bg-office-working-unsplash

Quel remède au mal de gorge ?
Le mal de gorge, personne n’y échappe : quelles sont les causes et quel remède ?

Quel Français n’a pas eu mal à la gorge au moins une fois dans l’année ? Symptôme incommodant, il est retrouvé dans de nombreuses affections de la sphère ORL et respiratoire. Liées à des virus en général, elles sont très contagieuses. Quels sont les causes du mal de gorge et quels sont les remèdes ?

Signes du mal de gorge



Le mal de gorge : une douleur de la gorge 


Le mal de gorge correspond à une douleur présente en général quelques jours au niveau :
  • des amygdales, situées au fond de la bouche ayant une fonction immunitaire et interviennent dans la lutte contre les infections
  • du pharynx, ou la gorge, située en arrière de la bouche, est constitué de tissus musculaires intervenant dans la déglutition
  • du larynx, situé parallèlement à l’œsophage qui joue un rôle dans la déglutition, la respiration et la phonation (production de la voix grâce aux cordes vocales)


Ainsi, en cas de mal de gorge, toutes ces fonctions peuvent être perturbées.
Le mal de gorge est souvent un des symptômes d’une affection et ne constitue pas une affection en lui-même. Le mal de gorge est généralement causé par une inflammation, elle-même engendrée par le développement d’une infection virale, le plus souvent et qui guérit donc d’elle-même en quelques jours.

 

Symptômes associés au mal de gorge

Boire des tisanes de miel et de thym est un remède du mal de gorge

Au niveau local, on retrouve donc une rougeur voir un gonflement de l’organe touché.

Les symptômes associés les plus souvent retrouvés sont des difficultés à déglutir et à avaler, un écoulement nasal voire de la fièvre.

D’autres symptômes peuvent être retrouvés de manière concomitante au mal de gorge :
  • de la toux, liée au mal de gorge du fait d’une irritation
  • la voix “cassée”
  • ganglions enflés
  • une sensation de fatigue


Il est que le mal de gorge soit d’un côté seulement. En général, cela s’explique par une angine bactérienne (en général à streptocoque).

En général, le mal de gorge disparaît en quelques jours. Un mal de gorge durant plus d’une semaine doit mener à consulter un médecin, car il s’agit probablement d’une infection nécessitant la prise d’un traitement médicamenteux

En cas de doutes ou de questions sur votre mal de gorge, vous pouvez avoir recours à la téléconsultation avec un médecin partenaire MEDADOM, dans un délai moyen de 10 minutes.

Les causes du mal de gorge

 


Causes virales du mal de gorge aigu


Les causes virales sont plurielles puisque, comme nous l’avons vu, trois organes peuvent être touchés par le mal de gorge. Par ailleurs, si une infection s'étend à d’autres organes comme pour les bronches en cas d’une bronchite, le mal de gorge peut résider.

Globalement, une grande partie des affections de la sphère ORL peuvent causer un mal de gorge. Voici ci-dessous une liste non exhaustive des causes virales les plus fréquentes d’un mal de gorge (avec ou sans fièvre)

  •  l’angine est fréquente : elle peut être d’origine virale ou bactérienne, mais elle sera le plus souvent virale : un virus affecte les amygdales qui gonfle, rougissent (angine rouge) ou présente du dépôt blanchâtre (angine blanche) Il s’agit le plus souvent d’un mal de gorge sans fièvre.

    Le saviez-vous ? L’angine touche environ 9 millions de Français par an.

  •  la rhinopharyngite, associé appelé le rhume, correspond à une infection des fosses nasales et du pharynx par un virus : les muqueuses vont s’épaissir et s'enflammer pour lutter contre l’infection. Des maux de tête peuvent également être retrouvés ainsi que de la fièvre, en particulier chez l’enfant puisque son système immunitaire est en cours de formation.

  • la grippe se différence d’autres affections par une forte fièvre, en général >39°C, parfois des courbatures, des douleurs musculaires et articulaires des maux de têtes, de la toux et une grande fatigue : le mal de gorge est également un symptôme

  • le covid-19 : le mal de gorge peu intense sans fièvre ou avec fièvre peut également être retrouvé. Les symptômes étant similaires (seule l’association des symptômes cités ci-dessus avec la perte de goût et d’odorat peuvent faire penser au coronavirus), il est donc indispensable de réaliser un test antigénique ou PCR en cas de doute. 

Toutes ces affections virales sont des affections très contagieuses. Les épidémies hivernales reviennent avec le froid : ne négligez pas les gestes barrières : port du masque, distanciation sociale et lavage des mains régulier.


