Skip to main content

Le patch contraceptif est-il efficace ?


Avoir une contraception est une étape indispensable si vous ne désirez pas de grossesse. Cependant, du fait qu’il existe aujourd’hui de nombreux moyens pour se protéger lors d’un rapport sexuel, le choix du contraceptif idéal peut demander une certaine recherche ainsi que plusieurs tests. En effet, chaque corps étant différent, il est possible qu’une contraction convienne aux uns, mais pas aux autres.

Qu'est-ce que le patch contraceptif ? Qui peut poser et prescrire un patch contraceptif ? Le patch contraceptif est-il efficace ? 

 

Qu'est-ce que le patch contraceptif ?


Le patch contraceptif est un dispositif de contraception hormonal. Ressemblant à une sorte de timbre de couleur chair ou transparent, ce patch est à coller sur la peau selon un rythme précis afin d’assurer une protection complète contre une grossesse éventuelle. Le patch contraceptif possède une taille inférieure à 5 cm x 5 cm. Il peut être de forme ovale ou carrée.



Qui peut poser et prescrire un patch contraceptif ?


N’importe quel femme qui a moins de 45 ans et qui peut utiliser une pilule combinée comme moyen de contraception peut également avoir recours au patch contraceptif. Le patch contraceptif est une contraception que vous pouvez poser par vous-même. L’intervention d’un médecin n’est en effet pas nécessaire pour ce type de contraception. À la différence d’un stérilet ou d’un implant, vous gérez votre contraception en autonomie comme vous pouvez le faire avec une pilule contraceptive ou un anneau vaginal.

Aujourd’hui, si vous souhaitez vous faire prescrire un patch contraceptif, vous pouvez vous rendre chez un médecin généraliste, un gynécologue ou bien une sage-femme.

Vous pourrez ensuite vous procurer votre contraception en pharmacie. Il n’existe pour le moment qu’un seul modèle de patch contraceptif : les patchs contraceptifs oestroprogestatifs Evra.



Quel est le fonctionnement du patch contraceptif ?


Au même titre que l’anneau vaginal ou la pilule combinée, le patch contraceptif contient un progestatif et un œstrogène de synthèse : on parle de contraception oestroprogestative.

Ces hormones sont diffusées dans le sang par l’intermédiaire de la peau qui est un très bon conducteur de molécules médicamenteuses. Le patch contraceptif a donc une action par voie transdermique.


Les hormones délivrées par l’intermédiaire du patch vont permettre d’agir directement sur le cycle menstruel de plusieurs façons, notamment en : 


  • bloquant l’ovulation; 
  • épaississant la glaire cervicale : le passage des spermatozoïdes est alors plus compliqué; 
  • rendant la nidation défavorable grâce à un amincissement de l’endomètre.

Tout ceci permet d’écarter efficacement les risques de grossesse.

 

 

Le patch contraceptif est-il efficace ?


En cas d’utilisation correcte du patch contraceptif, l’efficacité théorique de ce moyen de contraception est de 99,7 %. Le patch a donc une efficacité comparable à celle de toute contraception hormonale œstroprogestative.


Néanmoins, cette contraception étant soumise à la manipulation des patients, il peut arriver que celle-ci ne soit pas correctement utilisée, ce qui réduit son efficacité. Ainsi, on estime que les erreurs d’utilisation amènent l’efficacité pratique du patch contraceptif à 91 % dans la vie courante. Cette efficacité du patch contraceptif démarre dès le premier jour du cycle menstruel si le patch est bien appliqué le premier jour des règles. Sinon, la protection du patch débutera sept jours après l’avoir appliqué sur votre peau. Un autre moyen de contraception (non hormonal) devra alors être utilisé afin d’être bien protégé : préservatifs, spermicides, cape ou encore diaphragme.


Combien de temps dure la protection du patch contraceptif et à quelle fréquence faut-il le changer ?

Le fonctionnement du patch contraceptif repose sur un cycle de quatre semaines. La protection de celui-ci dure ensuite une semaine complète : il faut coller et garder un patch contraceptif chaque semaine pendant trois semaines. Au début de la quatrième semaine, il faut décoller le patch et ne pas en remettre de nouveau.

Il faut ensuite appliquer un nouveau patch au début de la cinquième semaine, et ainsi de suite. L’utilisation d’un patch contraceptif est donc un cycle de quatre semaines pendant lesquelles le patch ne sera collé que trois semaines.

 

 

Pourquoi choisir un patch contraceptif plutôt qu'une autre contraception ?

patch contraceptif collé sur le ventre


Le choix de sa contraception est toujours délicat et dépend de plusieurs facteurs. Ainsi, il est souvent conseillé de peser le pour et le contre de chaque moyen de contraception avant d’arrêter son choix final.

