bg-office-working-unsplash

Crise de foie : que faire
Comment la soigner ?

La crise de foie est un terme générique correspondant à différents troubles digestifs. Dans la plupart des cas, il est utilisé pour décrire une difficulté à digérer, après un repas trop copieux et arrosé. Il se substitue au terme scientifique de « dyspepsie ». 

Lorsqu’elle se répète, la dyspepsie ne provient généralement pas d’une cause organique et est appelée dyspepsie fonctionnelle. Elle toucherait 5 à 10% de la population selon la Société Nationale Française de Gastro-Entérologie (SNFGE).

Toutefois, les symptômes de la crise de foie peuvent également être le signe d’une pathologie plus grave : pancréatite, hépatite… il ne faut donc pas tarder à consulter un médecin si les symptômes persistent.

Qu'est-ce qu'une crise de foie ? 


Définition de la crise de foie

Bien que souvent employé dans le vocabulaire courant, la « crise de foie » ne correspond en réalité à aucune maladie identifiée. La crise de foie décrit généralement une variété de symptômes gastro-intestinaux (douleurs abdominales, nausées, vomissements) et des inconforts digestifs

Le plus souvent, le terme « crise de foie » est donc utilisé pour décrire une difficulté à digérer. On parle alors de dyspepsie

La crise de foie survient le plus souvent suite à un repas trop copieux et arrosé d’alcool et génère un ensemble de symptômes désagréables. Contrairement à ce que son nom laisse penser, le foie n’est pas responsable de cette affection passagère (et tant mieux, car son atteinte peut être grave !).

Plus largement, il arrive que l’on emploie le terme « crise de foie » pour décrire d’autres affections telles que :

  • Les calculs biliaires (ou lithiase vésiculaire) qui provoquent des douleurs intenses sous les côtes (colique hépatique)
  • La gastro-entérite ou l’intoxication alimentaire : associant généralement nausées, diarrhées et fièvre 
  • La constipation
  • Le syndrome de l’intestin irritable : se manifestant par des ballonnements, des douleurs abdominales et des diarrhées, de la constipation ou une alternance des deux
  • Un ulcère à l’estomac
  • La diarrhée
  • La pancréatite ou l’hépatite (alcoolique ou virale)…

Contrairement à une simple crise de foie, certaines de ces pathologies peuvent entraîner des complications graves et nécessiter l’avis d’un médecin et un traitement médical. 

 

jolie-femme-appuie-mains-ventre-ressent-douleur-inconfort-problemes-sante-inconfort-alimentaire-porte-pull-jaune-pose-fond-rose

Quels sont les symptômes de la crise de foie ?

En cas de crise de foie (dans le sens de difficultés à digérer), l’ensemble des symptômes est appelé « syndrome dyspeptique ».

Si j’en souffre, je peux alors ressentir les symptômes suivants :

  • Une sensation désagréable, comme si mon ventre était plein et lourd
  • Des douleurs dans le quadrant supérieur de mon abdomen et/ou des brûlures d’estomac
  • Des nausées
  • Des ballonnements
  • Des flatulences, des éructations (rots) ou un hoquet
  • De la fatigue
  • Des maux de tête

Ces symptômes de crise de foie apparaissent en général après le repas (« syndrome dyspeptique postprandial »), entraînant :

  • Une satiété précoce, m’empêchant de terminer le repas
  • Une sensation de plénitude gastrique

Parfois, au contraire, le fait de manger soulage les symptômes.

Si à ces symptômes de la crise de foie s’ajoutent des vomissements, il se peut que mon estomac ait du mal à se vidanger. On parle alors de gastroparésie, pouvant être secondaire à une pathologie comme le diabète, ou sans cause apparente (idiopathique).

D’autres symptômes et pathologies peuvent également être liés à la crise de foie. C’est notamment le cas du syndrome de l’intestin irritable, qui concernerait 1 personne sur 2 consultant pour des difficultés à digérer (dyspepsie).

Les symptômes de la crise de foie sont peu spécifiques et peuvent être dus à des pathologies plus graves. Une réduction de l’appétit, une fatigue qui dure et un amaigrissement peuvent être des symptômes d’alerte.


Combien de temps dure une crise de foie ?

En l’absence de mesures pour soulager la crise de foie, celle-ci peut durer plusieurs heures.

Si les symptômes se prolongent et perturbent ma qualité de vie, je n’attends pas pour consulter un médecin.



Pourquoi la crise de foie survient-elle ?


Quelles sont les causes de la crise de foie ?

Si la crise de foie s’apparente à une dyspepsie fonctionnelle, aucune cause organique n’est en général retrouvée (dans 2/3 des cas). 

