bg-office-working-unsplash

Comment faire la différence entre fatigue, anémie et asthénie ?
Troubles de la concentration et du sommeil…La fatigue prolongée peut mener à l’asthénie.

La fatigue serait-elle le nouveau mal du siècle ? En effet, selon l'Assurance Maladie, 10 à 25 % des personnes qui consultent aujourd’hui un médecin généraliste indiquent ressentir une fatigue persistante. 6 à 7 % des patients voient d’ailleurs leur médecin pour cette raison précise. Si une fatigue suivant une séance de sport ou une période intense au travail est tout à fait normale, cette sensation de fatigue installée et durable peut indiquer une potentielle asthénie. MEDADOM vous informe sur ce sujet et sur les traitements possibles.

Définition de l’asthénie

définition asthénie : fatigue anormale


L’asthénie se caractérise par une fatigue anormale qui persiste malgré le repos et le sommeil. Celle-ci peut devenir chronique si elle persiste au-delà de six mois. Les causes de l’asthénie sont variées et les multiples symptômes ne doivent pas être pris à la légère.



Symptômes de l’asthénie


Lorsque j’ai une asthénie, je peux ressentir une sorte de déséquilibre entre ma volonté d’accomplir mes activités quotidiennes et ma capacité à les mener à bien. Cela se manifeste notamment par une sensation de lassitude, une certaine faiblesse (perte de force) ainsi qu’une inefficacité intellectuelle. Je peux également observer une dégradation de mon état physique (diminution de l’appétit, douleurs multiples…).

Cette fatigue anormale peut finalement me laisser la sensation d’être constamment épuisé ou vidé, même après une bonne nuit de sommeil, le symptôme clé d’une asthénie étant que ces sensations de fatigue ne disparaissent pas malgré le repos.

À noter : si je ressens de la fatigue après un effort physique ou après une longue journée de travail, je ne suis pas nécessairement sujet à l’asthénie. Dans ces cas, il s’agit d’une fatigue normale qui devrait être réglée simplement avec un peu de repos.


Lorsque je souffre des symptômes de l’asthénie décrits ci-dessus pendant plus de six mois, il se peut que je sois atteint d’asthénie chronique. D’autres symptômes peuvent ainsi s’ajouter dans le cadre de cette fatigue chronique : intolérance à la position debout, malaises après l'effort, troubles de la mémoire et de la concentration, douleurs musculaires et articulaires… Ces symptômes se déclarent généralement de façon brusque chez des personnes très actives au quotidien.

 

 

Quelles sont les causes de l’asthénie ?


Les médecins ont aujourd’hui identifié plusieurs causes diverses et variées à l’asthénie. 

Parmi celles-ci, on retrouve :


Des perturbations dans le mode de vie 

Une modification de mon quotidien peut occasionner une fatigue persistante. On parle alors de fatigue réactionnelle, une fatigue qui est heureusement souvent temporaire. Ces perturbations peuvent prendre la forme de :

  • Troubles du sommeil : insomnie, hypersomnie, apnée du sommeil, etc. ;
  • Situation de stress dans la vie personnelle ou professionnelle (surmenage) ;
  • Maladies infectieuses ;
  • Perturbation de la condition physique (inactivité, opération chirurgicale, etc.) ;

L’asthénie psychique (psychasthénie) 

Ce type de fatigue découle généralement d’une dépression ou de troubles anxieux. Ce type d’asthénie peut également faire suite à une phase dépressive d'un trouble bipolaire ou à des troubles du comportement alimentaire.


La prise de substances toxiques ou de médicaments 

Certains médicaments (psychotropes, inhibiteurs calciques, sédatifs, antidépresseurs, anti-hypertenseurs centraux, antalgiques, bêta-bloquants antihistaminiques, anticancéreux…) et substances toxiques (stupéfiants, plomb, monoxyde de carbone, alcoolisme…) peuvent engendrer une asthénie.


Les maladies chroniques

Si je souffre de maladie chronique, je risque d’observer une asthénie prolongée (asthénie chronique). Ce peut notamment être le cas si je souffre d'une des situations suivantes :

  • Déséquilibre métabolique : anémie par carence en fer
  • Maladie endocrinienne : hypothyroïdie, diabète de type 2, etc.
  • Atteinte neurologique : maladie de Parkinson, narcolepsie, sclérose en plaques, etc. ;
  • Maladie infectieuse : les maladies infectieuses virales, bactériennes et parasitaires sont susceptibles de provoquer une asthénie chronique. Parmi ces maladies, on retrouve le VIH, l’herpès virus, l’hépatite virale (hépatite B chronique, hépatite C chronique), la mononucléose, l’endocardite ou encore les infections par bactérie type Borrelia ou Brucella ;
  • Maladie rénale chronique 
  • Affection auto-immune : lupus, maladie de Crohn, maladie d'Horton, etc. 
  • Maladie musculaire : myopathies, myosites, dystrophies musculaires, etc. 
  • Fibromyalgie 
  • Maladie cardiovasculaire : insuffisance cardiaque, troubles du rythme, etc. 
  • Atteinte digestive : hépatite non infectieuse, cirrhose, hémochromatose, maladie cœliaque, entéropathie inflammatoire, etc. 
  • Maladie respiratoire : insuffisance respiratoire chronique, apnée du sommeil, etc. 
  • Asthénies néoplasiques : asthénie développée des suites d’un cancer.