Concernant le patch contraceptif, plusieurs avantages sont à mentionner :


  • Il s’agit d’un moyen de contraception efficace 
  • Le patch contraceptif est discret 
  • C’est un moyen de contraception visuel : il est facile de contrôler que le patch contraceptif est bien en place, ce qui peut être rassurant pour les personnes ayant besoin d’avoir un côté concret et visible. La personne a ainsi le contrôle sur son moyen de contraception 
  • Il est plus simple d’utilisation que la pilule : le patch contraceptif est à changer chaque semaine, ce qui demande une assiduité moins prononcée qu’une pilule contraceptive par exemple. Pour les personnes sujettes aux oublis de pilule, le patch contraceptif peut être une solution alternative à considérer
  • Les règles sont souvent plus régulières, moins abondantes et moins longues grâce à cette contraception ;
  • Les douleurs menstruelles peuvent être amoindries.

De plus, le patch contraceptif est particulièrement utile pour les personnes souhaitant une contraception temporaire. Ainsi, lors d’un voyage de quelques semaines, vous pouvez opter pour le patch contraceptif plutôt que de devoir penser à votre pilule tous les jours dans une situation plutôt sujette aux oublis. Cependant, comme pour toute prescription de contraception, il est important d’en parler avec votre médecin. Celui-ci saura répondre à vos questions et vous orienter vers le meilleur moyen de contraception selon votre situation et vos antécédents médicaux et personnels.

 

 

Quels sont les effets secondaires et risques du patch contraceptif ?


Étant une contraception hormonale, le patch contraceptif présente plusieurs effets secondaires potentiels. Ces effets indésirables sont relativement semblables à ceux que l’on peut ressentir avec une pilule contraceptive.

En effet, il est possible de subir des nausées, un gonflement douloureux des seins, des saignements ou encore des migraines. Toutefois, ces effets secondaires pourront varier d’une personne à l’autre.

Chaque corps étant différent, vous pourrez ou non supporter le patch contraceptif mais il n’y aura aucun moyen de le savoir à l’avance. Si les effets secondaires sont trop lourds à supporter au quotidien, n’hésitez pas à en parler à votre médecin afin que celui-ci puisse vous conseiller et vous orienter vers une contraception plus adaptée.

 

 

Existe-t-il des contre-indications à l’utilisation d’un patch contraceptif ?


Tout comme pour la pilule œstroprogestative, il existe plusieurs cas dans lesquels l’utilisation d’un patch contraceptif est déconseillée :


  • Tabagisme 
  • Antécédents de thrombose 
  • Antécédents d’embolie pulmonaire 
  • Âge supérieur à 42 ans 
  • Antécédents de cancers hormono-dépendants 
  • Hypertension artérielle non contrôlée 
  • Diabète avec complications vasculaires 
  • Migraines avec aura (quel que soit l’âge) 
  • Allaitement 
  • Six premières semaines du post-partum.

 

 

Pose du patch contraceptif 


Où le mettre ?


Vous pouvez appliquer le patch contraceptif à plusieurs endroits sur votre corps. En effet, celui-ci peut être collé sur le ventre, sur la face antérieure du bras, sur les épaules, sur la partie supérieure des cuisses ou encore dans le bas du dos.

Attention néanmoins à ne jamais appliquer le patch contraceptif près d’un sein afin de ne pas augmenter les risques de cancer du sein liés à la diffusion d’hormones.


Pour être certaine de bien coller le patch, veiller à l’appliquer au bon endroit sur une peau propre et sèche dépourvue de poils dans le but de limiter les risques de décollement du patch. N’hésitez pas à bien vérifier votre patch et son intégrité chaque jour pour vous assurer que celui-ci ne se décolle pas.

 

 

Que faire si le patch contraceptif se décolle ?


Si le patch se décolle de votre peau, il faut impérativement en changer dans les 24 heures et continuer le cycle entamé. Cependant, si le délai des 24 heures est dépassé, un nouveau patch contraceptif doit être recollé en comptant le démarrage d’un nouveau cycle. Il est alors essentiel de combiner le patch avec l’utilisation d’un préservatif pendant plusieurs jours afin d’éviter tout risque de grossesse.

 

 

 

Quel prix et quel remboursement du patch contraceptif ?


Vous pouvez trouver des patchs contraceptifs en pharmacie conditionnés par boîte de trois (qui couvre donc un cycle complet de quatre semaines). Cette boîte est généralement à un prix d’environ 15 €. Le patch contraceptif est un moyen de contraception qui n’est pour le moment pas remboursé par l’Assurance Maladie. Cependant, il est possible que certaines mutuelles prennent en charge tout ou partie des patchs contraceptifs.

 

Le patch contraceptif est une bonne alternative à la contraception orale, en particulier pour les personnes ayant peur d’oublier de prendre leur pilule chaque jour. Ayant les mêmes effets secondaires potentiels que la pilule, l’utilisation du patch contraceptif ne bouleverse pas complètement le quotidien des patients. Néanmoins, même plusieurs années après sa mise à disposition, le patch contraceptif n’est toujours pas remboursé par l’Assurance Maladie, ce qui peut rendre cette contraception particulièrement onéreuse pour les patients n’ayant pas de mutuelle qui rembourserait ce contraceptif.


Pas de rdv de libre avec un médecin généraliste ? Pensez à la téléconsultation !

Où téléconsulter à proximité ?

 

Sources :