Toutefois, certaines habitudes et situations peuvent également favoriser la survenue de crise de foie :

  • Les repas trop copieux 
  • Les aliments gras, ralentissant la vidange gastrique
  • Les chewing-gums et les boissons gazeuses, favorisant l’aérophagie
  • La consommation de boissons alcoolisées et de café
  • Un défaut de mastication
  • Le tabagisme
  • L’anxiété, pouvant aggraver la crise de foie
  • Le port de vêtements trop serrés au niveau de la taille
  • Certaines pathologies et certains traitements médicamenteux (comme les anti-inflammatoires non-stéroïdiens, les inhibiteurs de la pompe à protons, certains antibiotiques…)
  • Un défaut hormonal
  • La grossesse : la digestion est souvent plus lente ou plus difficile

L’anxiété n’est pas à elle seule responsable de la crise de foie, mais elle peut perturber la digestion et accentuer les symptômes. C’est pourquoi les traitements anxiolytiques et antidépresseurs peuvent améliorer les symptômes chez certains patients atteints de dyspepsie fonctionnelle.


Quels aliments peuvent provoquer une crise de foie ?

Certains aliments peuvent compliquer ma digestion et entraîner une crise de foie, surtout si j’y suis sujet.

Ainsi, les aliments souvent incriminés sont :

  • Les aliments gras : les aliments frits (frites, nuggets, churros…), la charcuterie et les plats en sauce, par exemple
  • Les aliments épicés et les aliments acides
  • Les boissons alcoolisées

Pour faciliter ma digestion et limiter les risques d’une crise de foie, je peux :

  • Manger dans le calme, en prenant mon temps et en mastiquant bien
  • Fractionner mes prises alimentaires pour éviter un apport trop important de nourriture dans mon estomac en une seule fois
  • Réduire les aliments qui semblent accentuer mes troubles
  • Boire assez d’eau, mais plutôt en dehors des repas
  • Eviter les boissons gazeuses et alcoolisées
  • Réduire ma consommation de café
  • Arrêter de fumer

Comment se débarrasser rapidement d’une crise de foie ?


Les remèdes naturels contre la crise de foie

En cas de crise de foie, le premier remède naturel à mettre en place est le repos. En effet, les efforts de mon corps sont alors consacrés à la digestion. Je ne m’allonge toutefois pas à l’horizontal et je surélève ma tête pour éviter les remontées acides.

Pendant ce temps, je m’hydrate et je ne remange pas de suite.

Pour m’aider à digérer en cas de crise de foie, je peux me tourner dans un premier temps vers les remèdes naturels. Certaines plantes sont, en effet, traditionnellement utilisées dans le monde pour faciliter la digestion mais ne disposent toutefois pas toujours de preuves scientifiques dans ce sens.

assortiment-gingembre-table

En cas de crise de foie, et selon mes symptômes, je peux donc essayer en complément alimentaire :

  • Le curcuma, le gingembre ou le fenugrec, pour atténuer mes nausées et mes troubles digestifs
  • L’artichaut, le romarin ou le radis noir pour stimuler la sécrétion de bile
  • Les probiotiques pour renforcer ma flore intestinale
  • Les algues, pour soulager mes brûlures d’estomac
  • La mélisse, la menthe poivrée et la passiflore, pour calmer les spasmes douloureux de mon estomac
  • L’aneth, le carvi ou l’anis vert pour apaiser mes maux de ventre
  • Les baies de genévrier en décoction pour aider à digérer les matières grasses

Ces plantes et compléments alimentaires ne sont pas spécifiques à la crise de foie mais peuvent aider en cas de crise.

Contrairement à la légende urbaine, il n’existe pas de preuve que le Pepsi® puisse aider en cas de crise de foie. Initialement créée par un pharmacien américain (Caleb Davis Bradham) et rebaptisée en référence à la dyspepsie, le nom de cette boisson avait pour but de vanter ses vertus sur la digestion, qui ne sont pourtant pas démontrées. 


Quand consulter pour une crise de foie ?

Si je souffre occasionnellement d’une crise de foie due à un repas trop copieux, sans aucun autre symptôme, il n’est pas nécessaire de consulter un médecin. Je peux demander conseil à mon pharmacien pour un traitement d’appoint en automédication.

Toutefois, certains signaux doivent m’alerter et me pousser à consulter un médecin car il ne s’agit peut-être pas d’une simple crise de foie si :

  • Je présente des selles noires, de la fièvre ou des vomissements importants
  • Je souffre de douleurs en « coup de poignard »
  • Je présente ces symptômes de façon intense et sans avoir fait un repas trop copieux
  • Mes symptômes ont débuté en même temps que le début d’un nouveau traitement médicamenteux ou suite à une chute
  • Le problème persiste plus de 48h, malgré la mise en place de mesures pour améliorer ma digestion

Le médecin pourra alors me prescrire des analyses s’il pense qu’il ne s’agit pas d’une crise de foie.

Je consulte un médecin partenaire dans un délai moyen de 10 minutes avec MEDADOM.


Les traitements médicamenteux contre la crise de foie

En cas de crise de foie, mon médecin ou mon pharmacien pourra me préconiser un traitement. Il pourra s’agir de charbon végétal (en cas de ballonnements et de gaz) ou de substances facilitant le travail de la vésicule biliaire (citrate de bétaïne, arginine ou sorbitol…).

Si mes symptômes proviennent d’une autre pathologie, le traitement médicamenteux dépendra du diagnostic.



Propos écrits par Amanda Huguet-Millot, Diététicienne-Nutritionniste et Ingénieure en Alimentation & Santé


Sources :