La fatigue, un des symptômes prolongés de la COVID-19

Parmi les maladies infectieuses virales qui sont susceptibles d’être responsables de mon asthénie, je peux retrouver la COVID-19. En effet, si une partie des personnes qui souffrent du virus constate la disparition des symptômes en deux à trois semaines, d’autres peuvent également souffrir ce que l’on appelle un « Covid long ». Les patients souffrent dans ce cas de symptômes prolongés de la COVID-19 au-delà de quatre semaines. Ces symptômes peuvent prendre la forme d’atteinte respiratoire, de douleurs variées, de troubles digestifs, de problèmes oculaires ou encore de problèmes de peau. Cette dégradation générale de la qualité de vie fait que, le plus fréquemment, si je souffre de Covid long, je risque de ressentir une asthénie au quotidien.

Fatigue, anémie ou asthénie : comment savoir ?

 

Comme précisé ci-dessus, il est important de distinguer la fatigue normale qui disparaît avec le repos de la fatigue anormale (asthénie). Alors, comment savoir de quoi je suis atteint ? En effet, entre simple fatigue normale et asthénie, difficile de savoir s’y retrouver. Si j’ai constaté une fatigue régulière et anormale, il est donc important que je fasse le point sur mon état de fatigue en étant attentif à plusieurs éléments :

  • Ancienneté de l’asthénie ;
  • Prédominance de la fatigue au cours de la journée (matin, midi, soir…) ;
  • Fréquence (quotidienne ou épisodique) ;
  • Présence d’autres symptômes : manque de concentration, douleurs articulaires, bras et jambes lourdes, manque d’appétit, faiblesse localisée, nausées, sueurs pendant la nuit, etc. 
  • Historique de santé (maladie récente) ;
  • Impact sur la vie quotidienne.

Je peux également opérer quelques changements dans mon mode de vie pour voir si ma fatigue persiste. Ces changements visent principalement à améliorer mon sommeil. En effet, la qualité du sommeil est le critère le plus important pour éradiquer une asthénie. Pour être certain de bien récupérer la nuit, il est donc important de tout faire pour favoriser un repos de qualité. 

Par exemple, je peux : 

  • Ralentir mon rythme quotidien : équilibre vie personnelle/vie professionnelle, faire davantage de pauses dans ma journée de travail, etc. ;
  • Pratiquer une activité physique régulière ;
  • Instaurer un rythme de vie cadré : fixer chaque jour les heures des repas, l’heure de coucher et l’heure de lever par exemple ;
  • Mettre en place une alimentation équilibrée ;
  • Limiter l’exposition aux écrans peut limiter mon asthénie ;
  • Adapter la fin de la journée : favoriser des activités relaxantes, éviter les excitants (vitamine C, tabac, café, sodas, thé…), le tabac et l’alcool ;
  • Faire une sieste courte (5 à 20 minutes) dans un lieu calme après le déjeuner (entre 12 et 15 heures).

Si ma fatigue persiste au bout de quelques semaines malgré ces quelques ajustements, je suis peut-être atteint d’une asthénie plus sévère. Il est important que je consulte mon médecin afin de trouver la cause du problème et d’envisager éventuellement un traitement.

anémie : dosage anormal de fer dans le sang

À savoir : l’anémie est une baisse anormale du taux d’hémoglobine dans le sang. Par exemple, une carence en fer, en vitamine B12 ou en vitamine B9 cause le plus souvent une anémie. Celle-ci engendre généralement une asthénie. Pour savoir si je souffre d’anémie, j’en parle à mon médecin qui me prescrira une analyse de sang.

 

 

 

Traitement de l’asthénie

 

Pour soigner cette fatigue anormale, le plus simple est d’identifier et de régler la cause de cette maladie. C’est pourquoi les substances psychostimulantes comme la sulbutiamine, le déanol ou encore la caféine sont souvent déconseillées en cas d’asthénie.

Si je suis atteint d’asthénie et sous conseil médical, je peux envisager de prendre des compléments alimentaires sous forme de cure ponctuelle. C’est par exemple le cas de certaines vitamines (dont la vitamine C), du magnésium ou encore de certains oligo-éléments qui sont connus pour soutenir l’organisme dans les périodes de fatigue.

Ces actifs ne sont à employer que sur de courtes périodes et non en traitement de fond. Ils doivent être accompagnés d’une bonne hygiène de vie (au niveau de l’alimentation notamment mais aussi de la réduction du stress) pour parvenir à lutter contre l’asthénie.

Dans le cas d’une asthénie plus tenace dont la cause m’est encore inconnue, mon médecin pourra pratiquer un examen clinique dans le but de faire un bilan précis sur ma situation. Des examens complémentaires et des avis médicaux spécialisés pourront éventuellement m’être demandés pour identifier correctement la cause de mon asthénie.

Le traitement prescrit pourra ensuite être indirect afin de régler sa cause. Il pourra être médicamenteux (mise en place d’un traitement spécifique à une maladie chronique, compléments en fer, modification de traitement en cours, prise d’antidépresseurs…) ou non (thérapie, rendez-vous avec la médecine du travail, etc.).

 

Vous ressentez des symptômes qui vous font penser à l'asthénie et souhaitez être mis en relation avec un professionnel de santé mais aucun médecin n'est disponible ? 
Téléconsulter sans rendez-vous

 

Sources :