatigue hivernale.

Tous ces conseils ne remplacent évidemment pas un sommeil de qualité !

 

Si la fatigue persiste ou s’aggrave malgré ces quelques conseils, il est recommandé de consulter son médecin, afin de rechercher une autre cause de la fatigue.

 

 

Vous cherchez un médecin généraliste sans rdv ?
Pensez à la téléconsultation ! 

Téléconsulter sans rendez-vous

 

 

 

Propos écrits par Amanda Huguet-Millot, Diététicienne-Nutritionniste et Ingénieure en Alimentation & Santé

 

 

Sources :