Autres causes du mal de gorge aigu



Il arrive que le mal de gorge soit d’origine bactérienne. Par exemple, le mal de gorge d’un côté seulement est évocateur d’une angine bactérienne concernant une seule amygdale, qui sera en général une angine sans toux et nécessitera la prise d’antibiotiques. Pour différencier angine virale et angine bactérienne, le médecin peut procéder à un test rapide.

L’angine peut également être retrouvée chez les patients atteints d’autres pathologies comme la mononucléose, une maladie virale qui se transmet par la salive.

Un mal de gorge persistant en cas de stress s’explique de deux façons : le stress peut provoquer une sensation de “boule dans la gorge” gênant la gorge. En outre, le stress affaiblit les défenses immunitaires, ce qui peut faciliter l’entrée d’agents pathogènes dans l’organisme.  



Pourquoi mon mal de gorge est-il persistant ?

 

Un mal de gorge persistant de plus d’une semaine doit en premier lieu faire penser à une infection bactérienne ou une surinfection bactérienne.

Si le mal de gorge devient chronique, des explorations devront être menées.
Différents facteurs peuvent expliquer le mal de gorge chronique comme des facteurs environnementaux ou externes :

Le mal de gorge chronique peut aussi être dues à d’autres infections comme :

Dans tous les cas, un mal de gorge persistant doit amener à consulter un médecin, qui par l’interrogatoire, l’examen clinique et d’éventuels examens complémentaires (comme une fibroscopie pour explorer le gorge) rechercheront la cause afin d’adapter le traitement. 



Mal de gorge : Remède



Qui dit virus, dit guérison spontanée ! Si mon mal de gorge est d’origine virale, mes défenses immunitaires feront leur travail et les symptômes associés auront disparu en l’espace de quelques jours. 

Le mal de gorge persistant doit amener à consulter



Les traitements médicamenteux du mal de gorge



Il n’existe pas de remède miracle pour le mal de gorge. En effet, les traitements médicamenteux sont en général inutiles, le mal de gorge disparaissant de lui-même en quelques jours. Toutefois, il est possible de prendre certains médicaments pour limiter la douleur ou limiter les symptômes :
  • pastilles pour la gorge
  • des collutoires
  • du paracétamol dans le respect des intervalles de prise et de doses recommandées
  • des sirops pour la toux

A noter : La toux étant un mécanisme de défense naturel, attention à ne pas abuser de sirops ou sélectionner un sirop qui aide à éliminer les mucosités.


En cas de mal de gorge persistant lié à une affection bactérienne, un médecin prescrira un antibiotique.

D’autres traitements peuvent être prescrits pour les autres causes de mal de gorge comme un anti-allergique en cas de cause allergique.

En cas de doutes ou de question ssur votre mal de gorge, vous pouvez avoir recours à la téléconsultation avec un médecin partenaire MEDADOM, dans un délai moyen de 10 minutes.


 

Les remèdes naturels contre le mal de gorge



Le mal de gorge risque d’assécher les muqueuses et de provoquer de la fatigue, il est donc recommandé de boire beaucoup, y compris des tisanes, pas trop chaudes pour éviter d'accroître l’irritation. 


Certaines plantes et quelques aliments sont connus pour leurs vertus apaisantes ou antiseptiques comme le miel, l’ail, le gingembre, le thym ou encore le citron et peuvent aider.

Si je présente des difficultés à avaler, je mange en petite quantité, des aliments mous et j’évite tout aliment irritant comme les épices.

En cas de mal de gorge, Je peux également faire des gargarismes à l’eau salée ou des inhalations à base d’huiles essentielles de tea-tree, de menthe citronnée en cas d’écoulement nasal  ou encore de lavande. 



Prévenir le mal de gorge 

 
La majorité des maux de gorge sont dus à une affection virale. Ainsi, les gestes barrières (distanciation sociale, lavage régulier des mains et port du masque) permettent de réduire le risque de contraction d’un virus respiratoire et donc de s’épargner quelques jours désagréables. Par ailleurs, en cas de contamination, il est important de protéger ses proches, en particulier les plus fragiles, en évitant au maximum tout contact.

Si je suis une personne à risque, je n’hésite pas à me faire vacciner contre la grippe et contre certains pneumocoques.


Sources :
- Le mal de gorge et ses causes, ameli, 5 février 2021
- Mal de gorge persistant : quelles sont les causes de ces maux de gorge chroniques ?, Medisite